publicité

Economie

Madagascar :L’affaire Claudine Razaimamonjy devient une affaire d’Etat

Publié le :

Scandaleux, du jamais vu. Pour une fois que le Bianco (Bureau indépendant anti-corruption) ose s’en prendre aux gros bonnets, il a toute la haute sphère de l’Etat contre lui, et les citoyens avec lui ! Sans foi, ni loi et toute honte bue, l’Exécutif et une partie des parlementaires se sont dressés contre le Bianco. Tout y passe, intimidations, menaces et pressions en tout genre, règlements de compte, tous les moyens sont bons pour sauver la milliardaire et leurs peaux aussi probablement, sinon ils n’auraient pas fait tout ce tintouin.
Conférence de presse en pleine nuit, manifestation devant le Bianco, déclarations intempestives des membres du parti présidentiel HVM sur les plateaux de télévision et sur les ondes des radios. Une dizaine de minutes a été même accordé sur le plateau de la Télévision nationale (TVM) pour démonter le Bianco. Le parti présidentiel, le HVM et l’Exécutif ne lésinent pas sur les moyens pour accuser le Bianco de tous les maux et blanchir la milliardaire. Les citoyens sidérés et scandalisés assistent aux opérations tous azimuts des HVM pour faire libérer leur « bienfaitrice » comme la qualifie les manifestants devant le Bianco. Un des manifestants a même osé dire « qu’importe d’où vient son argent, du moment qu’elle soit notre bienfaitrice ».
Après l’accusation du ministre de la justice Charles Andriamiseza à l’encontre du Bianco et son « ordre » à son endroit pour libérer la milliardaire sans délai, le Bianco se désole pour sa part que le ministre n’a pas jugé utile de s’informer auprès du Bianco avant de s’exprimer devant la presse. Le directeur général du Bianco, Jean Louis Andriamifidy dément l’accusation de l’Exécutif sur la détention arbitraire de la milliardaire, « certes la garde à vue de 48 heures est passée et nous entamons une deuxième autre garde à vue de 48 autres heures pour d’autres accusations. Il ne s’agit pas de prolongation de la première mais d’une autre garde à vue selon le Bianco. Le bureau régional d’Analamanga a fini ses enquêtes, c’est la première garde à vue, s’ensuivent les interrogations du bureau régional de Fianarantsoa, c’est la seconde garde à vue. Il n’y a rien d’illégal dans la procédure du Bianco selon son directeur général. Certains avocats rappellent que la défense d’une suspecte revient aux défenseurs que sont les avocats et non au ministre de la justice.
Le Syndicat des magistrats de Madagascar (SMM) s’est exprimé aussi pour mettre en garde le ministre de ne pas faire de pression ni sur le Bianco ni sur les juges plus tard. Le Bianco est indépendant, comme l’indique son appellation et tous, dont le ministre, sont priés de le respecter.
Des parlementaires HVM, députés comme sénateurs, pour leur part font le tour des plateaux de télévision tout en manifestant, banderoles à l’appui devant le Bianco. Riana Andriamandavy, sénateur HVM, et beau-frère de Claudine Razaimamonjy qui a conduit ses troupes devant le Bianco s’insurge contre ce qu’il qualifie d’action anti-HVM du Bianco. « Que le Bianco sorte aussi les dossiers de Mamy Ravatomanga et de Marc Ravalomanana » clame le sénateur devant la presse « pourquoi seulement des dossiers contre le HVM ? ».
Les citoyens pour leur part essayent aussi de se mobiliser par voie de réseaux sociaux ou autre en demandant à tous les citoyens malgaches qui veulent en finir avec l’impunité de soutenir le Bianco. Qui a dit et redit des milliers de fois que Madagascar est un Etat de droit et que la lutte contre la corruption est la priorité des priorités du régime ?



publicité

FIL INFO

27 juillet 2021

Assassinat de Jovenel Moïse : La police haïtienne arrête le coordinateur de la sécurité

27 juillet 2021

Côte d'Ivoire.Ce lundi 26 juillet 2021, 55 nouveaux cas de Covid-19 sur 1 561 échantillons prélevés soit 3,5 % de cas positifs, 68 guéris et 0 décès.

27 juillet 2021

Gabon : la croissance repart à 1,5%

27 juillet 2021

Présidence de la République : Cissé Bacongo nommé à nouveau ministre-conseiller spécial

27 juillet 2021

L’Université Lorougnon Guédé de Daloa a enfin son Guichet emploi jeunes



Fanico

Koffi Alle 26 juin 2021
Stop aux détournements de deniers publics !
André Silver Konan 23 juin 2021
Divorce de Gbagbo et Simone : "S’il y a bien un camp qui doit se frotter les mains, c’est bien le pouvoir RHDP"
Michel Tagne Foko 10 juin 2021
« Claude est mort. »
Mandiaye Gaye 5 juin 2021
Une Société civile, pourquoi faire si elle n’est pas au service des déshérités?

publicité