publicité

Culture

Décès de Marie Rose Guiraud : « La survivante » a trépassé

Publié le :

Que dire lorsqu’au bouclage on vous annonce la mort de Marie-Rose Guiraud ? Celle qu’on a revue il y a quelques semaines au moment où de folles rumeurs l’expédiaient dans l’autre monde ?
 
 
Celle qui de sa plume racontait l’histoire de ‘’La survivante’’, son histoire, est décédée ce lundi à 18h, dans une clinique d’Abidjan. On n’a pas le temps de pleurer cette grande dame. On ne peut pas non plus se remémorer des heures passées à discuter interminablement des raisons qui freinent « l’envol de l’art sur un continent immensément riche en culture».

Il faut pourtant dire rapidement un mot sur la fondatrice de l’École de danse et d’échanges culturels (Edec) et aussi de la mythique troupe «Les Guirivoires». Quoi ? Il faut vaincre l’émotion, enjamber son corps, ce corps qui vivait, respirait et exprimait la danse. Pour parler de ses jambes sécréteuses de pas endiablés...

Que dire vraiment ? Marie-Rose Guiraud, un nom, une vie consacrée à l’art. Au pas de danse, à la formation, à la promotion de la culture ivoirienne, africaine, à la culture tout court. La vie de Marie-Rose Guiraud ? Nous vous la conterons demain!

 
 



publicité

FIL INFO

27 novembre 2020

Côte d’Ivoire. L’Eglise méthodiste unie demande la lumière sur toutes les exactions liées à la présidentielle

27 novembre 2020

Cameroun - Lutte contre le COVID-19: Face au risque d’une deuxième vague, le gouvernement annonce des dépistages massifs dans les écoles, universités et transports publics

27 novembre 2020

Côte d’Ivoire.Le ministre des Sports suggère le baptême du bâtiment de la FIF du nom de Sidy Diallo

27 novembre 2020

Venezuela : des patrons américains jetés en prison pour corruption

27 novembre 2020

Média: Le 1er salon de la presse numérique et des Awards annoncé pour le 18 décembre à Abidjan



Fanico

Yao Noël 16 novembre 2020
Le Forum des Houphouetistes appelle tous les acteurs politiques à l’apaisement
Koné Seydou 14 novembre 2020
Côte d’Ivoire : la mauvaise lecture politique des médias occidentaux
AKO Essan Emile 5 novembre 2020
Et si Houphouët-Boigny n’était pas l’homme de paix que l’on a voulu nous faire croire ?
Mandiaye Gaye 4 novembre 2020
Idrissa Seck, en désespoir de cause, jette honteuse l’éponge !

publicité