publicité

Politique

Présidence de la Caf : Le gouvernement apporte son soutien à Jacques Anouma

Publié le :

Pour la présidence de la Confédération africaine de football, Jacques Anouma peut compter sur le soutien de l’Etat de Côte d’Ivoire. Le porte-parole du gouvernement, le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Touré l’a annoncé, hier, lors du point-presse qui sanctionne chaque Conseil des ministres. ‘’Le Conseil a adopté une communication relative à la candidature de la Côte d’Ivoire à la présidence de la Confédération Africaine de Football (Caf). Notre compatriote, l’Ambassadeur Jacques Bernard Daniel Anouma, a fait acte de candidature à la présidence de la CAF, faîtière et instance de prise de décisions dans le domaine du football sur le continent africain. Le Conseil a décidé d’apporter le soutien de l’Etat à la candidature de notre compatriote à l’occasion de l’Assemblée Générale élective du président de cette institution prévue le 12 mars 2021 à Rabat au Maroc. Aussi, le Conseil a instruit le ministre des Sports et l’ensemble des Ministres concernés à l’effet de prendre les mesures diligentes aux fins de succès de cette mission’’, a-t-il dit. Rappelons ici que le Président Alassane Ouattara a fait du positionnement de ses compatriotes au niveau international, l’une de ses priorités. On l’a vu se battre pour que la Côte d’Ivoire occupe, le fauteuil de président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao). On l’a vu aussi s’implique dans la campagne pour l’obtention du poste de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’Organisation nations unies (Onu). Outre le sujet sur la Caf, le Conseil des ministres du mercredi avait aussi à son ordre du jour la loi sur la représentation de la femme dans les assemblées élues. C’est en octobre 2019, qu’elle a été prise par le gouvernement. Mercredi, les membres du gouvernement ont adopté le décret portant application de cette loi. Ce décret sur la représentation de la femme dans les assemblées des élues, fait, selon, le porte-parole du gouvernement ‘’obligation aux partis et aux groupements politiques de présenter un minimum de 30% de femmes sur le nombre total de candidats présentés lors des élections des députés, des sénateurs, des conseillers régionaux, des conseillers de district et des conseillers municipaux. Toutes les candidatures, tant pour les scrutins uninominaux que pour les scrutins de liste, constituées en violation de cette disposition, sont irrecevables. En revanche, il prévoit, en vue d’encourager les formations politiques à favoriser davantage la représentation de la femme, un financement public supplémentaire pour tout parti politique ou groupement politique dont le nombre de candidates atteint au moins 50% sur le nombre total de candidats présentés au cours de la consultation électorale’’

Laurent Digbeu




publicité

FIL INFO

24 janvier 2021

Sénégal.Covid-19 : 6 décès, 268 nouveaux tests positifs et 51 patients en Réa

24 janvier 2021

58è sommet ordinaire: Nana Akufo Addo appelle les pays de la Cedeao «à mettre un accent particulier sur la problématique de la vaccination »

24 janvier 2021

À Zuénoula en Côte-d’Ivoire les élèves doivent cotiser 3.000 fcfa pour les dégâts des congés anticipés

24 janvier 2021

Côte d'Ivoire.Covid-19: 297 nouveaux cas enregistrés avec 2 décès.

24 janvier 2021

Cameroun - Alerte: Le Cameroun a enregistré 7 morts et 1607 nouveaux cas de COVID-19 en une semaine



Fanico

Dr. Mehenou Amouzou 22 janvier 2021
La Nouvelle Afrique!
DR ISSA SANGARÉ YERESSO. 19 janvier 2021
La Côte d’Ivoire perdra le Zahouli de l’Unesco si...
Michel Tagne Foko 16 janvier 2021
Un temps d’oiseau
DR.ISSA SANGARÉ YERESSO. 27 décembre 2020
Ado :Vos collaborateurs n’ont plus peur de vous .

publicité