Le prix pour faire que les autres respectent vos droits humains est la mort( Malcolm X)
|
login
|
Email alertes
|
|
publicite
|
rss
Une si généreuse armée !
Article publié le: 05 Décembre 2011 - Auteur: Abdoulaye TAO - Source: Le Pays
Un milliard de dollars, c'est presque la moitié du budget d'un pays pauvre au sud du Sahara, que la toute puissante armée égyptienne vient de prêter à l'Etat souverain du pays des pharaons. Cette information aussi étonnante qu'elle puisse paraître est la réalité que vit l'Egypte, un pays en transition politique et qui, par ricochet, s'installe dans une crise économique qui ne dit pas son nom, du fait même de cette transition qui traîne. L'armée qui, il y a seulement quelques jours, était vouée aux gémonies à cause de sa trop forte implication dans la gestion des affaires de l'Etat, se retrouve à jouer les sapeurs-pompiers de service afin d'éviter à la nation de plonger davantage dans une crise économique. Une action de sauvetage publique dont elle pourrait tirer profit en cette période de défiance dont elle est l'objet. Les réserves de la Banque centrale fondent comme neige au soleil et il faut de la liquidité pour assurer les importations du pays. L'armée marque un point en termes d'image et de patriotisme. Ce sera peut- être un élément important dans les négociations à venir avec le futur gouvernement sur le rôle, la place et les fonctions de cette armée dans l'économie du pays. Les islamistes qui, selon toute vraisemblance, auront la haute main sur le futur gouvernement savent désormais à quoi s'en tenir. Par ce geste, l'armée se dévoile un peu plus. Elle confirme certaines informations selon lesquelles l'armée égyptienne gère, à elle seule, un complexe militaro-industriel avec d'énormes intérêts dans l'immobilier, les produits alimentaires et autres. C'est justement ce monopole que les révolutionnaires de la place Tahrir ont tenté de retirer aux militaires la semaine avant les élections législatives. Ce geste va-t-il amadouer le peuple et freiner ses ardeurs par rapport à la demande de retrait des forces armées de la vie publique ? Attendons de voir. Démanteler cet empire financier que gèrent l'armée et le Conseil suprême des forces armées (CSFA) depuis l'ère Moubarak ne sera pas une partie aisée pour l'ensemble des forces du changement. Les militaires viennent de montrer qu'en plus de disposer de la force armée, ils constituent un recours financier non négligeable. Une chose est donc sûre, ils ne se laisseront pas priver aussi facilement de tels avantages. Si cette armée a pu prêter un milliard de dollars sans cligner des yeux, qui sait ce qu'elle détient dans son coffre-fort ? L'histoire ne nous dit pas encore à quel taux d'intérêt la Banque centrale remboursera ce pactole. L'important ici n'est-il pas de sauver les meubles ? L'armée égyptienne se dresse aujourd'hui comme un rempart dans la vie sociopolitique et économique de son pays. La question est de savoir contre qui ?

Abdoulaye TAO