publicité

Politique

Visite d’Etat : La Marahoué attend sa part de développement

Publié le :

La région de la Marahoué, dernière étape des visites d’Etat entamées depuis 2012 accueillera le Président de la République, Alassane Ouattara du 23 au 26 septembre.

Cette 31e visite, comme la 30e dans le Moronou est une rencontre Républicaine qui permettra au Président Alassane Ouattara de s’imprégner des réalités quotidiennes des populations, avec en prime leurs difficultés et préoccupations, en vue d’y apporter des solutions durables.

Une région tout aussi riche


Comme la région du Moronou, la Marahoué, région essentiellement agricole et touristique qui n’a jamais reçu en visite d’Etat un Président de la République en fonction.Ce sera donc la première fois. Les cadres et toutes les populations de la région veulent l’inscrire en lettres d’or.


Les préparatifs s’accélèrent


Depuis plus d’un mois, le Secrétaire d’Etat Chargé du Renforcement aux Capacités dans l’actuel gouvernement et fils de la région , Epiphane Zoro, après une rencontre avec le ministre de l’administration du Territoire, Sidiki Diakité avec tous les cadres de la Marahoué en début d’ août à Abidjan, ne cesse les missions de sensibilisation auprès de ses frères et sœurs tant à Abidjan que dans les 3 départements de la région à savoir Bouaflé ( Chef-Lieu de région), Sinfra, Zuénoula , et les 18 Sous-Préfectures.

Selon les informations en notre possession, les préparatifs vont bon train et les populations se disent prêtes à réserver un accueil des plus chaleureux dès le mercredi 23 septembre à l’illustre hôte ainsi qu’à la délégation qui l’accompagnera durant ces 4 jours dans la Marahoué.


Besoins de financement


Située à plus de 300 kilomètres d’Abidjan et 60 kilomètres de Yamoussoukro, la Marahoué est une région essentiellement agricole et touristique qui connait depuis des décennies d’énormes difficultés.

Les producteurs de cacao et de café ne jouissent plus tant que ça des fruits de leurs labeurs.

Le parc de la Marahoué, une des fiertés touristiques ivoiriennes est aujourd’hui presqu’à l’oubli.


Ces battantes qui tiennent la barre


Peuplée majoritairement de Gouro mais aussi d’autres communautés comme les Baoulés Yowlê, Ayahou, Malinké, la Marahoué doit sa fierté aux braves femmes battantes communément appelées ‘’ les femmes Gouro’’.

Grace à leur dynamisme, elles ont fait du commerce de la banane plantain, des autres vivriers en général une activité très fructueuse, approvisionnant couramment les marchés d’Abidjan, notamment les communes d’Abobo, d’Adjamé et de Yopougon où se ravitaillent toutes les autres communes de la capitale économique.

Avec à leur tête Irié Lou Colette, Présidente de la fédération de vivriers en Côte d’Ivoire ( FENASCOVICI) qui regroupe plus de 5000 adhérentes, ces femmes contribuent à la lutte contre la cherté de la vie par la vente de produits de bonne qualité.

Cette visite d’Etat sera l’occasion pour elles, de présenter les difficultés qu’elles rencontrent dans la production et l’acheminement de leurs vivriers vers les grandes villes comme Abidjan, Bouaké ainsi que dans toutes les autres grandes villes de l’intérieur du pays.


I.Sékou Koné







publicité

FIL INFO

28 octobre 2020

Côte d’Ivoire :Ce mardi 27 octobre 2020, 2 nouveaux cas de Covid-19 sur 336 échantillons prélevés soit 0,6 % de cas positifs, 17 guéris et 0 décès

28 octobre 2020

Côte-d’Ivoire: Ouattara ne sera « pas candidat en 2025 », il souhaite « rencontrer Bédié le jour qu’il voudra »

28 octobre 2020

FC Barcelone: Le président Josep Maria Bartomeu démissionne

28 octobre 2020

Cameroun - Infrastructures routières: 1,7 milliard de FCFA pour la réfection de l’axe Yaoundé-Douala

28 octobre 2020

Guiglo: La cellule civilo-militaire, la préfecture et le PNUD sensibilisent les populations à la cohésion sociale



Fanico

Marie Paule Ackah 12 octobre 2020
Côte d’Ivoire :Qui est donc Marcel Amon Tanoh ?
Pierre Soumarey 22 septembre 2020
Lorsque l’ambition rend “fou “ et méprise le peuple
Robert-Patrice Zouhou 21 septembre 2020
Mon rêve pour une Côte d’Ivoire réconciliée
Dr. Issa Sangare Yeresso 15 septembre 2020
La politique : Quel sport Machiavélique ?

publicité