publicité

Politique

Elections au Burkina: Le Procureur du Faso"sans pitié" avec les fraudeurs électoraux

Publié le :

Monsieur le Procureur du Faso près le Tribunal de Grande Instance de Ouaga 1 porte à la connaissance de l'opinion publique nationale, que dans le cadre de l'organisation des élections couplées présidentielle et legislatives au Burkina Faso, il est instauré une permanence audit tribunal pour recevoir et juger, à toute heure et suivant la procédure de flagrant délit, des infractions de fraude électorale et assimilées relevant de son ressort de compétence. Le même dispositif de permanence est, du reste, installé dans tous les tribunaux de grandes instances du ressort de la Cour d'Appel de Ouagadougou.

À cet effet, il demande à tout témoin de fraude électorale et assimilée ou de tout comportement suspicieux de saisir soit le commissariat de police, soit la brigade de gendarmerie la plus proche, ou de s'adresser directement à son parquet aux fins de dénonciation. Contacts utiles : 70 47 2254 / 70 30 01 82 / 70 98 97 57 / 70 52 10 96 / 70 57 70 86.

Ouagadougou, le 21 novembre 2020

Le Procureur du Faso

Harouna YODA




publicité

FIL INFO

27 novembre 2020

Côte d’Ivoire. L’Eglise méthodiste unie demande la lumière sur toutes les exactions liées à la présidentielle

27 novembre 2020

Cameroun - Lutte contre le COVID-19: Face au risque d’une deuxième vague, le gouvernement annonce des dépistages massifs dans les écoles, universités et transports publics

27 novembre 2020

Côte d’Ivoire.Le ministre des Sports suggère le baptême du bâtiment de la FIF du nom de Sidy Diallo

27 novembre 2020

Venezuela : des patrons américains jetés en prison pour corruption

27 novembre 2020

Média: Le 1er salon de la presse numérique et des Awards annoncé pour le 18 décembre à Abidjan



Fanico

Yao Noël 16 novembre 2020
Le Forum des Houphouetistes appelle tous les acteurs politiques à l’apaisement
Koné Seydou 14 novembre 2020
Côte d’Ivoire : la mauvaise lecture politique des médias occidentaux
AKO Essan Emile 5 novembre 2020
Et si Houphouët-Boigny n’était pas l’homme de paix que l’on a voulu nous faire croire ?
Mandiaye Gaye 4 novembre 2020
Idrissa Seck, en désespoir de cause, jette honteuse l’éponge !

publicité