publicité

Politique

Côte d'Ivoire : le Moronou attend une relance économique

Publié le :

Une vue de la résidence du Préfet , totalement dégradée

Les populations de la région du Moronou s'apprêtent à recevoir le président Alassane Ouattara qui se rend dans leur région, du 9 au 12 septembre 2020, dans le cadre d'une visite d'État.

Dans les départements de M'batto, Arrah et Bongouanou, l'heure est à la mobilisation. "Nous devons réserver un accueil chaleureux au président de la République qui a décidé de passer quatre jours dans notre région", ne cesse de répéter l'inspecteur général d'État, Théophile Ahoua N'doli. Depuis l'annonce de cette visite, il a pris son bâton de pèlerin pour sillonner la région afin de garantir un succès retentissant au niveau de la mobilisation.


Les habitants de cette partie de l'ancienne boucle du cacao espèrent beaucoup de la visite d'Alassane Ouattara.

La zone qui a perdu son leadership dans la cacaoculture, du fait du manque d'espaces cultivables, est à la recherche d'alternatives pour son développement économique. " Il faut que le chef de l'État songe à créer une zone industrielle pour permettre aux jeunes d'avoir du boulot. Par le passé, il existait des usines de décorticage de riz (SODERIZ) dans la région. Le président peut réhabiliter ces usines et en collaboration avec le ministre de la production du riz, une politique peut être envisagée pour permettre à la région de produire du riz", explique un fonctionnaire à la retraite.


Autre proposition : les populations souhaitent que le gouvernement reverse un pourcentage assez important à la région, sur l'exploitation de minerais qui se fait dans la région. Cela permettrait à la région de disposer de ressources additionnelles pour son développement.


Au niveau administratif, une révision du découpage électoral est souhaitée. "Nous avons cinq députés pour toute la région. Nous pensons qu'au regard de la superficie et du peuplement, nous devons avoir plus de circonscription électorale", plaide un ancien député de la région.

Enfin, les populations des départements d'Arrah, de M'batto, et de Bongouanou, espèrent un renforcement des infrastructures dans leur région. " Il existe beaucoup de voies à réhabiliter dans la région. En plus, il faut que le président pense à nous donner des kilomètres de bitume, pour rallier les départements de certaines sous-préfectures", souhaite un habitant du Moronou.

Un constat pour terminer :la résidence du Préfet de région est totalement délabrée. Une image symbolique de l'État à corriger.


Samuel Tia





publicité

FIL INFO

23 septembre 2020

Côte d'Ivoire :Ce mardi 22 septembre 2020, 16 nouveaux cas de Covid-19 sur 546 échantillons prélevés soit 2,9% de cas positifs, 52 guéris et 0 décès

23 septembre 2020

Le petit pèlerinage musulman, la Omra, va progressivement reprendre à partir du 4 octobre avec une limite de 6000 personnes

23 septembre 2020

Covid-19 : Trump promet des vaccins pour tous les Américains d’ici avril

23 septembre 2020

RDC : « On peut obtenir beaucoup mieux par la paix » (Leila Zerrougui)

23 septembre 2020

La Côte d’Ivoire projette une transformation à 100% de son cacao d’ici 2025 (Alassane Ouattara)

23 septembre 2020

Twitter enquête sur les préjugés raciaux dans les prévisualisations d'images



Fanico

Pierre Soumarey 22 septembre 2020
Lorsque l’ambition rend “fou “ et méprise le peuple
Robert-Patrice Zouhou 21 septembre 2020
Mon rêve pour une Côte d’Ivoire réconciliée
Dr. Issa Sangare Yeresso 15 septembre 2020
La politique : Quel sport Machiavélique ?
Adi Isac 4 septembre 2020
Hélas la Côte d’Ivoire ne vaincra pas une fois de plus son "signe indien

publicité