publicité

Politique

Côte d’Ivoire.Une délégation du FPI chez Vagondo et KKB, pour le retour de Gbagbo

Publié le :

Depuis la fin d’exil pour Koné Katina, Damana Pickass, Koudou Jeannette et d’autres militants frontistes, les préparatifs pour le retour de l’ex Président Laurent Gbagbo semblent s’accélérer. Dans la matinée de ce lundi 3 mai, le ministre de l’intérieur et de la sécurité, le Général Vagondo Diomandé et celui de la réconciliation et de la paix, Kouadio Konan Bertin ( KKB) ont reçu dans les locaux du ministère de l’intérieur au Plateau, une délégation du front populaire ivoirien (FPI) proche de l’ex Président Laurent Gbagbo. Assoa Adou et Dano Djédjé qui constituaient les têtes fortes de cette délégation, étaient allés s’enquérir des mesures pratiques mises en place relativement au retour de Gbagbo et Blé Goudé par les autorités, et se conformer à celles-ci « Nous avons eu des échanges francs et cordiaux avec les ministres Vagondo et KKB. Nous pensons que le chemin est en train d’être déblayé pour que nos militants puissent accueillir le Président Laurent Gbagbo et le ministre Blé Goudé dans la joie, mais dans le respect du dispositif qui sera mis en place par les dirigeants. Nous pensons que depuis que la CPI a acquitté le Président Laurent Gbagbo, ses militants ne cessent de le réclamer. Dieu merci, c’est presque chose faite » s’est exprimé Assoa Adou à sa sortie d’audience.

Déporté à la cour pénale internationale ( CPI) en octobre 2011 après le 2e tour du scrutin présidentiel de décembre 2010 suivie d’une crise postélectorale qui a engendré plus de 3000 morts, Laurent Gbagbo aura passé 8 ans à la Haye et un an de liberté conditionnelle à Bruxelles en Belgique. La justice internationale l’a définitivement blanchi le 31 mars dernier, ce qui lui permet de retourner dans son pays. Il faut ici saluer l’esprit de paix du Président de la République, Alassane Ouattara, qui a déployé tous les moyens afin que l’ex Président rejoigne sa terre natale et bénéficier des avantages octroyés à un ancien chef d’Etat. Mais aussi et surtout que cette triste page de crise et de mésentente entre les Ivoiriens soit à jamais un vieux souvenir. De sorte que la Côte d’Ivoire puisse continuer son développement, sans accrocs majeurs

Sékou Koné



publicité

FIL INFO

23 juin 2021

Beni : 3500 enfants bénéficient de leurs actes de naissance

23 juin 2021

Entreprises africaines : Le G7 injecte près de 80 milliards de dollars

23 juin 2021

Des pays africains face à une vague meurtrière du Covid-19

23 juin 2021

Ouragahio: : Un gigantesque édifice en construction pour les enfants orphelins.

23 juin 2021

Mali : Manifestation contre la vie chère, hier, à Bamako



Fanico

André Silver Konan 23 juin 2021
Divorce de Gbagbo et Simone : "S’il y a bien un camp qui doit se frotter les mains, c’est bien le pouvoir RHDP"
Michel Tagne Foko 10 juin 2021
« Claude est mort. »
Mandiaye Gaye 5 juin 2021
Une Société civile, pourquoi faire si elle n’est pas au service des déshérités?
Mandiaye Gaye 23 avril 2021
Les agences nationales, des gouffres à milliards inutiles pour la Nation!

publicité