publicité

Societe

Foyer polygamique : L’entente possible

Publié le :

Dans les foyers polygamiques, pendant que certains décident de plonger dans une rivalité sans précédent, d’autres déploient tous les moyens possibles pour s’entendre en vue de construire une famille homogène et paisible où règnent respect et entente.

Au Mali, il y a de nombreux foyers polygamiques qui vivent l’enfer. Par contre, il y en a d’autres qui vivent le bonheur absolu. A Kabalabougou, dans la Commune rurale du Mandé, Tinranké Camara et Aramata Kéïta sont deux coépouses vivant sous le même toit. A près de 10 ans de cohabitation, elles affirment depuis plusieurs années vivre dans un climat convivial. Une ménagère et l’autre monitrice de jardin d’enfant, elles sont régulièrement prises pour exemple dans leur quartier.

Cette situation si l’on peut se permettre de la juger favorable est selon les deux dames, le fruit des efforts fournis par leur mari. Selon elles, ce dernier ne s’est jamais prêté au jeu de mauvais chef de famille. « Bien vrai que les débuts n’ont pas été faciles, il a toujours fait le nécessaire pour que nous nous comprenions ma petite sœur et moi», nous confie la première femme Tinranké.

« Avant même que je sois mariée, mon mari m’a clairement fait comprendre qu’il aime et continuera d’aimer sa première femme. Pour cela, il m’a précisé que certains comportements seraient inacceptables. Depuis que je suis rentrée, j’ai donc commencé à respecter ma coépouse que je considère désormais comme ma grande sœur. Je m’occupe de ses enfants comme s’ils étaient les miens. Grâce à ce comportement, l’amour entre mon mari et moi ne cesse de grandir», affirme pour sa part Aramata. Elle, continue en affirmant que même en cas de différends entre elle et sa grande sœur, elles mettent toujours la communication en avant. Mieux, elles ne se laissent pas influencer par les personnes extérieures qui essaient de les déstabiliser ou d’envenimer la crise.

Vu que les deux coépouses renvoient tout le mérite de leur entente sur leur mari, M. Kéïta, celui-ci affirme qu’il a épousé ses deux femmes par amour et à cause de leurs comportements. «Mes femmes sont juste formidables. Elles m’écoutent, suivent et appliquent mes ordres à la lettre. C’est aussi cela le secret. Quand l’homme est responsable et respecté de ses femmes, forcément certaines choses sont évitables», conclu-t-il.

Siguéta Salimata Dembélé




publicité

FIL INFO

21 juillet 2024

Deux canots de 210 migrants arrivent sur la côte de Gran Canaria : 5 mineurs dont 1 bébé parmi les passagers

21 juillet 2024

Beni : des jeunes exigent du Gouvernement une formation militaire accélérée pour « combattre l’ennemi et protéger la République »

21 juillet 2024

Grossesse : Au Gabon, une femme meurt tous les deux jours en raison de complications

21 juillet 2024

Niger : Le Président du CNSP honore ses homologues de l’AES à titre exceptionnel

21 juillet 2024

Les démocrates à la conquête des latinos indécis pour conserver la Maison-Blanche



Fanico

DAO SEKOU 25 juin 2024
Côte d'Ivoire. Faire la promotion des vrais militants du RHDP
Wakili Alafé 7 juin 2024
L'Afrique, un enjeu géopolitique pour la Russie
Yao Noel 21 mai 2024
Voici un bref témoignage de Yao Noel sur Feu le Président Henri Konan Bédié
Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants

publicité