publicité

Culture

Côte d’Ivoire /Serge Bilé fait chanter O'nel Mala et Priss’k pour « Houphouet »

Publié le :

« Houphouët » est le titre d’une comédie musicale dédiée au père de la nation ivoirienne, Félix Houphouët-Boigny. C’est une œuvre de Serge Bilé, journaliste et écrivain ivoirien, en collaboration avec Ina Césaire, ethnologue et écrivaine martiniquaise et Hyacinthe Kakou, poète et dramaturge ivoirien. Elle met en scène le combat mené par Houphouët-Boigny et ses compagnons contre le colonisateur.

Le combat mené par Félix Houphouët-Boigny contre le système colonial français, jusqu’à ce qu’il devienne le premier Président de la République de Côte d’Ivoire, lui vaut la considération et l'appellation du « père fondateur de la nation ivoirienne ». Bien évidemment, ce combat, Houphouët ne l’a pas mené tout seul. À ses côtés, il y a son épouse, la belle et ravissante Thérèse Brou, qui l’aide non seulement à faire face à ses adversaires politiques, mais également à déjouer les pièges du système colonial.

Jean-Baptiste Mockey fait partie de ses compagnons de lutte. Ce pharmacien et homme de confiance d’Houphouët est prêt à tout, même la prison, pour défendre ses idées et la cause du peuple. Anne Raggi, animatrice de la section des femmes du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) le soutient également dans son combat. Houphouët peut compter aussi sur le soutien de Mamie Affoué, initiée aux secrets de la religion traditionnelle, qui le considère comme son « fils ». Mais dans ce combat contre les colons français pour la liberté de son peuple, Houphouët doit aussi faire face à des opposants dont Etienne Djaument qui est à la tête du Bloc Démocratique Éburnéen, un parti rival du PDCI.

C’est cette tranche de la vie d’Houphouët-Boigny, cet homme d’exception, une des figures les plus importantes de la scène politique africaine du XXe siècle, que le journaliste Serge Bilé a décidé de mettre en scène à travers cette comédie musicale intitulée « Houphouët ».

Pour y parvenir, il a fait appel à un metteur en scène et des chorégraphes de renom dont Jenny Mezile, chorégraphe et scénographe et actuelle directrice du village Ki-Yi à Abidjan et Germaine Anicet Dago alias DGS également chorégraphe. Des chanteurs et des danseurs renommés ont été sélectionnés en Côte d’Ivoire parmi lesquels O’nel Mala bien connu dans le milieu des chantres et considéré comme l’une des plus belles voix de la musique gospel en Afrique. Il y a également Prissk, actrice et chanteuse appréciée dans l’univers de la musique rap en Côte d’Ivoire.

Les populations ivoiriennes sont invitées les 7 et 8 juin 2024, au Palais de la Culture d’Abidjan-Treichville pour découvrir et certainement admirer cette création.

Diomandé Karamoko







publicité

FIL INFO

29 février 2024

Mali : L’Imam Dicko décide de rentrer au pays après plusieurs semaines de convalescence dans la capitale algérienne

29 février 2024

Madagascar se prépare à rejoindre la ZLECAF

29 février 2024

L’immunité de Trump examinée par la Cour suprême en avril

29 février 2024

Le médecin de la Maison-Blanche dit Biden «apte» à demeurer président

29 février 2024

Opération d’assainissement : Le Chef de l’État rappelle « les vertus de solidarité et d'humanisme »



Fanico

Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !
Dr. Yalamoussa Coulibaly 6 février 2024
Diversité de noms chez les Sénoufo
Emmanuel Koffi 17 janvier 2024
Lettre ouverte au Premier Ministre Robert Beugré Mambé

publicité