publicité

Politique

Côte d'Ivoire. Biankouma : des attentes déçues après le message sur l'état de la Nation

Publié le :

Kéita Ousmane (conseiller à l’extra scolaire)

 Biankouma : Seulement la moitié de la dizaine de personnes interrogées dans les ruelles de la commune de Biankouma ont pu suivre l’adresse du Président Alassane Ouattara à la télévision le 18 juin 2024. Les autres prévoient de suivre le discours dans son intégralité le soir, pendant le journal parlé de 20 heures.

Voici les appréciations de ceux qui ont suivi le message du Président Ouattara sur l’état de la Nation.

Kéita Ousmane (conseiller à l’extra scolaire) :

Je suis resté sur ma faim

« Le président de la République de Côte d’Ivoire a fait le bilan des activités du gouvernement et dit que l’année 2024 est déclarée année de l’éducation nationale. Il a aussi dit que beaucoup de choses restent à faire au chapitre des perspectives. Au total, c’était un bon discours. Mais, je m’attendais à mieux. Il devait surtout parler du coût de la vie devenu très cher et proposer quelques solutions. Entre autres, il y a le coût de l'électricité qui est devenu insupportable. Hier, ma famille payait 35 000 francs CFA à la CIE. Aujourd’hui, les factures de la CIE sont montées jusqu’à 62 600 francs CFA. C’est excessif ! En conclusion, après cette adresse, je suis resté sur ma faim. »

Diomandé Droh Ouédeh (menuisier) :Le discours du Président fait rêver.

« Je suis tres satisfait du contenu du discours du président de la République Alassane Ouattara. C’est un message d’espoir. Beaucoup de choses ont été réalisées en Côte d'Ivoire. Cela fait rêver et donne espoir. »

Bamba Bourahima (planteur)L’Ivoirien a faim

« Le Président a tenu un bon discours. Le bilan des actions du gouvernement a été fait. Ces actions, nous les voyons presque toujours à la télévision. Pour moi, le Président devait, pendant la tenue de son discours, parler un peu de la vie sociale, où tout est devenu cher. Et faire entre autres des propositions de réduction des prix, des taxes et des impôts aux Ivoiriens. C’est ce que nous attendions du Président Alassane Ouattara. Aujourd’hui, presque tout le monde pleure. Les Ivoiriens ont faim et on dit généralement, qu'un homme qui a faim n’est pas un homme libre. »


Keita Zakaria (conseiller à l’extra scolaire)

J’attendais que le Président nous dise sa position par rapport à l’élection présidentielle de 2025

« Pour moi, à travers son adresse à la Nation, le Président Alassane Ouattara, outre le bilan des actions du gouvernement dressées, devait éclairer les Ivoiriens par rapport à l’élection présidentielle d’octobre 2025. Il devait tabler sur l’avenir politique de la Côte d’Ivoire. Ouvrir une lucane, surtout sur sa position. Le dire maintenant n’est pas une mauvaise chose. Au contraire ! cela rassurerait les uns et les autres. »

Honoré Droh, Correspondant régional






publicité

FIL INFO

21 juillet 2024

Deux canots de 210 migrants arrivent sur la côte de Gran Canaria : 5 mineurs dont 1 bébé parmi les passagers

21 juillet 2024

Beni : des jeunes exigent du Gouvernement une formation militaire accélérée pour « combattre l’ennemi et protéger la République »

21 juillet 2024

Grossesse : Au Gabon, une femme meurt tous les deux jours en raison de complications

21 juillet 2024

Niger : Le Président du CNSP honore ses homologues de l’AES à titre exceptionnel

21 juillet 2024

Les démocrates à la conquête des latinos indécis pour conserver la Maison-Blanche



Fanico

DAO SEKOU 25 juin 2024
Côte d'Ivoire. Faire la promotion des vrais militants du RHDP
Wakili Alafé 7 juin 2024
L'Afrique, un enjeu géopolitique pour la Russie
Yao Noel 21 mai 2024
Voici un bref témoignage de Yao Noel sur Feu le Président Henri Konan Bédié
Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants

publicité