publicité

Politique

3e mandat d’Alpha Condé : L’opposition prévoit une grande marche le 14 octobre

Publié le :

(Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration)

Soupçonnant le président guinéen, Alpha Condé, de vouloir briguer un troisième mandat, le Front national pour La défense de la constitution (Fndc)  projette une manifestation le 14 octobre 2019, sur toute l’étendue, annonce un communiqué de ce mouvement, dont lebanco.net a reçu copie.
« Maintenant que M. Alpha Condé a exprimé publiquement le 23 septembre 2019 sa décision de faire un Coup d’Etat constitutionnel aux conséquences néfastes pour la Guinée et pour la sous-région, le Fndc lance un appel à la mobilisation de tous les Guinéens pour faire barrage à ce macabre projet des ennemis de notre Pays », note le communiqué.
Cette plateforme dit se réjouir de n’avoir pas pris part à ce qu’elle  qualifie de «  mascarade déguisée sous le label de consultations », qui n’était autre qu’une « nouvelle manœuvre dilatoire destinée à servir d’alibi pour légitimer le processus de coup d’Etat constitutionnel entrepris par le pouvoir guinéen », soutient-elle.
Selon ce front, le président guinéen aurait demandé  à ses partisans de se ‘’préparer à l’affrontement’’ si les démocrates refusaient le débat autour de son projet de 3e mandat. Face à cette situation,  le Fndc  invite le peuple à la vigilance. Et prévoit une grande marche pour faire barrage à ce projet de 3e mandat. Aussi, il conseille vivement aux opérateurs économiques ainsi qu’aux sociétés établies sur le territoire guinéen, de s’abstenir de toute activité à partir du 14 Octobre 2019.
Réagissant à cette velléité de l’opposition de prendre la rue, le ministre guinéen de l’Administration du territoire, le général Bouraima Condé, a mis en garde les dirigeants du Fndc. Selon lui, ce mouvement politique « constitue une menace à la paix et à la sécurité de la nation ». Aussi a-t-il fermement prévenu que le pouvoir réprimera toute manifestation publique. « Le gouvernera ne cédera pas le moindre centimètre carré au règne de l’anarchie », a-t-il lancé, sur les antennes de Rfi.
Issouf Kamagaté
 
 



publicité