Les vrais passions donnent des forces, en donnant du courage. [Voltaire]
|
login
|
Email alertes
|
|
publicite
|
rss
Côte d'Ivoire : 5 Burkinabè périssent dans un accident
Article publié le: 21 Novembre 2011 - Auteur: lepays - Source: Le Pays
Dans la première quinzaine de ce mois de novembre, 5 Burkinabè, originaires de la province du Yatenga, ont péri dans un accident de la circulation en terre ivoirienne. Selon nos sources, l'accident s'est produit lors d'une crevaison suivie d'un tonneau. Le véhicule avait à son bord 7 voyageurs dont 5 du même village. Iliassé Bélem, propriétaire du véhicule, réside à Méagui, en Côte d'Ivoire. Il revenait au Burkina pour assister au retour de La Mecque de son père, Mady Bélem. Dans le véhicule, il y avait un de ses fils, un de ses amis ivoiriens, son oncle, son épouse, sa marâtre, un cousin et un voisin. Seuls l'Ivoirien et le propriétaire du véhicule s'en sont sortis avec des blessures. Les autres ont trouvé la mort sur-le-champ. Quant aux 2 blessés, ils ont été transportés d'urgence à l'hôpital de Korhogo où ils ont reçus des soins appropriés. Aux dernières nouvelles, Illiassé Bélem et son ami ont regagné Méagui. Le village natal des défunts, Danambara, département de Koumbri, a été particulièrement choqué par le drame. Illiassé est un grand acheteur de cacao, bien connu dans la zone de San Pédro. C'est lui d'ailleurs qui s'occupe des biens de son père admis à la retraite.

* Tougou : l'imam décède à La Mecque

L'imam de Tougou, dans le Yatenga, a voulu effectuer comme ses coreligionnaires le pèlerinage à La Mecque. Mais le Tout-Puissant en a décidé autrement, car le 12 novembre dernier, il a trouvé la mort à La Mecque suite à une courte maladie. Selon une certaine conception religieuse, mourir à La Mecque lors du Hadj est un signe qui augure le rapprochement avec Dieu.

* Transparence financière : quel bilan en Afrique de l'Ouest

Un séminaire de capitalisation du projet "Promotion et renforcement de la transparence financière au sein des systèmes financiers décentralisés émergents, en Afrique de l'Ouest" s'ouvre le 21 novembre 2011 à 8h 30 au Pacific Hôtel, à Ouagadougou. Après deux années d'exécution, ce projet, cofinancé par la Commission européenne et l'Agence française de développement, arrive à terme le 17 janvier 2012. Le séminaire permettra d'établir un bilan des activités mises en oeuvre et de capitaliser les leçons apprises afin d'émettre des recommandations sur les bonnes pratiques en matière de transparence financière en Afrique de l'Ouest. Ces recommandations feront par la suite l'objet d'une large diffusion à l'ensemble du secteur de la microfinance.

* Assises nationales du CCRP : les partis d'opposition sont les bienvenus

Dans ce communiqué, le ministère chargé des Relations avec le parlement et des réformes politiques invite les partis de l'opposition à s'inscrire pour les assises du CCRP.

"Le ministre d'Etat, ministre chargé des Relations avec le parlement et des réformes politiques remercie les responsables des partis et formations politiques qui ont pris part à la rencontre d'information relative à la préparation des Assises nationales sur les réformes politiques, tenue le mardi 15 novembre 2011. Par ailleurs, faisant suite à la proposition des partis et formations politiques de l'opposition présents à ladite rencontre, il invite tous les partis et formations politiques de l'opposition, ayant pris part ou non à la rencontre, à manifester leur intention de participation en s'inscrivant auprès du Secrétariat permanent des réformes politiques au plus tard le 21 novembre 2011, comme convenu. Il sait compter sur la réaction diligente de tous en vue d'assurer l'établissement de la liste nominative des participants de l'opposition avant la date du 30 novembre 2011."

* Le Japon offre une école à Bagaré

Dans le cadre de son programme de coopération intitulé "Dons aux micro-projets locaux contribuant à la sécurité humaine", le gouvernement du Japon a octroyé, le 29 septembre 2009, un don d'un montant de 44 millions 585 mille F CFA, à la commune rurale de Bagaré, dans la province du Passoré, en vue de contribuer à l'exécution du projet de construction d'une école dans le village de Kalla. Il a été décidé de commun accord avec le conseil municipal de Bagaré de procéder à l'inauguration de ladite école dont les travaux de construction sont achevés en 2010. Cette cérémonie d'inauguration aura lieu le 26 novembre 2011, à partir de 10h00 dans le village de Kalla, en présence de M. Tsutomu Sugiura, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Japon.

* Groupe GA : Une formation pour les journalistes

Le Groupe GA a organisé sa première rentrée assurantielle du 12 au 18 novembre 2011. Cette rentrée, placée sous le patronage du ministre de l'Economie et des finances, aura été marquée par des activités culturelles, sociales et sportives. Le thème choisi cette année est "Le groupe GA, une entreprise citoyenne à votre service ". Pour cette première inédite, le Groupe GA a prévu une session de formation au profit des hommes de médias publics et privés. Cette formation aura lieu le 24 novembre prochain, à Ouagadougou

* AG DE L'AIRF : Ségolène Royal au Burkina

Le Burkina abritera le 25 novembre 2011 à la salle de conférences de Ouaga 2000 sur invitation de l'Association des régions du Burkina Faso (ARBF), l'assemblée générale statutaire de l'Association internationale des régions francophones (AIRF). Cette AG est placée sous le patronage du président du Faso, Blaise Compaoré. Elle regroupera près de 150 participants venus de 26 pays de tous les continents et sera rehaussée par la présence de Ségolène Royal, présidente de l'AIRF. Cette rencontre des élus locaux sera une occasion pour signer des accords de coopération entre régions membres au profit des populations.

* Gouvernance et Sida : l'utilisation des ressources en question

L'Institut pour la démocratie en Afrique (IDASA) en collaboration avec l'Alliance des maires et des responsables municipaux contre le VIH/Sida en Afrique (AMICAIL) et le Réseau est-africain des organisations de lutte contre le Sida, organisent un forum sur la gouvernance et le Sida à Dar-es-Salam (Tanzanie) du 22 au 24 novembre 2011. Le forum se focalisera sur l'utilisation des ressources pour la lutte contre le Sida au niveau local et l'efficacité des institutions locales dans la fourniture des services de base aux communautés infectées et affectées par le VIH/sida. Le député Yamba Malick Sawadogo (UNIR/PS), vice-président de la Commission santé, travail et affaires sociales du parlement africain, prendra part à cet important forum qui regroupera des pays de l'Afrique australe.

* Mod'Afrique reportée en février 2012

La troisième édition de Mod'Afrique, prévue pour se tenir du 15 au 21 novembre 2011, se tiendra finalement du 28 février au 5 mars 2012. L'annonce a été faite le lundi 14 novembre par les organisateurs de l'évènement. L'initiatrice du concept, la styliste modéliste Korotimi Dershef, dit Koro DK, accompagnée à la conférence par les stylistes modélistes Bazemsé et Idé Mava et par Ismaël Bicaba, a expliqué ce report en ces termes : " Nous avons décidé, de commun accord avec les invités qui avaient confirmé leur participation et des deux présidents d'honneur, de repousser la date de la manifestation pour des raisons pratiques d'organisation. Nous avons reçu plus d'invités que prévu et il nous sera difficile de les gérer en un laps de temps avant l'évènement qui devrait ouvrir ses rideaux le 15 novembre. En fait, nous avons décidé de reculer pour mieux sauter ". 34 stylistes de l'Afrique et de l'Europe ont marqué leur accord pour participer à la troisième édition de Mod'Afrique. Une progression, dit en comparaison avec les 15 participants de la 2e édition. Du côté des artistes internationaux invités, Papa Wemba et Oumou Sangaré sont attendus. L'invité d'honneur de la 3e édition, à savoir la première dame du Nigéria, a aussi confirmé sa participation selon les organisateurs. Ils ont laissé entendre qu'ils feront tout leur possible pour que tous ceux qui ont confirmé leur participation le fassent pour la nouvelle date.

* Cri du coeur de vingt étudiants en désarroi

Vingt étudiants, recrutés pour le compte du ministère du Commerce, de l'industrie et de l'artisanat pour une formation de 24 mois en Inde, sont en train de voir leurs espoirs déçus. En effet, les 20 étudiants lauréats ont postulé et ont réussi à un test qui a été lancé, il y a une année de cela. Il a été porté à la connaissance des lauréats qu'après 24 mois de formation en Inde, ils seront embauchés par un groupe indien qui devait ouvrir une usine de textile à Bobo-Dioulasso. Mais à leur grande surprise, il leur a été demandé de payer leurs visas. Chose qui a, d'ailleurs, été faite par certains des vingt alors que ceci n'avait pas été prévu au départ. Ils ont été convoqués plusieurs fois de suite pour les formalités de départ. Mais, à un moment donné, le ministère du Commerce a fait savoir aux lauréats que le voyage devait être reporté pour certaines raisons. Et de report en report, les lauréats sont en train de voir leurs espoirs s'envoler. Ce qui est encore désolant, c'est qu'ils ont suspendu leurs études depuis qu'ils ont été admis au test. Donc depuis la proclamation des résultats du test jusqu'à nos jours, les lauréats sont en chômage, espérant qu'un jour, le ministère s'occupera d'eux, puisqu'ils ne savent plus à qui s'adresser, étant donné que toutes les portes se ferment devant eux. Alors qu'ils ne demandent qu'une oreille attentive afin de les situer sur leur sort.