publicité

Economie

Le Chef de l’Etat a pris part à la cérémonie d’ouverture de la 2e Conférence Internationale sur l’Emergence de l’Afrique

Publié le :

Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a pris part, ce mardi 28 mars 2017, au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, aux côtés du Président de Guinée, Président de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine, S.E.M. Alpha CONDE, de la Présidente du Libéria, Présidente en exercice de la CEDEAO, S.E.Mme Ellen JOHNSON-SIRLEAF, et du Président du Sénégal, Président du Comité d’Orientation du NEPAD, S.E.M. Macky SALL, à la cérémonie d’ouverture de la 2e édition de la Conférence Internationale sur l’Emergence de l’Afrique (CIEA), dont le thème central est : « La mise en œuvre des plans d’émergence ». Intervenant à cette occasion, le Chef de l’Etat a indiqué que la première édition de la Conférence Internationale sur l’émergence de l’Afrique a été le cadre privilégié pour s’imprégner de l’expérience des pays émergents, partager les caractéristiques de nos plans d’émergence et réfléchir sur nos propres trajectoires vers l’émergence. Au cours de cette première édition, a-t-il ajouté, les Participants ont pu identifier plusieurs secteurs et des domaines prioritaires d’actions, notamment la transformation des matières premières, le développement des infrastructures économiques, la mise à disposition d’énergie abondante, le développement du capital humain, la promotion de la bonne gouvernance ainsi que le maintien de la paix et de la stabilité. Cette seconde édition devra donc, selon lui, être une opportunité pour répertorier un certain nombre d’obstacles à lever afin d’accélérer la marche des pays africains vers l’émergence. Il s’agit de la qualité et de la pertinence des plans d’émergence qui, à l’en croire, devront tenir compte des logiques économiques mondiales et de nos réalités socioculturelles.
Il s’agit également, selon lui, d’une volonté politique affichée au sommet de l’Etat devant s’exprimer non seulement par le positionnement stratégique des Institutions chargées d’impulser ou de mettre en oeuvre les programmes d’émergence, mais aussi par les choix budgétaires opérés en faveur des secteurs ou domaines clés. De même, a-t-il ajouté, une attention particulière devra être aussi accordée au cadre institutionnel et réglementaire de mise en œuvre, afin d’adresser les problèmes de lourdeurs généralement observées dans les administrations et le manque de coordination ou encore de cloisonnements institutionnels. Autre point important, selon le Chef de l’Etat, le développement du capital humain à travers un système éducatif de qualité et la lutte contre la fuite des cerveaux. En effet, selon le Président Alassane OUATTARA, l’une des grandes leçons à tirer de l’expérience des pays émergents en Amérique latine ou en Asie est l’importance accordée à ces deux préoccupations par ces pays. Enfin, il est primordial, selon le Chef de l’Etat, de partager la vision qui sous-tend le plan d’émergence afin de susciter l’éveil de la conscience collective et l’adhésion des populations à ce concept qui exprime la volonté collective d’un peuple de sortir d’une situation de vulnérabilité et de prendre son destin en main. Avant le Président de la République, la Ministre ivoirienne du Plan et du Développement, Mme Nialé KABA, le Président du Groupe de la BAD, Dr Akinwumi ADESINA, l’Administrateur du PNUD, Mme Helen CLARK, et les Présidents Macky SALL, Ellen JOHNSON-SIRLEAF et Alpha CONDE sont intervenus pour poser les problématiques de l’émergence de l’Afrique et situer les enjeux de cette Conférence. Notons que les travaux de la 2e Conférence Internationale sur l’Emergence de l’Afrique se poursuivront jusqu’au 30 mars 2017. 



publicité

FIL INFO

27 juillet 2021

Assassinat de Jovenel Moïse : La police haïtienne arrête le coordinateur de la sécurité

27 juillet 2021

Côte d'Ivoire.Ce lundi 26 juillet 2021, 55 nouveaux cas de Covid-19 sur 1 561 échantillons prélevés soit 3,5 % de cas positifs, 68 guéris et 0 décès.

27 juillet 2021

Gabon : la croissance repart à 1,5%

27 juillet 2021

Présidence de la République : Cissé Bacongo nommé à nouveau ministre-conseiller spécial

27 juillet 2021

L’Université Lorougnon Guédé de Daloa a enfin son Guichet emploi jeunes



Fanico

Koffi Alle 26 juin 2021
Stop aux détournements de deniers publics !
André Silver Konan 23 juin 2021
Divorce de Gbagbo et Simone : "S’il y a bien un camp qui doit se frotter les mains, c’est bien le pouvoir RHDP"
Michel Tagne Foko 10 juin 2021
« Claude est mort. »
Mandiaye Gaye 5 juin 2021
Une Société civile, pourquoi faire si elle n’est pas au service des déshérités?

publicité