publicité

Politique

Amadou Gon Coulibaly :parcours professionnel et politique d’un homme de conviction et de devoir

Publié le :

Arrière petit-fils de Pêlêfôrô Gbon Coulibaly, chef traditionnel et sage de Korhogo, fils de l’ex député de Korhogo Gbon Blén, Amadou Gon Couibaly né en 1959 à Abidjan, avait déjà une carrière politique toute tracée.


Brillant élève et travailleur acharné

Il obtient son baccalauréat Série C au lycée moderne de Dabou en 1977 et intègre l’école des Travaux Publics (ETP) de Paris en 1982.De retour de la France, le jeune diplômé intègre l’ex Direction et Contrôle des Grands Travaux ( DCGTx) actuel Bureau national d’études techniques et de Développement( BNETD) où il conduira de nombreux chantiers tant à Abidjan qu’à l’intérieur du pays.

Quand le Président Félix Houphouet Boigny fait appel en 1989 à Alassane Ouattara, alors gouvrtnrur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), pour sauver la Côte d’Ivoire en totale déliquescence économique et en proie aux remous sociaux, celui-ci fait la connaissance de ce jeune ingérieur aux compétences reconnues, qu’il gardera par la suite à ses côtés.

Ainsi débute la collaboration entre le tout Premier ministre de la Côte d’Ivoire ( Alassane Ouattara) et Amadou Gon Coulibaly. Qui devient de 1990 à 1993, le Conseiller Technique du Premier ministre Ouattara, chargé des entreprises publiques et grands dossiers de projets des investissements.


Une carrière politique dense et riche


Déjà militant du parti démocratique de Côte d’Ivoire ( PDCI), AGC et certains cadres du vieux parti , notamment Djény Kobénan, Henriette Dagri Diabaté, Amadou Soumahoro,… n’ont pas caché leur proximité avec le Premier ministre Ouattara à partir de 1990.Après le décès du père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, le 7 août 1993, Alassane Ouattara, contraint de rendre sa démission est aussitôt appelé au FMI pour occuper la fonction de Directeur Général Adjoint de l’institution financière internationale.Sur place, une fronde menée par Djény Kobénan se créée au sein du PDCI. Lors d’un congrès du parti en 1994, Djény est interdit de s’exprimer.S’ensuivra alors la création du rassemblement des Républicains (RDR) cette même de 1994 .

Djény Kobénan en est le Secrétaire Général, Henriette Diabaté, 1ère Secrétaire générale adjointe et Amadou Gon Coulibaly, Secrétaire National chargé du développement économique.

C’est en tant que Député de Korhogo, que AGC affirmera son engagement pour le nouveau parti politique qu’ils venaient de créer.

Le concept d’ivoirité battant son plein, le RDR a même boycotté la présidentielle de 1995, car la constitution les a écarté de leur soutien, Alassane Ouattara, traité à tord de non Ivoirien. Et avec lui, toute une région, une ethnie et même une religion.Pour avoir dénoncé cette pratique de l’ex président Henri Konan Bédié, Amadou Gon et plusieurs cadres du RDR sont à maintes reprises emprisonnés.Amadou Gon Coulibaly a été de tous les combats. Près de 18 ans de lutte pour la démocratie, mais surtout contre le tribalisme, la xénophobie, l’éthinicisme et le régionalisme.

Les différentes crises traversées par la Côte d’Ivoire, n’ont jamais entamé le militantisme d’AGC qui fut maire de Korhogo et ministre de l’Agriculture dans le gouvernement d’union national , suite à la rebellion armée de sptembre 2002, jusqu’à l’élection présidentielle de 2010, qui allait confirmer la victoire du RDR et l’élection d’Alassane Ouattara à la Magistrature suprême. Après la crise postélectorale qui a fait plus de 3000 morts, AGC est nommé Secrétaire Général de la Présidence en janvier 2011 avec en charge de conduire le programme présidentiel d’urgence (PPU) pour réparer les stigmates de la guerre.

C’est en janvier 2017, qu’il sera nommé Premier ministre en remplacement de l’actuel Vice -Président, Daniel Kablan Duncan.

De 2017 jusqu’à son dernier souffle , AGC a parcouru le monde, en participant aux Assemblées annuelles de la Banque Mondiale et du FMI, organisées chaque année à New York aux Etats Unis et mis en place le programme national de développement ( PND), sur la période 2016 à 2020, qui a permis le renforcement de la qualité des institutions et de la gouvernance, l’accélération du développement du capital humain, à travers le programme social du gouvernement ( PSGOUV), l’accélération de la transformation structurelle de l’économie par l’industrialisation …

Véritable parcours d’un homme qui aura démontré son dévouement pour sa patrie.

I . Sékou Koné



publicité

FIL INFO

17 septembre 2020

MINUSCA: Le Cameroun envoie un 7ème contingent de 1150 casques bleus en terre centrafricaine

17 septembre 2020

Côte d'Ivoire :Cohésion sociale : La caravane du « mieux vivre ensemble » se déroulera le 22 septembre

17 septembre 2020

La note est salée. L’ancien patron de l’athlétisme mondial, Lamine Diack vient d’être condamné à 4 ans dont 2 ans assortis de sursis pour corruption sur fond de dopage russe, ce mercredi 16 septembre, par la 32ème Chambre du tribunal correctionnel de Paris

17 septembre 2020

Mali : la junte dit que le pays est sous la menace d'un "embargo total" de la Cédéao

17 septembre 2020

Côte d’Ivoire: Le corps d’un jeune adolescent repêché dans un caniveau après une forte pluie à Odienné



Fanico

Dr. Issa Sangare Yeresso 15 septembre 2020
La politique : Quel sport Machiavélique ?
Adi Isac 4 septembre 2020
Hélas la Côte d’Ivoire ne vaincra pas une fois de plus son "signe indien
Tiburce Koffi. 3 septembre 2020
Fascinant Tidjane Thiam !
Pierre Soumarey 30 août 2020
Les arrière-pensées politiques des constitutionnalistes de la gauche en Côte-d’Ivoire

publicité