publicité

Economie

Côte d'Ivoire. Bientôt 2000 bénéficiaires du projet « un jeune, un hectare d’anacarde » dans le Poro

Publié le :

« Le projet « un jeune, un hectare d’anacarde » consistera en la mise en place de plantations d’anacarde clés en main. Les heureux bénéficiaires auront aussi accès aux plants à haut rendement ( 8 tonnes à l’hectare), grâce à un engrais naturel réputé sain et préservant la santé des utilisateurs, sorti d’une firme ouest-africaine de renom ». C'est en ces termes que Sow Aboubacar, coordonnateur dudit projet l'a présenté, le vendredi 20 novembre, en présence des autorités administratives, coutumières et de l’ensemble des populations des 16 villages de la sous-préfecture de Sôhouô, située dans le département de Korhogo.

Le projet installera, au profit des 2 000 bénéficiaires, des unités de décorticage et les dotera de somme de 1 000 000 F. CFA en guise de fonds de roulement ainsi que des prestations gratuites d’encadrement et de suivi.

Prévu pour démarrer en juillet 2021, le projet cible 500 jeunes dans chacun des départements de Korhogo, Dikodougou, Sinématiali et M’bengué qui composent la région du Poro.

« Ce projet constitue une solution inespérée face aux conflits fonciers dus à la rareté des terres cultivables pour une population qui ne cesse d’augmenter. Il permettra également de réduire le taux de chômage, l’immigration clandestine, l’exode rural tout en améliorant les conditions de vie des jeunes et facilitera leur insertion dans le tissu socio-économique », a fait remarquer le coordonnateur du projet.

Une initiative saluée par Tuo Nimbégué, porte-parole du chef de village de Sôhouô, en ces termes : « Cette activité est salvatrice d’autant plus que chaque année, ce sont 95 % des jeunes qui quittent nos villages à la recherche du travail dans les villes », a-t-il révélé.

Abondant dans le même sens, Yéo Kolotchôlôman, vice-président de la Mutuelle de développement du village de Sôhouô (Mudes) et l’honorable Soro Yacouba N’dossoulou, fils et cadre dudit village prennent cet engagement : « Nous suivrons les étapes de ce projet qui va impulser le développement socio-économique de nos localités. Nos jeunes seront sensibilisés pour la réussite du projet », ont-ils promis.

Présente à la cérémonie, l’autorité sous-préfectorale s’en félicite : « Avec la bancarisation que va instaurer le projet, les parents pourront faire face à la scolarisation de leurs enfants », a conclu Djéké Danho Pascal, sous-préfet de la localité-hôte du projet.

Batchêba Ouattara, Correspondant régional




publicité

FIL INFO

24 janvier 2021

Sénégal.Covid-19 : 6 décès, 268 nouveaux tests positifs et 51 patients en Réa

24 janvier 2021

58è sommet ordinaire: Nana Akufo Addo appelle les pays de la Cedeao «à mettre un accent particulier sur la problématique de la vaccination »

24 janvier 2021

À Zuénoula en Côte-d’Ivoire les élèves doivent cotiser 3.000 fcfa pour les dégâts des congés anticipés

24 janvier 2021

Côte d'Ivoire.Covid-19: 297 nouveaux cas enregistrés avec 2 décès.

24 janvier 2021

Cameroun - Alerte: Le Cameroun a enregistré 7 morts et 1607 nouveaux cas de COVID-19 en une semaine



Fanico

Dr. Mehenou Amouzou 22 janvier 2021
La Nouvelle Afrique!
DR ISSA SANGARÉ YERESSO. 19 janvier 2021
La Côte d’Ivoire perdra le Zahouli de l’Unesco si...
Michel Tagne Foko 16 janvier 2021
Un temps d’oiseau
DR.ISSA SANGARÉ YERESSO. 27 décembre 2020
Ado :Vos collaborateurs n’ont plus peur de vous .

publicité