publicité

Societe

Côte d'Ivoire . Des femmes journalistes partagent leurs expériences avec des étudiantes

Publié le :

Des femmes journalistes ont partagé le mardi 16 avril 2024, leurs expériences du métier avec des étudiantes en science de l’information et de la communication, à l'occasion d'un panel qui portait sur le thème « Dans le quotidien des femmes du secteur des médias ». C’était à l’Institut des sciences et techniques de la communication (ISTC) polytechnique, lors de la deuxième journée de la Semaine nationale de la presse, initiée par l’Autorité nationale de la presse (ANP).

Ce panel adressé en particulier aux étudiantes avait pour objectif, selon le président de l’ANP, Samba Koné, de montrer aux jeunes, filles qu’elles pouvaient réussir dans le journalisme, un métier qui a « longtemps été misogyne ».

Quatre panelistes ont partagé leurs expériences. Parmi eux, Agnès Kraidy, conseillère technique du ministre de la communication. Elle a invité les étudiants à éviter de faire paraître leurs conceptions idéologiques dans leurs différentes productions. « Vous écrivez pour tout le monde, pas pour un parti politique. Donc essayez de rester le plus droit possible dans vos bottes », a-t-elle dit, soulignant que le journalisme est pour elle, un métier passionnant, exigeant, qui regorge d'énormes contraintes.

Germaine Boni, rédactrice en chef de Fraternité matin, était du même avis que Mme Kraidy. Elle a souligné la nécessité pour les futurs journalistes, d’écrire sans faire paraître leurs appartenances politiques. Elle les a encouragées à suivre une bonne formation dans le métier. « Prenez le temps de vous former. Faites beaucoup de recherches, cultivez-vous et lisez beaucoup pour compléter les formations que vous recevez à l’école », a-t-elle conseillé.

Les étudiantes ont eu la possibilité de poser des questions aux panelistes. Répondant à l’une d’entre elles, sur la viabilité de la presse papier, Awa Dosso, directrice du Centre d’information et de la communication gouvernementale (CICG), a affirmé que, de son point de vue, la presse papier ne va pas mourir mais elle doit se réinventer pour résister à la concurrence des réseaux sociaux. « Il faut savoir quel contenu intéresse ses cibles et aller à la recherche de l’information qui est pertinente. Tant qu’il y aura des personnes qui ont grandi avec la presse papier, ce support continuera d’exister », assure-t-elle, tout en encourageant les jeunes à développer des valeurs telles que l’excellence, la persévérance et la résilience.

En visioconférence, M'ma Camara, journaliste et enseignante à l’ISTC polytechnique, a également partagé son expérience avec les étudiantes. Elle a relevé que le journalisme, qui est un métier absorbant et exigeant, prive celui qui l’exerce de sa vie sociale et familiale.

La Semaine nationale de la presse se tiendra jusqu’au vendredi 19 avril.

De Lima Soro




publicité

FIL INFO

23 mai 2024

La tornade qui s’est abattue sur l’Iowa a fait de 5 morts et au moins 35 blessés

23 mai 2024

10e Prix africain de l'innovation en ingénierie : Un Ivoirien parmi les quatre finalistes en lice pour le grand prix

23 mai 2024

Abidjan : Le 5e pont fermé à la circulation dès ce soir pour des essais de conformité

23 mai 2024

Au Bénin, “des soldats” étrangers “entraînent des terroristes”, dit Niamey

23 mai 2024

Tourisme : La destination du Gabon présentée au «We are Africa» en Afrique du Sud



Fanico

Yao Noel 21 mai 2024
Voici un bref témoignage de Yao Noel sur Feu le Président Henri Konan Bédié
Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !
Dr. Yalamoussa Coulibaly 6 février 2024
Diversité de noms chez les Sénoufo

publicité