publicité

Internationale

Mali : un gouvernement de 25 membres dont quatre femmes nommés pour diriger la transition

Publié le :

La liste d’un gouvernement de 25 membres a été proclamée hier soir par le secrétaire général de la présidence lors d’un flash spécial diffusé par l’ORTM. Le nouvel attelage du gouvernement de la transition est composé des militaires, des représentants des groupes armés, des technocrates issus du monde de l’enseignement supérieur, de la santé, de la justice et de la société civile.

Sans surprise, c’est la liste d’un gouvernement de 25 membres qui a été nommée pour mener à bon port l’épineux chantier de la transition. Ce, conformément aux recommandations du Dialogue national inclusif, puis de la charte sur la transition. Avec à sa tête un diplomate chevronné, nommé il y a une semaine, le nouveau gouvernement de la transition est composé de plusieurs personnalités.

Le Comité National pour le Salut du Peuple qui a renversé le pouvoir de l’ancien président IBK le 18 août dernier s’est réservé la part du lion avec plusieurs départements sensibles.

Les portefeuilles de la Défense et des Anciens Combattants, de la Sécurité et de la protection Civile, de la Réconciliation nationale et de l’Administration territoriale et décentralisation chargée d’organiser les élections sont revenus aux membres du CNSP à savoir : le Colonel Sadio Camara, Col Modibo Koné, Col-major Ismaël Wagué et le Lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga.

Autre nouveauté, les groupes armés de la coordination des mouvements de l’Azawad et de la Plateforme ont fait leur entrée pour la première fois depuis le déclenchement de la rébellion de 2012. Les ministères du Travail et de la Fonction publique, porte parole du gouvernement et des sports leur reviennent respectivement.

Les autres départements sensibles comme les Affaires Etrangères, la communication et de l’économie numérique, l’Economie et des Finances, l’Education nationale, l’Enseignement supérieur, la Santé, la justice, les Transports, la Refondation de l’Etats… sont revenus aux technocrates qui se sont distingués par leur capacité à servir le Mali dans leur différents domaines.

Parmi eux, on retrouve les diplomates, des enseignants, des juristes, des professeurs et des acteurs de la société civile. On y trouve également quatre femmes nommées respectivement aux portefeuilles de la Culture et de l’Artisanat, la Santé, l’Environnement et la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille.

La classe politique absente

Le plus grand absent dans ce nouvel attelage du gouvernement de la transition est la classe politique notamment le M5-RFP considéré comme le fer de lance des contestations contre le régime d’IBK. Seul la CMAS, membre du M5-RFP et proche de l’imam Dicko, a été récompensée par le choix de Mohamed Salia Touré au poste du ministre de la l’Emploi et de la Formation Professionnelle.

Siaka DIAMOUTENE




publicité

FIL INFO

27 juillet 2021

Assassinat de Jovenel Moïse : La police haïtienne arrête le coordinateur de la sécurité

27 juillet 2021

Côte d'Ivoire.Ce lundi 26 juillet 2021, 55 nouveaux cas de Covid-19 sur 1 561 échantillons prélevés soit 3,5 % de cas positifs, 68 guéris et 0 décès.

27 juillet 2021

Gabon : la croissance repart à 1,5%

27 juillet 2021

Présidence de la République : Cissé Bacongo nommé à nouveau ministre-conseiller spécial

27 juillet 2021

L’Université Lorougnon Guédé de Daloa a enfin son Guichet emploi jeunes



Fanico

Koffi Alle 26 juin 2021
Stop aux détournements de deniers publics !
André Silver Konan 23 juin 2021
Divorce de Gbagbo et Simone : "S’il y a bien un camp qui doit se frotter les mains, c’est bien le pouvoir RHDP"
Michel Tagne Foko 10 juin 2021
« Claude est mort. »
Mandiaye Gaye 5 juin 2021
Une Société civile, pourquoi faire si elle n’est pas au service des déshérités?

publicité