publicité

Economie

Côte d’Ivoire : Le secteur pétrolier sous perfusion

Publié le :

Le secteur pétrolier en Côte d’Ivoire depuis quelques mois est dans une impasse. Les employés des compagnies pétrolières CNR (Canadian Natural Ressources), Lubrizol, prometric et Nopci, depuis mercredi 08 février ont lancée à nouveau un mot d’ordre de grève occasionnant la fermeture des puits sur les champs Baobab  et Espoir exploites par la compagnie CNR. Cela, suite la à non résolution des problèmes des opérateurs. Lesquelles revendications portent sur la réintégration des licenciés et l’engagement par des contrats direct (CDI) des employés vivant une situation de précarité chez des structures de placement, selon qu’il a été exigé  (par courrier écrit) par le Ministre Dosso Moussa, alors ministre de l’emploi, des affaires sociales et  de la formation professionnelle suite au premier mot d’ordre de grève lancé la nuit du 25 au 26 juillet 2016. Un fait qui n’est pas sans conséquence. Puisque la Côte d’Ivoire perd environ 12.000 barils par jour avec Espoir. Et le double soit 24.000 barils par jour avec la compagnie Baobab. Plus de huit(8) mois après la première grève et plus d’un mois après expiration du dernier préavis  de grève,  aucune résolution tangible n’a été apportée aux préoccupations majeures  des travailleurs. Pis, Dans une lettre de préavis du Syndicat Ivoirien du secteur pétrolier Offshore et Onshore (SISPOO) adressée au ministre du pétrole et de l’énergie, il ressort que certains travailleurs ont été purement et simplement licenciés tandis que les autres subissent des pressions énormes de la part de leurs employeurs. A ce jour, plusieurs personnes ont été licenciées contrairement aux engagements pris par certains ministères aux fins d’empêcher toutes représailles qui devraient en découler de la grève du 25 Juillet. Le gouvernement Ivoirien doit se saisir du dossier et prendre des décisions fermes pour ne pas que l’économie Ivoirienne qui tire sa serve nutritive dans le secteur pétrolier et de l’énergie connaisse une. récession. Selon nos sources, les employés comptent maintenir cette grève jusqu'a obtention de leur droit.
 
Fidès Symphorien
 



publicité

FIL INFO

23 juin 2021

Beni : 3500 enfants bénéficient de leurs actes de naissance

23 juin 2021

Entreprises africaines : Le G7 injecte près de 80 milliards de dollars

23 juin 2021

Des pays africains face à une vague meurtrière du Covid-19

23 juin 2021

Ouragahio: : Un gigantesque édifice en construction pour les enfants orphelins.

23 juin 2021

Mali : Manifestation contre la vie chère, hier, à Bamako



Fanico

André Silver Konan 23 juin 2021
Divorce de Gbagbo et Simone : "S’il y a bien un camp qui doit se frotter les mains, c’est bien le pouvoir RHDP"
Michel Tagne Foko 10 juin 2021
« Claude est mort. »
Mandiaye Gaye 5 juin 2021
Une Société civile, pourquoi faire si elle n’est pas au service des déshérités?
Mandiaye Gaye 23 avril 2021
Les agences nationales, des gouffres à milliards inutiles pour la Nation!

publicité