publicité

Societe

Côte d'Ivoire : L’école a repris ses droits dans le Grand Abidjan

Publié le :

Les cours ont repris dans le Grand Abidjan ce lundi 25 mai, après plus de deux mois de fermeture des établissements scolaires pour cause de coronavirus.
Cette reprise intervient une semaine après celle des villes de l’intérieur.
Pour s’assurer de l’effectivité, les responsables du ministère du ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, avec à leur tête la ministre Kandia Camara ont fait ce matin, le tour de plusieurs établissements scolaires et sécondaires du district d’Abidjan.
Le périple a d’abord commencé au lycée Sainte Marie de Cocody, qui il y a quelques jours , avait subi des dégats dûs à une pluie diluvienne. Heureusement, toutes les réparations ont été faites et les installations concernées du lycée ont été rénovées.
La ministre de l’éducation nationale a constaté dans cet établissement, que toutes les dispositions sanitaires ont été prises par les responsables de l’établissement. Notamment, des sceaux pour le lavage des mains à l’eau et au savon, le respect de 25 élèves par classe ainsi que la distanciation d’un mètre entre les élèves et le port obligatoire du masque.
Même constat au lycée classique d’Abidjan.
La ministre a également visité des établissements primaires à Cocody Cité- Rouge. Les mêmes consignes de respect des mesures barrières sont observées.
Dans ces établissements, pour ce lundi, seuls les élèves en classe d’examen ( CM2 , BEPC ET TERMINAL) ont débuté les cours.
Les classes intermédiaires devront attendre encore quelques jours et suivre les enseignements à la télévision.
Dans les autres communes également, ce n’était pas l’ambiance des reprises ordinaires.
A Treichville, par exemple, la municipalité a profité de ces temps de confinement pour réhabiliter l’EPP ARRAS 3 de l’Entente.
Et le ministre – maire, François Albert Amichia qui a procédé à la remise des clés aux responsables de l’établissement, a rappellé que l’enseignement est une des priorité du gouvernement. C’est pourquoi, le chef de l’Etat a donné des instructions fermes afin que l’année ne soit pas déclarée blanche, du fait de la Covid-19.
Les responsables de l’EPP ARRAS 3, tout en remerciant le maire pour ce geste ont assuré que toutes les mesures barrières ainsi que la limitation du nombre d’élèves à 25 seront respectées. Avec en priorité, le lavage des mains, le port du masque et la distanciation d’un mètre entre les élèves dans les classes.
Selon les informations que nous avons recues des autres communes, le constat est le même. Des élèves en joie de se retrouver malgré les restrictions qu’impose la pandémie à coronavirus.
 
I. Sékou Koné



publicité