C'est le devoir de chaque homme de rendre au monde au moins autant qu'il en a reçu(Albert Einstein)
|
login
|
Email alertes
|
|
publicite
|
rss
Bamako/Festival africain d'images virtuelles artistiques
Article publié le: 28 Novembre 2011 - Auteur: Aristide Ouédraogo - Source: Le Pays
Pour la deuxième fois consécutive, le Festival africain d'images virtuelles artistiques est ouvert à Bamako au Mali, du vendredi 4 au samedi 26 novembre 2011 ; un festival qui se tient en marge des rencontres de la photographie de Bamako. En rappel, le festival qui est à sa deuxième rencontre, regroupe des artistes locaux et internationaux. Il est accompagné de plusieurs ateliers et tables rondes sur l'utilisation des TIC dans l'art, facteur de développement. Des projections de films suivies de débats et d'expositions-photos sont au menu du festival. Organisé par le centre Soleil d'Afrique de Bamako, dirigé par Hama Goro, opérateur culturel très connu dans le monde de l'art, le festival connaît la présence d'artistes comme Nerveda Alleck des Iles Maurice, Akissi Delta de la Côte D'Ivoire, Aristide Ouédraogo du Burkina Faso et le professeur Chab Touré du Mali qui ont donné des communications sur leurs créations et la conception de l'art en général. La cérémonie d'ouverture a vu la participation de plusieurs groupes musicaux et le tout a été présidé par le ministre de la Culture du Mali. Comme prévu dans le programme initial, les nuits étaient réservées aux projections de films, en présence de la star internationale, Akissi Delta, de la Côte d'Ivoire, qui était chaque fois sollicitée pour des prises de vues de gauche à droite. Les matinées étaient consacrées aux ateliers et tables rondes.

Le Mali, pays de culture

En marge de la rencontre de la photographie de Bamako, on remarque facilement une ville de Bamako habillée sur tout le long des murs des grandes voies de la ville des expositions de photos. On pouvait voir de grandes photos qui concernent surtout des histoires africaines. A bicyclette comme en voiture, on est forcé d'admirer partout où l'on peut voir l'art de la photographie s'imposer. Bamako qui a fait appel aux grands artistes photographes, cinéastes et musiciens, et surtout aux opérateurs culturels pour la circonstance, a su créer un marché pour les artistes photographes du Mali et ceux qui ont eu la chance d'être au rendez-vous. On pouvait aussi remarquer la présence massive de jeunes des différents lycées et collèges. Une jeunesse qui a bien compris le sens des rencontres et qui en profite pour organiser des conférences, des tables rondes et même d'autres festivals similaires afin de se faire connaître, montrer et vendre son art. Le 12 novembre a été consacré au pré-lancement du Festival sur le Niger, un pré-lancement juste pour faire connaître les invités présents parce qu'il existe un autre grand festival à Ségou, troisième ville du Mali, située à près de trois cents kilomètres de Bamako. Le festival s'est installé sur le fleuve Niger, lequel traverse tout le Mali. A l'ouverture, une importante délégation gouvernementale était présente. Lancement prévu pour janvier 2011, le festival sur le Niger a été présenté de long en large par les organisateurs et c'était l'occasion pour le maire de la ville de présenter Ségou, une ville culturelle et surtout historique du Mali. Pour finir en beauté, une soirée de gala accompagnée de visites de plusieurs sites d'exposition et de projection de films sur le festival, et sur les amis du festival, ont permis aux invités de comprendre la grandeur du festival.

Aristide Ouédraogo