publicité

Societe

Rencontrer l’âme sœur au moyen des nouvelles technologies

Publié le :

Le cadre de rencontres et d’échanges des relations amoureuses a évolué avec les médias sociaux. Rencontrer l’âme sœur au moyen des nouvelles technologies et vivre une relation amoureuse pouvant aboutir au mariage, est aujourd’hui le rêve de plusieurs internautes. Mais, dans cette quête, il faut avoir beaucoup de réserves et se fixer des limites.

Cela n’a pas été le cas pour dame AYI.

Dame AYI, jeune commerçante, vivant en Côte d’Ivoire fait la connaissance d’un homme, sur le réseau social Facebook. Il s’agit de Patri Axan, célibataire, entrepreneur d’origine européenne. Après de longs échanges, dame AYI et Patri Axan décident d’entamer une relation virtuelle. Dans leurs échanges, Patri Axan demande des photos et des vidéos de la nudité d’AYI. Celle-ci les lui envoie sans hésitation. Il s’en est suivi des promesses de mariage et de voyage. Les deux tourtereaux échangeaient tout le temps et tout se passait bien. Un soir, contre toute attente, AYI reçoit un message d’un inconnu sur WhatsApp. Celui-ci dit détenir des images et vidéos de nudité d’elle qu’il a obtenue en piratant le compte Facebook de Patri Axan. Ce dernier exige avoir des rapports sexuels avec elle, en contrepartie de la non-publication de ses images sur internet.

Face à cette situation, dame AYI se rend dans les locaux de la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité pour porter plainte. Les investigations menées par la PLCC avec l’appui du Laboratoire de Criminalistique Numérique LCN, ont permis de remonter à KVA. Interpellé puis conduit dans les locaux de la PLCC, KVA est soumis à une audition. Au cours de laquelle, il reconnait être l’auteur des menaces à l’encontre de dame AYI et l’utilisateur du compte Facebook Patri Axan. En effet Il s’étant épris de AYI, il voulait plus d’images de sa nudité mais celle-ci a refusé. Alors sous l’effet de la colère, et cherchant un moyen de satisfaire son désir pour elle, il décide de la menacer. Il a dit avoir agi sans mesurer les conséquences de son acte et regrette ce qu’il a fait.

Pour conclure, KVA a été conduit devant le parquet où il pourrait être poursuivi pour utilisation frauduleuse d’éléments d’identification de personne physique, menaces de publication d’images à caractère sexuel et harcèlement au moyen d’un système d’information.

PLCC




publicité

FIL INFO

4 décembre 2021

Un employé de l’Onu tué au Mali lors de l’attaque d’un convoi

4 décembre 2021

RDC.Reddition des comptes 2020 : la Présidence, le gouvernement et le Parlement font des dépassements budgétaires "criants"

4 décembre 2021

Côte d'Ivoire. Ce vendredi 3 décembre 2021, 19 nouveaux cas de Covid-19 sur 2 431 échantillons prélevés soit 0,8 % de cas positifs, 17 guéris et 0 décès.

4 décembre 2021

Organisation mondiale du tourisme : La Côte d'Ivoire préside le Conseil exécutif pour les 12 prochains mois !

4 décembre 2021

Brésil : Jair Bolsonaro visé par une enquête pour des fake news



Fanico

Mandiaye Gaye 18 novembre 2021
L’Afrique, notamment son unité, est sacrifiée par certains de ses dirigeants.
Séraphin Prao 20 septembre 2021
Lettre ouverte au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Koffi Alle 9 août 2021
Côte d’Ivoire ,indépendance et redemption
Soumarey Pierre Aly 2 août 2021
La cohésion sociale: Préoccupation politique ou demande sociale?

publicité