publicité

Politique

Etat de la nation : Des Ivoiriens se prononcent sur le discours du Président Ouattara

Publié le :

Après le message du Président de la République Alassane Ouattara sur l’état de la nation ce mardi 18 juin 2024 devant les députés et les sénateurs réunis en congrès au Sofitel hôtel Ivoire, nous avons tendu notre micro aux ivoiriens.

Oued Elie, responsable d’Ong :"la criminalité a diminué "

« Je suis d’accord avec le Chef de l’Etat en ce qui concerne les questions de sécurité. La criminalité a diminué. Au niveau de la justice, il y a également de l’amélioration tant au niveau de l’application des textes de loi que dans les services. Je pense que les Ivoiriens en profitent, même si tout n’est pas encore parfait. Par contre, en ce qui concerne le programme jeunesse, j’ai l’impression que les financements n’arrivent pas à toute la jeunesse ».

Traoré Sali, ménagère : " j’attendais une diminution du prix des denrées alimentaires"

« Je m’attendais à ce qu’il annonce une diminution du prix des denrées alimentaires. Le riz, le sucre l’huile et autres produits que nous consommons régulièrement sont devenus très chers sur le marché ».

Boti Bi Julien, juriste : "On ne sent pas l’effet des 1118 milliards FCFA au niveau de la jeunesse"

« Il n’a pas insisté sur les 1118 milliards FCFA destinés au programme jeunesse. On ne sent pas l’effet de ce financement au niveau de la jeunesse. J’espérais également qu’il se prononce sur sa probable candidature à la prochaine élection présidentielle. Ce qu’il n’a pas fait ».

Alain N’Guessan comptable : " Son message est vide "

« Le message du Président de la République est vide. Il n’a rien dit de nouveau qui puisse attirer mon attention. C’est la première fois qu’il fait ce genre de discours sans message d’espoir. Tout le monde attendait pourtant ce discours ».

Bamba Amy, commerçante : " Je sens des avancées dans les activités commerciales "

« Je sens des avancées dans les activités commerciales. Mais j’aurais voulu qu’il insiste sur la lutte contre la corruption sur les routes. C’est ce fléau qui a des répercussions négatives sur le prix des marchandises. Il n’en a pas parlé ».

Un cadre du RHDP ayant requis l’anonymat : "Un bilan satisfaisant ".

« La déclaration du Président de la République s’inscrit simplement dans la droite ligne de l’ordre du jour qui consistait à parler de la gestion du pays. C’est le pouvoir exécutif, à travers le gouvernement, qui gère le pays. Donc il a fait le bilan de tous les ministres. Et personnellement, je trouve que c’est satisfaisant ».

Un cadre de l’opposition sous couvert de l’anonymat : "Je ne suis pas satisfait "

« Le discours était plat. Il a fait le bilan sur la gestion au niveau des ministères. Et ça, c’est quelque chose que nous savons tous déjà. Il a évoqué la cherté de la vie sans proposer de solutions concrètes. Ce sur quoi on est d’accord, c’est la coupe d’Afrique qu’on a organisée et remportée. Sinon à part cela, pour moi la déclaration était vide ».

Médard, opérateur économique : "il a dribblé tout le monde "

« Comme d’habitude, le Président a dribblé tout le monde. On pensait qu’il allait se prononcer sur sa candidature et celles des autres aux futures élections présidentielles de 2025. Mais il ne l’a pas fait. Je suis un peu déçu qu’il continue de garder le suspense ».

S. Sylla, habitant à Tiébissou : "il incarne la stabilité e la Côte d’Ivoire "

« On voulait que le Président se prononce sur sa candidature. Il ne l’a pas fait. Je pense que, pour l’instant, les choses ne sont pas encore claires à ce niveau. Les partenaires occidentaux le veulent parce qu’il incarne la stabilité pour la Côte d’Ivoire et la sous-région. Donc je comprends qu’il continue de garder le suspense ».

S. Amidou : "On est resté sur notre faim "

« On s’attendait à autre chose de plus que ce qui a été dit. Personnellement, je trouve qu'il n’a rien dit ».

Propos recueillis par Diomandé Karamoko à Abidjan etMoussa I. Koné à Tiebissou




publicité

FIL INFO

21 juillet 2024

Deux canots de 210 migrants arrivent sur la côte de Gran Canaria : 5 mineurs dont 1 bébé parmi les passagers

21 juillet 2024

Beni : des jeunes exigent du Gouvernement une formation militaire accélérée pour « combattre l’ennemi et protéger la République »

21 juillet 2024

Grossesse : Au Gabon, une femme meurt tous les deux jours en raison de complications

21 juillet 2024

Niger : Le Président du CNSP honore ses homologues de l’AES à titre exceptionnel

21 juillet 2024

Les démocrates à la conquête des latinos indécis pour conserver la Maison-Blanche



Fanico

DAO SEKOU 25 juin 2024
Côte d'Ivoire. Faire la promotion des vrais militants du RHDP
Wakili Alafé 7 juin 2024
L'Afrique, un enjeu géopolitique pour la Russie
Yao Noel 21 mai 2024
Voici un bref témoignage de Yao Noel sur Feu le Président Henri Konan Bédié
Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants

publicité