publicité

Societe

Profilage racial : Michelle Obama s’inquiète pour ses filles lorsqu’elles conduisent seules

Publié le :


L’ancienne Première Dame Michelle Obama s’est exprimée vendredi pour dire qu’elle s’inquiète pour ses deux filles Malia, 22 ans, et Sasha, 19 ans, «chaque fois qu’elles montent seules dans une voiture» parce qu’elles sont noires.

Michelle Discutez du verdict de Derek Chauvin.

Michelle a déclaré cela dans une interview à « CBS This Morning » dans laquelle elle a été interrogée sur la déclaration qu’elle et son mari, l’ancien président Barack Obama, ont publié en réponse à la condamnation de Derek Chauvin dans la mort de George Floyd le mois dernier.

Dans cette déclaration, les Obama ont déclaré que «la vraie justice est bien plus qu’un seul verdict dans un seul procès».

«L’objectif est de laisser les dirigeants diriger», a déclaré Michelle lorsqu’on lui a posé des questions à ce sujet. «Mais à certains moments, les gens, vous savez, se tournent souvent vers nous. ‘Bien, qu’en pensez-vous? Comment vous sentez-vous?’ Nous savons que bien que nous poussions tous un soupir de soulagement à propos du verdict, il y a encore du travail à faire. Et donc nous, nous ne pouvons pas dire: «Génial. Ça c’est passé. Allons-nous en.' »

«Je sais que les gens de la communauté noire ne ressentent pas cela parce que beaucoup d’entre nous vivent encore dans la peur quand nous allons à l’épicerie, promener nos chiens ou permettre à nos enfants d’obtenir un permis», a-t-elle ajouté.

Michelle discute de ses filles

« Vos filles ne conduisent pas? » a demandé l’hôte Gayle King.

«Ils conduisent, mais chaque fois qu’ils montent seuls dans une voiture, je m’inquiète de ce que suppose quelqu’un qui ne sait pas tout sur eux», a déclaré l’ancienne Première Dame.

«Le fait qu’elles soient de bonnes élèves et des filles polies, mais peut-être qu’elles jouent leur musique un peu fort, peut-être que quelqu’un voit le dos dans leur tête et fait une supposition», a poursuivi Michelle. «Moi, comme beaucoup de parents d’enfants noirs, je dois le faire – l’acte innocent d’obtenir une licence met la peur dans nos cœurs.»

« Donc, je pense que nous devons en parler davantage, et nous devons demander à nos concitoyens d’écouter un peu plus et de nous croire et de savoir que nous ne voulons pas être là-bas en train de marcher », a ajouté Michelle. «Je veux dire, tous ces enfants de Black Lives Matters, ils préfèrent ne pas avoir à s’inquiéter à ce sujet. Ils descendent dans la rue parce qu’ils le doivent.

«Ils essaient de faire comprendre aux gens que nous sommes de vrais gens, et la peur que beaucoup ont de tant d’entre nous est irrationnelle, et elle est basée sur une histoire qui est juste – c’est triste, et il fait sombre, et il est temps à nous d’aller au-delà de cela », a-t-elle conclu.

LifeZette





publicité

FIL INFO

23 juin 2021

Beni : 3500 enfants bénéficient de leurs actes de naissance

23 juin 2021

Entreprises africaines : Le G7 injecte près de 80 milliards de dollars

23 juin 2021

Des pays africains face à une vague meurtrière du Covid-19

23 juin 2021

Ouragahio: : Un gigantesque édifice en construction pour les enfants orphelins.

23 juin 2021

Mali : Manifestation contre la vie chère, hier, à Bamako



Fanico

André Silver Konan 23 juin 2021
Divorce de Gbagbo et Simone : "S’il y a bien un camp qui doit se frotter les mains, c’est bien le pouvoir RHDP"
Michel Tagne Foko 10 juin 2021
« Claude est mort. »
Mandiaye Gaye 5 juin 2021
Une Société civile, pourquoi faire si elle n’est pas au service des déshérités?
Mandiaye Gaye 23 avril 2021
Les agences nationales, des gouffres à milliards inutiles pour la Nation!

publicité