publicité

Kibarou

Pourvu que ça dure

Publié le :

La stratégie de sécurisation de la circulation routière, motivée par l’inquiétante croissance des accidents de la route, enregistrés par la Côte d’Ivoire, est semble-t-il bien engagée, pour parvenir à une réduction notable desdits accidents. Objectif visé par la stratégie, basée sur la vidéo verbalisation, des contrevenants aux règles de la conduite au volant, même les plus élémentaires. Les premiers résultats, au demeurant encourageants, font état d’une régression de 30% du nombre des accidents, en quelques semaines seulement d’application de ladite stratégie. Agréable surprise qui ont valu au ministre Amadou Koné, les félicitations et encouragements du Président de la République.

C’est dire que ce projet de renversement de la tendance des accidents qui surviennent dans la circulation routière avec leurs lots de victimes, affiche un début d’exécution, à la fois impressionnant et encourageant, pour ainsi mériter la considération de tous. Pour autant, sans vouloir jouer les rabats joies, ou les éternels pessimistes face à toute possibilité de changement souhaité, l’on est tout de même en droit de s’interroger. S’interroger surtout sur la continuité de l’opération dans cette veine, jusqu’à parvenir à débarrasser les routes ivoiriennes de ces chauffards qui y prolifèrent au quotidien. En endeuillant de nombreuses familles, au fil des ans. C’est tout dire sur l’absolue nécessité de se donner les moyens nécessaires et les outils appropriés, tous susceptibles d’assurer, voire de garantir la pérennité de ces premiers bons points. Et cela requiert aussi, comme on peut l’imaginer aisément que, les hommes et les femmes, situés à toutes les étapes du mécanisme de fonctionnement de la stratégie, s’emploient continuellement à, en assurer le succès. Tel qu’ils l’ont bien commencé. Tout laxisme et autres propensions à s’adonner à la corruption, en adoptant la scélérate posture de ceux qui perçoivent des pots de vin, pour fermer les yeux sur les fautes et infractions, viendront très rapidement compromettre l’efficacité de la stratégie.

Et c’est bien ce qui conduit nombre de personnes à ne pas placer trop d’espoir dans cette opération. Pourtant salutaire pour le pays. Tant il est vrai que, des initiatives similaires prises par l’administration centrale dans d’autres domaines d’activités, n’ont pas pu résister à la corruption, au racket. Pratiques à la peau dure, moult fois décriées et combattues mais qui continuent de gangrener l’administration ivoirienne. Singulièrement le milieu des forces de défense et de sécurité. Lesquels sont pourtant au cœur même de cette stratégie. Alors comment s’assurer qu’ils ne s’abandonneront point à ces pratiques ? Question essentielle, en réponse à laquelle d’aucuns préconisent un suivi permanent de ces agents. Assorti de leur mutation régulière à un rythme annuel ou biannuel. De sorte à compromettre toute familiarisation abusive ou simplement prolongée avec la fonction. Afin d’éviter toute possibilité de contournement des actes de contrôle exercés sur eux, pour pratiquer la corruption à laquelle nombre de chauffeurs transporteurs ne cesseront pas de les attirer non plus. On le sait, la détermination des pouvoirs publics à réduire ces pratiques à leur plus simple expression, est réelle et manifeste. Ainsi que le témoigne éloquemment l’existence de tout un ministère dédié à cette noble action. Et son occupant, le ministre Epiphane Zoro Bi, avec beaucoup de verve, donne de l’espoir à propos. L’annonce faite de la comparution devant le tribunal, de soixante policiers et gendarmes pour corruption et racket à la prochaine rentrée judiciaire, participe bien de cela. Vivement qu’il en soit régulièrement ainsi.

Moussa Ben Touré




publicité

FIL INFO

27 octobre 2021

Médias: Radio Côte d’Ivoire célèbre ses 60 ans

27 octobre 2021

Bénin : arrestation de 4 personnes soupçonnées de terrorisme

27 octobre 2021

Côte d'Ivoire.Ce mardi 26 octobre 2021, 13 nouveaux cas de Covid-19 sur 2 201 échantillons prélevés soit 0,6 % de cas positifs, 29 guéris et 1 décès.

27 octobre 2021

Prorogation de la transition au Mali : Le Conseil de Sécurité des Nations unies soutiendra la Cédéao

27 octobre 2021

Plus de 3 millions de doses de vaccins anti covid-19 administrées en Côte-d’Ivoire



Fanico

Séraphin Prao 20 septembre 2021
Lettre ouverte au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Koffi Alle 9 août 2021
Côte d’Ivoire ,indépendance et redemption
Soumarey Pierre Aly 2 août 2021
La cohésion sociale: Préoccupation politique ou demande sociale?
Koffi Alle 26 juin 2021
Stop aux détournements de deniers publics !

publicité