Rien n'est petit dans l'amour. Ceux qui attendent les grandes occasions pour prouver leur tendresse ne savent pas aimer(Laure Conan)
|
login
|
Email alertes
|
|
publicite
|
rss
RHDP/ De l'alliance à la contestation : Les houphouétistes ne s'aiment plus vraiment !
Article publié le: 19 Décembre 2011 - Auteur: HERVE MAKRE - Source: L'Eléphant déchainé
«Législatives : Le Pdci-Rda a-t-il des chances de remporter le scrutin», («Le mandat» 29/11). Rude question, mais ce tabloïde ne s'imaginait certainement pas que le Pdci serait en plein dans le «magma » électoral. Les résultats provisoires du scrutin législatif du dimanche 11 décembre dernier ont été proclamés par les Commissions électorale indépendante locales (Ceil), non sans quelques fracas et vrombissements. Certains candidats élus du côté de l'allié Rdr sont affreusement soupçonnés de fraudes diverses. Le Pdci proteste et porte plainte au Conseil Constitutionnel pour fraude, apprend-on. Mais les deux alliés sont-ils tant divisés sur le partage des 255 sièges? Au regard des coups de gueule qui sont poussés çà et là, doit-on déduire que le Rhdp est au bord de l'implosion ? Pas si sûr. De petits malins qui ont tenté de troubler une certaine quiétude avec le boycott du Fpi des législatives, ont vite fait de croire qu'il y a embrouille au sein des Houphouëtistes. Sauf que le grand vainqueur de ces législatives s'appelle le Rhdp. Et donc n'allez pas imaginer que quelque chose a grippé la machine. Tout n'est juste qu'une question de positionnements personnels et individuels qui ont permis d'assister à des mécontentements post-électoraux. De petites phrases assassines entre amis, partant de la capitale économique, Abidjan en transitant par celle plus politique Yamoussoukro, pour traverser du côté de l'Ouest pour atterrir au Nord.
L'amour règne pourtant.
«Ce serait politiquement criminel que le Rhdp donne des signes de division», «fratmatinfo», 15/9), déclarait Anaky Kobéna, aujourd'hui candidat malheureux et désormais ancien député. Ouattara va certainement, pour ne pas qu'il meurt de faim, lui trouver un maroquin. Sa promesse de défendre les «Atchans » au parlement pour tout ce qu'ils auraient perdu n'a pas convaincu ces derniers. Sans doute que la ficelle d'Anaky était trop grosse. Mais bon joueur, Anaky a donné l'accolade à Yasmine Ouégnin, ce que refusent d'autres perdants qui se comptent plutôt au Pdci. Or «la mission d'observation de l'Union Africaine (UA) reconnaît que cette élection a été libre, transparente et démocratique ». Un avis qui ne semble pas du tout satisfaire ces candidats. A «Man, le maire Albert Flindé a fait avorter mardi une marche de l'Union pour la démocratie et pour la paix en Côte d'Ivoire (UDPCI) en vue de réclamer leur victoire suite au scrutin législatif de dimanche» (« Aip »14/12). Qui a volé la victoire à la liste de Touré Mousso Bamba et Koné Amara ? Ils étaient face à qui ? « A Attécoubé, des morts ont voté dimanche : Danho Paulin et son colistier, Yao Kouamé Bruce, donnent les preuves. Ils ont saisi par courrier les autorités compétentes pour l'annulation des dits résultats», («Aip »11/12). Ils ont même saisi le remplaçant de Choi, qui représentait spécialement le Secrétaire Général de l'Onu, Ban-Ki Moon. «Yopougon, marche contre la CEI et le RDR: le candidat Zié Coulibaly (Pdci) menace de paralyser la commune», titre, «l'Intelligent d'Abidjan», (14/12) : «Je demande à ce que la proclamation des résultats se fasse avant 21h, sinon je vais paralyser la commune de Yopougon. Le Rdr et la CEI veulent nous voler notre victoire. C'est une mascarade électorale. Nous avons saisi le Conseil constitutionnel pour le respect de la vérité des urnes», tonne Zié Daouda, candidat du Pdci-Rda, appuyé des militants et sympathisants qui ont pris d'assaut les artères de la commune de Yopougon, le mardi 12 décembre dernier. «Bouaké ou encore région du Gbèké qui était un fief du Pdci a aussi basculé au Rdr. Les résultats du scrutin législatif connus : Le Pdci proteste et porte plainte au conseil constitutionnel», («cotedivoire 24h.com). Très réjouissant : "Nous sommes contents de notre travail. Nous avons démontré encore une fois que le RDR (Rassemblement des républicains, parti présidentiel) est une force politique incontournable", («Afp »14/12), propos d'Amadou Soumahoro secrétaire général par intérim du Rdr. Où a-t-il été élu lui, le détecteur « de voyous ». Pourquoi donc le Pdci s'agite-il ? Qu'il revisite Bacongo. Mais dans ce jeu des alliances, le journal «Démocrate» (13 /12) croit savoir ce qui n'a pas marché : «Le Pdci, premier parti ivoirien, serait en perte de vitesse. Ce parti qui a toujours revendiqué la majorité sociologique du fait de son implantation sur toute l'étendue du territoire n'est plus à mesure de revendiquer ce statut. Alors que ces législatives du 11 décembre apparaissaient comme une occasion pour le Pdci de rabattre le caquet à ses détracteurs il n'aurait pas fait mieux. En compétition avec le Rdr, tous deux membres du Rhdp, le parti d'Houphouët-Boigny aurait encore reculé». Comme c'est son habitude depuis 1999.
HERVE MAKRE
Les réactions
 
Koro Kemoko  a écrit
20 Décembre 2011 03:54:09
Le PDCI est reste imbattable tant que FHB etait vivant, a cause de l'entente que cet grand leader africain avait signe avec le Nord de la CI. Lorsque son successeur est venu avec la notion d'IVOIRITE, il a cru que le PDCI pouvait desormais se debrouiller sans les nordistes, le Sud etant devenu suffisant selon lui. Les actes poses vis a vis le Nord ont force les nordistes a se REPLIER un peu sur eux-memes. Avec des universitaires soutenant des sans gene des theses carrement racistes, le Nord a constate avec etonnement le Sud le rejeter. Un prof d'universite n'a-t-il pas tres clairement soutenu qu'avec les nordistes dominant le commerce et les transports, qu'ils devraient etre ecartes des affaires de gestion de l'etat? Cette hostilite manifestee par le Sud a cause la premiere cassure qui a accouche du RDR. Mais ce qui a vraiment brise un vertebre du PDCI a ete l'exploitation de l'Ivoirite par la Refondation car, cela a entraine des morts de nordistes, pour la seule raison de leurs noms. L'instinct de conservation aidant, le Nord s'est definitivement replie pour faire face a cette adversite qui n'etait plus du seul domaine politique. Pour survivre ne faut-il pas etre fort? Et pour etre forts, les nordistes se sont unis. Le PDCI d'aujourd'hui n'est pas plus faible, mais il a perdu un nombre non negligeable de gens du nord. En tenant compte de l'histoire recente de la CI, les performances des differents partis politiques s'expliquent. Le PDCI sans le RDR n'est plus le parti legue par Houphouet. Le RDR aussi ne peut pas gagner a lui seul, mais se revele indispensable aux autres grands partis pour gagner quoi que ce soit.