publicité

Politique

Législatives 2021 : Le CNDH engage les populations à des élections sans violences

Publié le :

Initiée par le Conseil national des droits de l'homme (CNDH), la campagne nationale de sensibilisation pour des élections apaisées dans le respect des droits de l’homme, a marqué une étape à Korhogo, le mardi 23 février 2021. Une occasion saisie par le président de la Commission régionale des droits de l’homme du Poro pour rappeler à l’assistance que l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 a été émaillée de violences qui ont entraîné de nombreuses pertes en vies humaines et des destructions de biens. Pour que ces violences ne se reproduisent pas pour les élections législatives du 6 mars prochain, sa structure a entrepris cette journée de sensibilisation en direction des jeunes des partis politiques, des électeurs, des leaders politiques, communautaires et d’organisations féminines.

« Pour les élections législatives qui arrivent, il faut éviter la violence », a conseillé Abdoulaye Djiré. Tout en invitant les jeunes à ne pas se laisser « manipuler par la politique politicienne. Dites non aux propos haineux et soyez des acteurs de paix pour une cohésion sociale durable »

Aux femmes, il fera cette recommandation : « engagez-vous pour dynamiser la paix dans nos communautés afin de semer la cohésion autour de nous. Allons à des législatives sans faire palabre »

Dans son adresse, le chef de canton de Korhogo et, par ailleurs, premier vice-président de la Chambre nationale des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire, Issa Coulibaly, a invité les uns et les autres à œuvrer pour des élections sans heurts. « Empêchez l’autre de voter envoie des palabres(…) Tu as le droit de voter tout comme ton camarade (…) Quand les politiciens sont d’accord, on ne vous le dit pas(…) Vous serez les perdants si vous vous laissez tuer ».

Une initiative que ne manque pas de saluer le préfet de région et préfet du département de Korhogo en ces termes : « C’est une véritable action à louer. Elle (...) instruit surtout les jeunes, les femmes, les partis et groupements politiques sur le respect scrupuleux des droits de l’homme pour le bien-être des populations de notre région », s’est réjoui André Ekponon Assoumou.

Par la suite, il y a eu des échanges avec les populations présentes composées de chefs traditionnels, de guides religieux, d’associations de jeunes et de femmes de la société civile, des partis et groupements politiques.

Batchêba Ouattara





publicité

FIL INFO

25 juin 2022

UFOA B U17 : Les Etalons perdent en finale face aux Golden Eagles du Nigéria (1-2)

25 juin 2022

Mali: l’armée annonce avoir “neutralisé” plus de 60 jihadistes

25 juin 2022

Coopération : L’Arabie Saoudite fait don de 50 tonnes de dattes à la Côte d’Ivoire

25 juin 2022

Côte d'Ivoire.Ce vendredi 24 juin 2022, 48 nouveaux cas de Covid-19 sur 1 071 échantillons prélevés soit 4,5% de cas positifs, 49 guéris et 0 décès.

25 juin 2022

Sénégal : 25 morts dans des manifestations depuis 2010



Fanico

Danièle Boni-Claverie 11 mai 2022
Voua aviez dit « femmes toilettes » !
Mandiaye Gaye 25 janvier 2022
Cette défaite cuisante de Dakar est un sérieux avertissement à Macky Sall pour demain
Mandiaye Gaye 18 novembre 2021
L’Afrique, notamment son unité, est sacrifiée par certains de ses dirigeants.
Séraphin Prao 20 septembre 2021
Lettre ouverte au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

publicité