publicité

Politique

Fin de la révision de la liste électorale : Le RHDP se dit satisfait de l’engouement des militants

Publié le :

L’acte 1 de la présidentielle 2020 s’est effectivement achevé hier dimanche 5 juillet à 12 heures précises dans les 10.848 centres d’enrôlement sur toute l’étendue du territoire national.

Après donc deux prorogations, la commission électorale indépendante (CEI) aura ainsi donné l’occasion aux partis politiques de sensibiliser le maximum de leurs militants à se faire enrôler.

Engouement dans les centres d’enrôlement

Selon des agents enrôleurs de la CEI rencontrés dans les communes de Koumassi, Marcory et Treichville, l’engouement a véritablement commencé à partir du 1er juillet avec la deuxième prorogation de la date buttoir, du processus de révision du listing électoral, du fait d’un manque de motivation des populations, mais également à cause des fortes pluies diluviennes, qui ont constitué un frein pour d’éventuels pétitionnaires, issus des formations politiques en course pour la présidentielle du 31 octobre.

Le week-end dernier, les centres que nous avons visités dans ces 3 communes étaient bondés de monde.

Le RHDP se dit satisfait

Avant même la fin du processus, les formations politiques, notamment le RHDP qui a déployé d’énormes moyens (matériels et humains) pour la mobilisation des militants non encore inscrits, affirmait déjà sa satisfaction.

« Nous qui avons en charge, la coordination Treichville- Marcory du RHDP avons réussi notre pari. Nos militants ont compris l’importance du vote à travers l’enrôlement. Nous avons largement dépassé le nombre de militants que nous devions sensibiliser à se faire enrôler. L’objectif c’est l’élection de notre candidat Amadou Gon Coulibaly » a rappelé Yssouf Dagnogo, membre de la coordination départemental RHDP en charge des communes de Treichville et Marcory dirigée par le ministre François Albert Amichia.

Satisfaction également à l’intérieur du pays. Dans la région du N’Zi, particulièrement dans le département de Dimbokro, sous l’impulsion des ministres Adama Coulibaly et Ramata Ly – Bakayoko, tous les militants encore hésitants et ceux qui n’avaient jamais pris part au vote, se sont mobilisés pour s’inscrire sur le listing électoral.

Dans la région du Gontougo ( Bondoukou), le ministre Kobénan Kouassi Adjoumani, par ailleurs Porte- parole principal du parti au pouvoir a déployé tous les moyens. Et cela a apparemment payé pendant toute cette période de la révision de la liste électorale.

« A la fin de l’enrôlement, nous pouvons afficher notre satisfaction vue la mobilisation des militants. Nous avons pu faire enrôler plus 26.000 pétitionnaires. N’eut été les difficultés d’acquisition des documents administratifs, nous aurions atteint 50.000 militants enrôlés. Mais les 26.854 enrôlés sont largement suffisants » s’est réjoui le ministre Adjoumani.

Les autres formations politiques ( PDCI, FPI) engagées dans le processus de révision ne sont pas pour l’instant prononcées sur la mobilisation de leurs militants durant les 3 semaines qu’ont duré la révision de la liste électorale.

La CEI, dans les jours à venir situera les populations sur ce processus avant le contentieux électoral puis la publication de la liste électorale définitive.


I.Sékou Koné






publicité

FIL INFO

27 juillet 2021

Assassinat de Jovenel Moïse : La police haïtienne arrête le coordinateur de la sécurité

27 juillet 2021

Côte d'Ivoire.Ce lundi 26 juillet 2021, 55 nouveaux cas de Covid-19 sur 1 561 échantillons prélevés soit 3,5 % de cas positifs, 68 guéris et 0 décès.

27 juillet 2021

Gabon : la croissance repart à 1,5%

27 juillet 2021

Présidence de la République : Cissé Bacongo nommé à nouveau ministre-conseiller spécial

27 juillet 2021

L’Université Lorougnon Guédé de Daloa a enfin son Guichet emploi jeunes



Fanico

Koffi Alle 26 juin 2021
Stop aux détournements de deniers publics !
André Silver Konan 23 juin 2021
Divorce de Gbagbo et Simone : "S’il y a bien un camp qui doit se frotter les mains, c’est bien le pouvoir RHDP"
Michel Tagne Foko 10 juin 2021
« Claude est mort. »
Mandiaye Gaye 5 juin 2021
Une Société civile, pourquoi faire si elle n’est pas au service des déshérités?

publicité