publicité

Economie

UEMOA: Une bonne gouvernance pour « booster » la coopération

Publié le :

Une réunion extraordinaire de la conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’Union des États Monétaires Ouest Africaine (UEMOA) se tient à Abidjan ce lundi 10 avril 2017.Tous les huit (08) chefs d’État membres ont répondu présents à cette session initiée par le président Ivoirien, Alassane Ouattara, président en exercice de l’Union depuis janvier 2016. Dans son discours d’ouverture, le président Alassane Ouattara situé le cadre des échanges. Il a proposé que les discussions tournent autour donc de la question de la rationalisation et de la modernisation des organes et institutions de l’UEMOA. Et  sur  «  l’état de notre Union ainsi que sur la gouvernance de nos Institutions » en vue de prendre les décisions nécessaires pour renforcer « notre cohésion ainsi que notre intégration régionale pour le bien-être des populations de notre espace communautaire ». Le président en exercice de l’UEMOA a relevé les performances économiques des pays membres. Cependant, ces bonnes performances économiques de l’UEMOA ne doivent pas occulter les défis auxquels sont confrontés les États membres. Ces défis concernent outre la sécurité, la baisse de la demande en provenance des économies émergentes, la baisse des cours des principaux produits de base et la baisse de la liquidité bancaire et le recul des réserves de change.
Pour Alassane Ouattara, « nous pouvons faire face à ces défis en renforçant les mesures budgétaires tout en assurant une meilleure coordination au niveau communautaire pour accélérer les réformes sectorielles notamment celles qui favorisent les investissements privés ». Sur la question du terrorisme, le chef de l’État Ivoirien  reste « persuadé » que la lutte contre ce grand banditisme doit se faire en intensifiant « nos efforts pour plus de croissance et l’amélioration des conditions de vie de nos populations et surtout la création d’emploi pour notre jeunesse ».  Il s’est aussi réjoui de la performance économique enregistrée par les États membres malgré la situation du moment.  « Avec un taux de croissance économique de 2,8% en 2016, l’UEMOA affiche un taux de quatre fois supérieure à la moyenne de l’Afrique sub-saharienne. Car  celui de l’Afrique était de 1,6%. Selon les premières indications, les perspectives économiques pour l’année 2017 sont également favorables.
Ces résultats encourageants  sont les fruits de la politique économique cohérente mise en oeuvre  par nos pays respectifs ».
 
Bosco de Paré



publicité

FIL INFO

27 juillet 2021

Assassinat de Jovenel Moïse : La police haïtienne arrête le coordinateur de la sécurité

27 juillet 2021

Côte d'Ivoire.Ce lundi 26 juillet 2021, 55 nouveaux cas de Covid-19 sur 1 561 échantillons prélevés soit 3,5 % de cas positifs, 68 guéris et 0 décès.

27 juillet 2021

Gabon : la croissance repart à 1,5%

27 juillet 2021

Présidence de la République : Cissé Bacongo nommé à nouveau ministre-conseiller spécial

27 juillet 2021

L’Université Lorougnon Guédé de Daloa a enfin son Guichet emploi jeunes



Fanico

Koffi Alle 26 juin 2021
Stop aux détournements de deniers publics !
André Silver Konan 23 juin 2021
Divorce de Gbagbo et Simone : "S’il y a bien un camp qui doit se frotter les mains, c’est bien le pouvoir RHDP"
Michel Tagne Foko 10 juin 2021
« Claude est mort. »
Mandiaye Gaye 5 juin 2021
Une Société civile, pourquoi faire si elle n’est pas au service des déshérités?

publicité