publicité

Sport

CAN Côte d’Ivoire 2023 : Relever à tout prix le défi de l’organisation

Publié le :

La Coupe d’Afrique des nations (CAN) fait son grand retour en Côte d’Ivoire, 40 ans après la tenue de la première édition dans le pays. C’est dire que l’attente aura été longue aux larges de la Lagune Ebrié qui espérait depuis lors, abriter la grand-messe du football africain. En fait, c’est l’Afrique du football que la Côte d’Ivoire, pays de gaieté et de joie, s’apprête à accueillir sur son sol à l’occasion de cette 34e édition. Pour preuve, en plus des 24 sélections nationales, avec leurs différentes délégations et supporters qui feront le déplacement du pays de Félix Houphouët-Boigny, ils pourraient se compter par milliers, les amoureux du ballon rond qui voudront également être des témoins oculaires de l’évènement. L’ambiance promet donc d’être électrique, et la fête belle. C’est donc un monde fou qui va débarquer en Côte d’Ivoire pour ce grand rendez-vous du football africain. On parle de plus de 1,5 million de visiteurs qui y sont attendus à l’occasion. C’est la preuve que le défi, notamment sécuritaire, est énorme pour le pays hôte, d’autant que celui-ci partage de longues frontières avec le Burkina Faso et le Mali, deux pays en proie à une crise sécuritaire liée au terrorisme. C’est tout logiquement que les attentes sont fortes vis-à-vis des autorités ivoiriennes. Et elles devront, à tout prix, relever le défi de l’organisation de la compétition du football africain pour offrir une belle fête à tous. C’est même une question d’honneur pour les autorités ivoiriennes que de se montrer à la hauteur de l’évènement sur lequel seront braquées les caméras du monde entier.

Alassane Ouattara a fait de la réussite de cette compétition, une priorité

En effet, après avoir bénéficié d’un premier report de la compétition qui était initialement prévue pour juin-juillet 2023, pour des raisons climatiques, le pays hôte n’aura plus cette excuse liée à la pluviométrie pour justifier tout désagrément organisationnel qui viendrait à se produire. Ainsi, pour s’assurer du succès de l’évènement, le gouvernement ivoirien n’a pas lésiné sur les moyens. Quelque 20 000 jeunes bénévoles, 17 000 membres des forces de l’ordre et 2 500 stadiers seront mobilisés pour la circonstance. A cela, on peut ajouter les ponts, les routes, les hôtels, les cités CAN pour loger les équipes, qui sont sortis de terre pour accueillir, dans les conditions optimales, la deuxième Coupe d’Afrique des Nations de l’histoire du pays. C’est donc peu dire qu’Alassane Ouattara a fait de la réussite de cette compétition, une priorité et compte l’utiliser comme une vitrine pour montrer le développement de son pays, bien conscient qu’il y a des dividendes politiques et diplomatiques qu’il pourrait en tirer. Tant mieux, pourvu que cet engagement du chef de l’Etat ivoirien permette à toutes les délégations présentes en Côte d’Ivoire de passer la compétition dans la quiétude. A côté de cette fête, l’enjeu sportif est tout aussi grand et se trouve au centre de toutes les attentions. Qui va donc succéder aux Lions de la Teranga ; eux qui ont décroché leur première étoile au cours de la dernière édition au Cameroun? A première vue, des favoris se dégagent, avec le Maroc demi-finaliste du dernier mondial, le Sénégal champion d’Afrique en titre, le Nigeria, trois fois champion d’Afrique, le Cameroun avec ses cinq titres, et dans une moindre mesure, le pays hôte, la Côte d’Ivoire. Mais la réalité du terrain étant différente de celle des pronostics, on attendra de voir. La cérémonie d’ouverture de cette édition aura lieu ce 13 janvier entre la Côte d’Ivoire et la Guinée-Bissau, à 20h00, au grand stade Alassane Ouattara à Abidjan.

Siaka CISSE




publicité

FIL INFO

21 juillet 2024

Deux canots de 210 migrants arrivent sur la côte de Gran Canaria : 5 mineurs dont 1 bébé parmi les passagers

21 juillet 2024

Beni : des jeunes exigent du Gouvernement une formation militaire accélérée pour « combattre l’ennemi et protéger la République »

21 juillet 2024

Grossesse : Au Gabon, une femme meurt tous les deux jours en raison de complications

21 juillet 2024

Niger : Le Président du CNSP honore ses homologues de l’AES à titre exceptionnel

21 juillet 2024

Les démocrates à la conquête des latinos indécis pour conserver la Maison-Blanche



Fanico

DAO SEKOU 25 juin 2024
Côte d'Ivoire. Faire la promotion des vrais militants du RHDP
Wakili Alafé 7 juin 2024
L'Afrique, un enjeu géopolitique pour la Russie
Yao Noel 21 mai 2024
Voici un bref témoignage de Yao Noel sur Feu le Président Henri Konan Bédié
Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants

publicité