publicité

Economie

Affaire Attiéké labellisé ‘’Attiéké made in Burkina Faso’’: Voici les clarifications du Ministère du Commerce et de l’Industrie

Publié le :

 
Il nous est revenu qu’une cérémonie privée de remise de prix a été organisée à l’occasion de la 5ème édition du SARA. Il s’agit de la 2ème édition du prix Pierre Castel au cours de laquelle une récompense a été remise à une participante au concours au titre du Burkina Faso.

Ce prix concernerait de « l’attiéké labellisé » par le récipiendaire au profit du Burkina Faso.
C’est le lieu de préciser que le prix Pierre Castel vise le soutien aux agriculteurs et aux projets de lutte contre la pauvreté et la faim. Le projet de la lauréate est relatif à la production quantitative d’attiéké pour promouvoir les PME du secteur agro-alimentaire. C’est à ce titre qu’elle a obtenu ledit prix. Les termes tels que « attiéké labellisé » par le Burkina Faso ont été abusivement utilisés et relayés par la presse à cette occasion. Il ne s’agit pas d’une labellisation.
En effet, la labellisation est le processus d’attribution d’un label de qualité à un produit et le label est l’étiquette ou la marque spéciale apposée sur un produit destiné à la vente, pour en certifier l’origine, la qualité et les conditions de fabrication en conformité avec des normes préétablies.
Au niveau de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) à laquelle appartient Burkina Faso, aucun label de qualité sur l’Attiéké n’est déposé à l’heure actuelle, ainsi que l’ont attesté les autorités de l’OAPI et celles du BURKINA FASO chargés de la Propriété Intellectuelle.
C’est plutôt la Côte d’Ivoire qui, depuis l’année 2012, s’est engagée dans un processus de labellisation de l’attiéké. A travers ce processus la demande de protection juridique de l’appellation « attiéké de Côte d’Ivoire » comme marque de produit et de service a été faite auprès de l’OAPI, en application de la décision du Gouvernement du 3 août 2016 de protéger l’appellation attiéké contre la concurrence déloyale et l’usurpation du nom attiéké.
Le processus de labellisation de l’attiéké au profit de la Côte d’Ivoire est soutenu financièrement, depuis l’année 2018, par l’OAPI et l’Agence Française de Développement (AFD). Le lancement officiel de la démarche vient de se faire, le samedi 23 novembre 2019, de 9 heures à 12 heures au SARA en présence du Ministre du Commerce et de l’Industrie, des représentants de l’AFD et du Directeur Général de l’OAPI.
La démarche telle que soutenue par ces organisations devra aboutir à la labellisation effective de l’attiéké avant la fin de l’année 2022.
En tout état de cause la Côte d’Ivoire se réserve le droit d’entreprendre toutes les actions afin que soit respecté son droit sur l’appellation qu’elle a régulièrement protégée auprès de l’OAPI.



publicité

FIL INFO

17 septembre 2020

MINUSCA: Le Cameroun envoie un 7ème contingent de 1150 casques bleus en terre centrafricaine

17 septembre 2020

Côte d'Ivoire :Cohésion sociale : La caravane du « mieux vivre ensemble » se déroulera le 22 septembre

17 septembre 2020

La note est salée. L’ancien patron de l’athlétisme mondial, Lamine Diack vient d’être condamné à 4 ans dont 2 ans assortis de sursis pour corruption sur fond de dopage russe, ce mercredi 16 septembre, par la 32ème Chambre du tribunal correctionnel de Paris

17 septembre 2020

Mali : la junte dit que le pays est sous la menace d'un "embargo total" de la Cédéao

17 septembre 2020

Côte d’Ivoire: Le corps d’un jeune adolescent repêché dans un caniveau après une forte pluie à Odienné



Fanico

Dr. Issa Sangare Yeresso 15 septembre 2020
La politique : Quel sport Machiavélique ?
Adi Isac 4 septembre 2020
Hélas la Côte d’Ivoire ne vaincra pas une fois de plus son "signe indien
Tiburce Koffi. 3 septembre 2020
Fascinant Tidjane Thiam !
Pierre Soumarey 30 août 2020
Les arrière-pensées politiques des constitutionnalistes de la gauche en Côte-d’Ivoire

publicité