publicité

Societe

Coronavirus : Prostituées, coiffeurs et tresseuses en danger, prévient un médecin ivoirien de Mulhouse

Publié le :

Les travailleuses du sexe restent exposées à la menace du covid-19 autant que les coiffeurs et tresseuses des marchés. C’est du moins ce que soutient Dr Afif Ghassani, ivoirien et chef du service chirurgie cardio-vasculaire du centre hospitalier de Mulhouse en France.
Au cours d’un chat avec des journalistes sur une plateforme WhatsApp, le samedi 4 avril 2020, ce témoin privilégié du drame qui se joue à l’hôpital de Mulhouse en France a, en effet, estimé que le risque est réel pour les prostituées, les coiffeurs et tresseuses de contracter la maladie. « Oui, il y a un risque parce que ce sont des métiers où la proximité est importante. On sait qu’en Afrique, les mesures d’isolement sont difficiles à appliquer, avec des personnes qui vivent au jour le jour et qui ont besoin de travailler pour s’alimenter », a-t-il admis.
Puis le médecin d’en appeler au respect des mesures de prévention édictées. « Je leur conseille le port de gants et de masques et éviter les contacts rapprochés, même si c’est difficile pour les prostituées d’observer la distanciation sociale », a-t-il ajouté. Non sans insister sur la nécessité d’observer ces mesures barrières : « Pour éviter la catastrophe en Afrique, il est essentiel de sensibiliser les populations (…...) Quand une personne a la grippe, elle ne contaminera qu’une personne. Mais quand une personne a le coronavirus, elle va contaminer non pas une personne mais six en même temps. Or, pour l’instant, on n’a pas de traitement miracle ».
Notons qu’à la date du 4 avril, la Côte d’Ivoire compte 245 cas, dont 25 malades guéris et un décès.
Karine Koré



publicité