publicité

Politique

Covid -19 : Charles Lieber, le scientifique américain faussement présenté comme le "créateur" du virus

Publié le :

Charles Lieber, directeur du département de chimie et de biologie chimique de l’Université Harvard,  au coeur de l’actualité du nouveau coronavirus Covid 19). Malgré lui. 
 
Les autorités fédérales américaines ont annoncé, le 28 janvier 2020, selon  theepochtimes, avoir arrêté ce scientifique et deux Chinois « dans trois affaires sans liens, dinfractions liées à laide au régime chinois ». 
 
Sur internet, des publications avaient relié le spécialiste  en nanosciences à la création du nouveau coronavirus Covid19, dont une mentionnée par factcheck.org sur une de ses pages : 
« Post Facebook : Au cas où vous l'auriez manqué, hier, les agents fédéraux ont arrêté le Dr Charles Lieber, président du département de chimie et de biologie chimique de l'Université de Harvard, pour avoir menti au ministère de la Défense au sujet des paiements mensuels secrets de 50000 $ payés par la Chine et de la réception de millions plus pour aider à la mise en place d'un laboratoire de «Recherche» chimique / biologique en Chine. Deux « étudiants » chinois travaillant comme assistants de recherche ont également été arrêtés, dont l'un était en fait un lieutenant de l'armée chinoise, l'autre capturé à l'aéroport de Logan alors qu'il tentait de prendre un vol pour la Chine - en contrebande avec 21 flacons d '« échantillons biologiques sensibles » selon le FBI.
Oh, j'ai presque oublié. Le laboratoire de recherche que le bon professeur avait aidé à mettre en place? Il est situé à l'Université de technologie de Wuhan. Wuhan Chine est au point zéro de la pandémie potentiellement mondiale connue sous le nom de « Coronavirus » qui se propage rapidement et tue des gens. Il s'agit du roman d'espionnage international de Stephen Coonts qui se passe dans la vraie vie - et il a à peine fait lactualité. ».
 
Mais selon cet organe américaine de référence en « vérification d’information », il n’y a «  aucun lien entre le scientifique de Harvard, Charles Lieber et le coronavirus ». Pour  factcheck.org« bien que chaque déclaration individuelle du post soit largement exacte, la principale conclusion - que Lieber travaillait peut-être avec deux étudiants ayant quelque chose à voir avec le nouveau coronavirus - est fausse ». 
 
Les deux Chinois arrêtés à des dates différentes sont Yanqing Ye, lieutenant de l’armée et Zheng Zaosong, chercheur en médecine, le premier pour « fraude au visa » et le second pour tentative de sortie clandestine avec « des spécimens de recherche biologique des États-Unis ».  Charles Lieber, pour sa part, est accusé d’avoir « menti sur le financement quil avait reçu du régime chinois » dans le cadre de sa participation au « Plan des Mille Talents », projet à l’initiative de Pékin. 
L’accusation des autorités fédérales américaines soutient, selon theepochtimes que « Charles Lieber a commencé à travailler avec l’université de technologie de Wuhan (WUT) en tant que « scientifique stratégique » en 2011, et a participé au programme Mille talents, de 2012 à 2017, en tant que participant contractuel, a déclaré l’acte d’accusation ». Pour rappel, la ville chinoise de Wuhan est le point de départ du coronavirus (Covid19) qui sévit actuellement depuis décembre 2019 dans le monde. Le sénateur républicain du Nebraska, Ben Sasse estime pour sa part que « l’argent en provenance de Pékin est toujours assorti de conditions ». 
 
Cependant pour factcheck.org le travail de Charles Lieber « s'est récemment concentré sur la recherche de nouvelles façons d'utiliser les nanofils dans les cellules, il n'est pas biologiste, ni expert en virus. L'école affiliéà Lieber, l'Université de technologie de Wuhan , ne semble pas non plus travailler avec des virus, selon une liste de projets de recherche sur son site Web ».
 
Bâtie sur la juxtaposition de faits isolés, cette rumeur s'est répandue dans un contexte d'incompréhension 
J.S.Dagou



publicité