publicité

Internationale

Alpha Condé: le candidat des jeunes et des femmes ?

Publié le :

Le président guinéen Alpha Condé précise qu'il est candidat pour un 3ème mandat à la prochaine élection présidentielle pour les jeunes et des femmes.

Interrogés par la BBC à Conakry la capitale guinéenne, les jeunes disent ne pas se reconnaitre en cette 3ème candidature du président Alpha Condé.

"Il exagère, il ne doit pas faire un 3ème mandat je ne suis pas d'accord… " Déclare une étudiante pendant qu'un autre jeune de la capitale guinéenne affirme : "Je l'ai soutenu pour ses deux mandats, je ne peux plus le soutenir pour une 3ème fois (...) nous sommes confrontés au chômage nous ne croyons plus en ces paroles..."

Le Rassemblement du peuple de Guinée (RPG) a pour sa part défendu son bilan. La députée Domani Doré porte-parole du parti présidentiel affirme: "Pour la première fois dans l'histoire de la république de Guinée nous avons une administration féminisée et les intérêts des jeunes sont prises en compte par le programme du président Alpha Condé".

Le RPG a tendu lundi la perche au président Alpha Condé l'invitant à être son candidat lors de l'élection présidentielle qui se tiendra le 18 octobre.

Le président guinéen à la suite de cet appel lu sous forme de communiqué à la télévision a dit prendre acte de l'intention de son parti.

Ce mercredi, lors d'une visioconférence à l'adresse des femmes de son parti Alpha Condé a affirmé qu'il s'engage maintenant pour la course à la présidentielle "parce que vous, vous avez décidé que je m'engage".

"J'ai toujours dit que personne ne peut prendre le pouvoir et continuer à l'exercer s'il n'a pas le soutien des femmes. Les femmes ont compris que mon combat est d'abord pour les femmes et les jeunes. Comme quelqu'un vient de le dire, ce qu'une femme veut, Dieu le veut aussi", déclare M. Conde.

A 82 ans, le président guinéen se présente pour un troisième mandat controversé qui a suscité des protestations. Il se déclare cependant être le meilleur choix pour les femmes et les jeunes.

M. Condé, qui a été élu pour la première fois en 2010, a fait adopter un changement constitutionnel lors d'un référendum en mars qui lui a permis de se présenter pour un troisième mandat.

La réaction de l'opposition à l'annonce du président guinéen d'être en lice pour un autre mandat ne s'est pas fait attendre.

Pour Abdoulaye Oumou Sow, le responsable à la communication du Front national de défense de la Constitution (FNDC) cette candidature est illégitime et illégale.

"Nous pensons que c'est un pas en avant vers sa dictature. Le FNDC se réjouit que l'histoire lui donne raison parce qu'il y avait une certaine élite qui était sceptique et qui pensait que le FNDC prêtait des intentions à Alpha Condé".

"Aujourd'hui l'histoire donne raison au FNDC et la lutte du peuple va s'intensifier très bientôt", annonce-t-il.

Le FNDC annonce de nouvelles manifestations pour achever dit-elle la lutte qui a été entamée depuis le 03 avril 2019 invitant les toutes les couches socio-professionnelle de Guinée à rejoindre la contestation.





publicité

FIL INFO

23 septembre 2020

Côte d'Ivoire :Ce mardi 22 septembre 2020, 16 nouveaux cas de Covid-19 sur 546 échantillons prélevés soit 2,9% de cas positifs, 52 guéris et 0 décès

23 septembre 2020

Le petit pèlerinage musulman, la Omra, va progressivement reprendre à partir du 4 octobre avec une limite de 6000 personnes

23 septembre 2020

Covid-19 : Trump promet des vaccins pour tous les Américains d’ici avril

23 septembre 2020

RDC : « On peut obtenir beaucoup mieux par la paix » (Leila Zerrougui)

23 septembre 2020

La Côte d’Ivoire projette une transformation à 100% de son cacao d’ici 2025 (Alassane Ouattara)

23 septembre 2020

Twitter enquête sur les préjugés raciaux dans les prévisualisations d'images



Fanico

Pierre Soumarey 22 septembre 2020
Lorsque l’ambition rend “fou “ et méprise le peuple
Robert-Patrice Zouhou 21 septembre 2020
Mon rêve pour une Côte d’Ivoire réconciliée
Dr. Issa Sangare Yeresso 15 septembre 2020
La politique : Quel sport Machiavélique ?
Adi Isac 4 septembre 2020
Hélas la Côte d’Ivoire ne vaincra pas une fois de plus son "signe indien

publicité