publicité

Culture

Des experts de 17 pays africains ouvrent les réflexions

Publié le :

A trois (03) jours du début de la conférence des Premières Dames de l’Afrique de l’Ouest et du Sahel sur la lutte contre le Travail des Enfants et l’autonomisation des femmes,  des experts venus des dix-sept (17) pays participants à cette rencontre, sont en conclave depuis ce samedi 14 octobre 2017, au Golf-Hôtel de la Riviera.
Cette réunion a enregistré la participation des experts du Bénin, du Burkina Faso, du Cap-Vert, de la Côte d’Ivoire, de la Gambie, du Ghana, de la Guinée, de la Guinée-Bissau, du Libéria, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Nigéria, du Sénégal, de la Sierra-Léone, du Tchad et du Togo.  Ainsi, durant près de trois (03) jours, ces différents représentants ont la lourde tâche  d’ouvrir le débat sur les pistes de solution pour endiguer le phénomène de la  violence, l’exploitation, la traite et le travail des Enfants.   L’objectif de cette rencontre est donc de préparer le texte de déclaration d’engagement  des Premières Dames de l’Afrique de l’Ouest et du Sahel.  Des représentants et experts des Organisations du Systèmes des Nations Unies et des partenaires au développement ont également pris part à ce conclave.
Pour la cérémonie d’ouverture de cette rencontre, l’honneur est revenu à M. Koné Kipéya Brahima, Directeur de cabinet Adjoint du Ministère de l’Emploi et de la Protection Sociale de représenter à la fois le Ministre Jean-Claude Kouassi et  Madame Mariatou Koné, Ministre de la Solidarité, de la femme et de la Protection des Enfants et Présidente de la cérémonie.
Ouvrant la série des allocutions, Monsieur KONE Kipéya, Directeur de Cabinet Adjoint du Ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale a, au nom des Ministres en charges du Travail et de la Protection de l’Enfant, tout d’abord souhaité la bienvenue à l’ensemble des participants. Il a affirmé que cette rencontre est un dialogue inter-régional, inter-pays, qui permet de discuter sur un thème de première importance. Il a ajouté qu’elle permettra de consolider les acquis issus des différentes expériences. Il a terminé son allocution en réitérant la cordiale bienvenue aux participants et souhaité plein succès aux travaux. 
Madame YAO Sylvie Patricia, Directrice de Cabinet de la Première Dame de Côte d’Ivoire et  Secrétaire Exécutive du Comité National de Surveillance des actions de lutte contre l’Exploitation, la Traite et le Travail des Enfants, a remercié au nom de Madame Dominique OUATTARA, l’ensemble des délégations qui ont effectué le déplacement dans le cadre de la Conférence des Premières Dames de l’Afrique de l’ouest et du Sahel. Elle a ensuite situé l’enjeu, présenté les objectifs et les résultats attendus de la rencontre. Elle a terminé son allocution en communiquant l’agenda des travaux.
Notons que plusieurs exposés vont meubler  cette rencontre.
 



publicité

FIL INFO

23 juin 2021

Beni : 3500 enfants bénéficient de leurs actes de naissance

23 juin 2021

Entreprises africaines : Le G7 injecte près de 80 milliards de dollars

23 juin 2021

Des pays africains face à une vague meurtrière du Covid-19

23 juin 2021

Ouragahio: : Un gigantesque édifice en construction pour les enfants orphelins.

23 juin 2021

Mali : Manifestation contre la vie chère, hier, à Bamako



Fanico

André Silver Konan 23 juin 2021
Divorce de Gbagbo et Simone : "S’il y a bien un camp qui doit se frotter les mains, c’est bien le pouvoir RHDP"
Michel Tagne Foko 10 juin 2021
« Claude est mort. »
Mandiaye Gaye 5 juin 2021
Une Société civile, pourquoi faire si elle n’est pas au service des déshérités?
Mandiaye Gaye 23 avril 2021
Les agences nationales, des gouffres à milliards inutiles pour la Nation!

publicité