publicité

Societe

De La Mecque à Mina : au cœur du grand pèlerinage musulman

Publié le :

Plusieurs millions de pèlerins venus de partout dans le monde effectuent en ce moment, le grand pèlerinage en Terre sainte de l'Arabie saoudite. Les musulmans à qui Dieu a permis de répondre à l’appel d’Ibrahim sont donc en pleines prières et invocations, dans l’accomplissement du Hadj, le cinquième pilier de l’Islam.


Sur place, tous les hôtels affichent complet. Les Ivoiriens sont sans conteste parmi les mieux hébergés et ils ne sont guère dépaysés par rapport aux repas. Le contingent des pèlerins ivoiriens pourrait dépasser la barre des 10 000. Quant au coût du Hadj, il est passé de 2 000 000 à 3 250 000 FCFA. Pour les quelque 1 000 autres pèlerins inscrits auprès des organisateurs privés, ils doivent débourser entre 5 800 000 et 6 000 000 FCFA.


Contrairement aux deux dernières éditions affectées par la crise mondiale du Covid, le grand pèlerinage 2024 se présente sous de meilleures auspices sanitaires. Il n'empêche que, vu le très grand nombre de pèlerins, des mesures conservatoires adoptées ces dernières années pourraient être appliquées, sans être obligatoires. Pour cette édition, le système de sécurité mis en place par le Royaume de l'Arabie Saoudite pour la protection des pèlerins a été renforcé.



Arafat, étape obligatoire pour valider le Hadj


Concernant l'aspect proprement religieux, les choses sérieuses ont commencé le jeudi 13 juin, avec le déplacement à Mina. En effet, la Mecque a commencé à se vider de ses saints invités qui, après avoir passé la nuit à Mina, seront tous attendus le samedi, dès l'aube, à la station du Mont Arafat. Cette importante étape consacre le pèlerinage. Les pèlerins vont y passer la journée, avant le bref séjour nocturne à Muzdalifa, suivi, le lendemain dimanche, de la lapidation de Satan à la grande stèle et le Tawal al-Ifadha, le Tawaf d'au revoir.


Arafat est, en effet, l’étape la plus importante du pèlerinage et c'est un passage obligatoire pour tous les pèlerins. Il est recommandé de ne pas manquer Arafat, au risque de perdre les valeurs du pèlerinage. C’est pourquoi des malades, internés dans différents hôpitaux de l'Arabie saoudite, sont convoyés par ambulances, même sous perfusion ou diverses assistances médicales, au pied du Mont Arafat, qui est aussi le mont de la Miséricorde (Ar-Rahma). Ils y passeront toute la journée, jusqu’au coucher du soleil, avant de se replier sur l’esplanade de Muzdalifa où il est prévu de passer la nuit.


« Le Hadj, c’est Arafat », disait le Prophète Muhammad


D’ailleurs, le Prophète Muhammad (Paix et Salut sur Lui) a dit, dans un hadith authentique, à propos de ce périple obligatoire du pèlerinage : « Le Hadj, c’est Arafat », témoignant ainsi de l’importance de ce jour. Aussi est-il recommandé aux musulmans qui n’accomplissent pas le Hadj aux lieux saints de l’Islam de jeûner le jour d’Arafat, jour où Dieu affranchit le plus de croyants, pour le Paradis. A travers le monde, les musulmans observent un jeûne pour bénéficier des bienfaits de ce jour, notamment la miséricorde d’Allah.


Le lendemain, dimanche 10 juin 2024, correspondra ainsi au jour de l’Aïd al-Adha ou Tabaski, marqué par plusieurs rituels dont la grande lapidation de Satan au niveau de la grande stèle érigée à cet effet et la circumambulation ou Tawaf al-Ifadha. Il s’agit de faire sept tours de la Kaaba ; cela est obligatoire car, s’il n’est pas réalisé, alors le pèlerinage n’est pas valide. Suit la procession (sept allers-retours) entre les collines de Safa et de Marwa, situées à côté de la Kaaba, dans le Masjid al-Haram, la Grande Mosquée de la Mecque. Toutefois, cette étape des obligations du Hajj ne peut se faire qu’après la station au mont Arafat.

Il y a aussi le sacrifice obligatoire d’une bête à Mina, selon le type de Hadj choisi, et le rituel de se couper les cheveux ou de se raser. C’est alors que les pèlerins seront autorisés à se départir de leurs tenues et se désacraliser. Les jours suivants seront consacrés à la lapidation des stèles représentant Satan.


Cette période correspond à la célébration de la Fête de la Tabaski ou l'Aïd el Kebir. Pour couronner le Hadj, les pèlerins vont se retrouver à la Mecque pour effectuer, en communion, une circumambulation appelée Tawaf d'au revoir. Il leur est recommandé de l’accomplir.


Correspondance particulière de Mamadou Ben Cissé, depuis la Mecque





publicité

FIL INFO

21 juillet 2024

Deux canots de 210 migrants arrivent sur la côte de Gran Canaria : 5 mineurs dont 1 bébé parmi les passagers

21 juillet 2024

Beni : des jeunes exigent du Gouvernement une formation militaire accélérée pour « combattre l’ennemi et protéger la République »

21 juillet 2024

Grossesse : Au Gabon, une femme meurt tous les deux jours en raison de complications

21 juillet 2024

Niger : Le Président du CNSP honore ses homologues de l’AES à titre exceptionnel

21 juillet 2024

Les démocrates à la conquête des latinos indécis pour conserver la Maison-Blanche



Fanico

DAO SEKOU 25 juin 2024
Côte d'Ivoire. Faire la promotion des vrais militants du RHDP
Wakili Alafé 7 juin 2024
L'Afrique, un enjeu géopolitique pour la Russie
Yao Noel 21 mai 2024
Voici un bref témoignage de Yao Noel sur Feu le Président Henri Konan Bédié
Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants

publicité