publicité

Internationale

Homosexualité au Gabon : Le Mouvement Ecclésia met en garde contre la colère divine

Publié le :

L’évangéliste Efoula Bekale Lénaïc lors de sa déclaration, le 6 juillet 2020 à Libreville. © Gabonreview

Le Mouvement Ecclésia a mis garde, le 6 juillet à Libreville, les initiateurs de la dépénalisation de l’homosexualité contre la colère divine. Ce collectif de jeunes leaders du culte pentecôtiste et charismatique de réveil, appelle également les populations à tirer les conséquences de cette histoire, assimilée à une sanction divine pour s’être éloignées du Seigneur.Si elle a quelque peu faibli en intensité, la vague d’indignations contre la dépénalisation de l’homosexualité n’en demeure pas moins vivace. Réunis au sein du Mouvement Ecclésia, les jeunes leaders du culte pentecôtiste et charismatique de réveil ont dénoncé, le 6 juillet à Libreville, un acte «inique et abominable».

A cet effet, les jeunes leaders ont mis en garde l’Assemblée nationale, le Sénat et le gouvernement contre les risques auxquels ils s’exposent, pour avoir retiré l’alinéa 5 de l’article 402 du Code pénal consacrant la pénalisation des atteintes aux mœurs. «Tous ceux qui, du Parlement et gouvernement qui ont initié, décidé d’ôter cet alinéa doivent se préparer à tirer les conséquences spirituelles et divines conformément aux psaumes 109, ainsi parle l’Éternel», a averti l’évangéliste Efoula Bekale Lénaïc.

Le Mouvement Ecclésia a également glissé quelques mots à l’endroit des «défenseurs» de la dépénalisation de l’homosexualité. «A ceux qui s’illustrent par la distraction et les réflexions telles que dépénalisation n’est pas légalisation, nous leur rappelons pour leur culture générale, que le processus de légalisation de l’homosexualité dans les pays européens et américains a d’abord commencé par la dépénalisation de ladite loi, et s’en est suivi la légalisation, puis le mariage pour tous», a affirmé Efoula Bekale Lénaïc.

Par ailleurs, les jeunes leaders du culte pentecôtiste et charismatique de réveil ont estimé que la dépénalisation de l’homosexualité n’est autre que le résultat des actions d’un peuple qui a écarté Dieu de son cœur, sa vie, son école, sa famille et dans la gestion de l’Etat. «De cette histoire, nous devons en tirer les conséquences et les leçons quant à notre manière de vivre et de considérer les voies de Dieu», ont-ils conclu.

Stevie Mounombou



publicité

FIL INFO

23 juin 2021

Beni : 3500 enfants bénéficient de leurs actes de naissance

23 juin 2021

Entreprises africaines : Le G7 injecte près de 80 milliards de dollars

23 juin 2021

Des pays africains face à une vague meurtrière du Covid-19

23 juin 2021

Ouragahio: : Un gigantesque édifice en construction pour les enfants orphelins.

23 juin 2021

Mali : Manifestation contre la vie chère, hier, à Bamako



Fanico

André Silver Konan 23 juin 2021
Divorce de Gbagbo et Simone : "S’il y a bien un camp qui doit se frotter les mains, c’est bien le pouvoir RHDP"
Michel Tagne Foko 10 juin 2021
« Claude est mort. »
Mandiaye Gaye 5 juin 2021
Une Société civile, pourquoi faire si elle n’est pas au service des déshérités?
Mandiaye Gaye 23 avril 2021
Les agences nationales, des gouffres à milliards inutiles pour la Nation!

publicité