publicité

Politique

Législatives 2021 : Le CNDH engage les populations à des élections sans violences

Publié le :

Initiée par le Conseil national des droits de l'homme (CNDH), la campagne nationale de sensibilisation pour des élections apaisées dans le respect des droits de l’homme, a marqué une étape à Korhogo, le mardi 23 février 2021. Une occasion saisie par le président de la Commission régionale des droits de l’homme du Poro pour rappeler à l’assistance que l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 a été émaillée de violences qui ont entraîné de nombreuses pertes en vies humaines et des destructions de biens. Pour que ces violences ne se reproduisent pas pour les élections législatives du 6 mars prochain, sa structure a entrepris cette journée de sensibilisation en direction des jeunes des partis politiques, des électeurs, des leaders politiques, communautaires et d’organisations féminines.

« Pour les élections législatives qui arrivent, il faut éviter la violence », a conseillé Abdoulaye Djiré. Tout en invitant les jeunes à ne pas se laisser « manipuler par la politique politicienne. Dites non aux propos haineux et soyez des acteurs de paix pour une cohésion sociale durable »

Aux femmes, il fera cette recommandation : « engagez-vous pour dynamiser la paix dans nos communautés afin de semer la cohésion autour de nous. Allons à des législatives sans faire palabre »

Dans son adresse, le chef de canton de Korhogo et, par ailleurs, premier vice-président de la Chambre nationale des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire, Issa Coulibaly, a invité les uns et les autres à œuvrer pour des élections sans heurts. « Empêchez l’autre de voter envoie des palabres(…) Tu as le droit de voter tout comme ton camarade (…) Quand les politiciens sont d’accord, on ne vous le dit pas(…) Vous serez les perdants si vous vous laissez tuer ».

Une initiative que ne manque pas de saluer le préfet de région et préfet du département de Korhogo en ces termes : « C’est une véritable action à louer. Elle (...) instruit surtout les jeunes, les femmes, les partis et groupements politiques sur le respect scrupuleux des droits de l’homme pour le bien-être des populations de notre région », s’est réjoui André Ekponon Assoumou.

Par la suite, il y a eu des échanges avec les populations présentes composées de chefs traditionnels, de guides religieux, d’associations de jeunes et de femmes de la société civile, des partis et groupements politiques.

Batchêba Ouattara





publicité

FIL INFO

17 avril 2021

Côte d'Ivoire.Ce vendredi 16 Avril 2021, 30 nouveaux cas de Covid-19 sur 2 497 échantillons prélevés soit 1,2 % de cas positifs, 68 guéris et 1 décès

17 avril 2021

Bénin : Joël Aïvo en détention provisoire, audience le 15 juillet

17 avril 2021

FAO et Commission de l’Union africaine publient un guide pour les pays souhaitant intégrer le nouveau marché unique africain

17 avril 2021

Mali.Présidentielle 2022 : Plus de 20 prétendants au fauteuil présidentiel

17 avril 2021

Attaques d’entreprises et de véhicules en stationnement: Deux gangs appréhendés par la police criminelle



Fanico

Michel Tagne Foko 16 avril 2021
Liberté jolie !
Mandiaye Gaye 31 janvier 2021
Au Sénégal, l’insécurité, comme la corruption, règne partout et dans tous les domaines d’activité
Eugene Nyambal 28 janvier 2021
Réguler les médias sociaux pour une croissance plus inclusive
Dr. Mehenou Amouzou 22 janvier 2021
La Nouvelle Afrique!

publicité