publicité

Culture

Côte d'Ivoire/Tiébissou/Opération de sécurisation dénommée ‘‘Epervier 2’’ : des braqueurs ont été arrêtés dans un hôtel

Publié le :

Fin de parcours pour Diakité Ladji né le 01/01/1986 à Toumodi, Soumaharo Nahawa résident à Abidjan/Treichville, Kota Samuel né à Bouaké et Barry Mamadou Oury.  Ces 4 individus, de mauvais alois, ont été interpellés, lundi dernier, à Tiébissou, dans un hôtel, grâce à l’action conjuguée de la police et de la gendarmerie de ladite localité. Ils ont été présentés à la presse ce mercredi 11 octobre 2017.
 
C’est par un appel anonyme que par les éléments du commissaire KOUAME Gnézalé en collaboration avec ceux du commandant de brigade N’Guessan Denis ont pu épingler ces malfrats qui troublaient le sommeil des populations, depuis quelques jours. Cette arrestation vient corroborer l’élan d’insécurité de plus en plus grandissante, qui prévaut dans les localités du centre du pays.
 
En effet, dans la nuit du samedi 07 au dimanche 08 octobre 2017, des braqueurs ont mené plusieurs attaques contre des riverains, parmi lesquels K.B. Alain enseignant dans un établissement de la place. En début de matinée du dimanche, vers 7H, six individus armés de fusils d’assaut, vêtus de treillis militaires parmi lesquels figurait une jeune dame, ont mené une intense activité de braquage peu avant Minambo,  village situé à environ 7 kilomètres de Tiébissou en partant à Didiévi.
 
‘‘Trois individus encagoulés, armés de fusils à canons sciés et d’armes blanches ont fait irruption à mon domicile, et ont emporté  ma moto de type KTM, un poste téléviseur et une forte somme d’argent’’, a confié l’enseignant. 
 
Au cours de cette action des coupeurs de route, des passagers de trois  mini cars communément appelés ‘‘Massa’’, tombés dans l’embuscade, ont été dépossédés d’argent, de portables, de bijoux, et de plusieurs autres objets de valeurs.
 
‘‘Ce n’étaient pas des enfants de cœur, surtout la dame », explique un chauffeur parmi les victimes, répondant au nom de Bobby Solo.
 
De sources sécuritaires, ces individus auraient reconnu être des braqueurs venus d’Abidjan en partance pour Botro où ils sont attendus pour des activités de grand banditisme.
 
Toujours selon notre source, les suspects auraient avoué des forfaits déjà commis  dans certaines villes et villages où ils ont séjourné, chemin faisant.
 
Ces malfrats opéraient à bord d’un véhicule de type 4X4 Mitsubishi Pajero immatriculé 2571 GF 01 de couleur noire. Une fouille dudit véhicule a permis aux forces de sécurité de découvrir des armes blanches, 106 pièces de 100 FCFA, 57 pièces de 10F, 10 pièces de 5F, 02 pieds de biche et 40 paquets de cigarettes de toute marque.
 
Un redoutable suspect qui n’était pas présent au moment de l’interpellation est activement recherché par Kouamé Gnézalé et ses éléments. Les autres seront, dans les jours à venir, déférés au Parquet de Bouaké pour répondre de leurs forfaits.
 
 
 
Ouana Lagnon



publicité

FIL INFO

23 juin 2021

Beni : 3500 enfants bénéficient de leurs actes de naissance

23 juin 2021

Entreprises africaines : Le G7 injecte près de 80 milliards de dollars

23 juin 2021

Des pays africains face à une vague meurtrière du Covid-19

23 juin 2021

Ouragahio: : Un gigantesque édifice en construction pour les enfants orphelins.

23 juin 2021

Mali : Manifestation contre la vie chère, hier, à Bamako



Fanico

André Silver Konan 23 juin 2021
Divorce de Gbagbo et Simone : "S’il y a bien un camp qui doit se frotter les mains, c’est bien le pouvoir RHDP"
Michel Tagne Foko 10 juin 2021
« Claude est mort. »
Mandiaye Gaye 5 juin 2021
Une Société civile, pourquoi faire si elle n’est pas au service des déshérités?
Mandiaye Gaye 23 avril 2021
Les agences nationales, des gouffres à milliards inutiles pour la Nation!

publicité