Ouattara à la fin de sa visite dans le Hambol : « Pas de retour en arrière » dans la réforme de la CEI
lebanco.net - Publié le: 02-12-2019 - Mise-à-jour le: 02-12-2019 - Auteur: Jeremy Junior
Ouattara à la fin de sa visite dans le Hambol : « Pas de retour en arrière » dans la réforme de la CEI
« Cette CEI organisera l'élection présidentielle » a déclaré le Président Ouattara d'un ton ferme, au cours de la conférence de presse qu'il a animée, le samedi 30 novembre 2019, à la résidence présidentielle de Katiola, au terme de la visite d'Etat dans la région du Hambol. 
Il justifie ses propos par le fait que le projet relatif à la mise en place de cette nouvelle CEI « est devenu une loi. Nous avons informé l'Union africaine. Cette CEI d'ailleurs qui est plus équilibrée que la CEI qui a organisé les élections de 2015, organisera les élections de 2020. Quand je parle, il faut m'écouter, j'ai dit pas de retour en arrière sur quelque sujet que ce soit ». 
S'exprimant sur d'autres sujets brûlants de la vie politique ivoirienne, le président de la République a relevé que le gouvernement n'est en rien impliqué au sujet du maintien de Laurent Gbagbo, l'ex-Chef d'Etat ivoirien à la CPI. Selon ses explications, cette action de justice émane des avocats de l'Etat. Sur le même sujet, le président Ouattara assure ne jamais interférer avec les affaires de l'appareil judiciaire.  
De notre envoyé spécial Jeremy Junior 
Rédigé par: BI MICHEL   le: Lundi 2 Décembre 2019
Beugré Julien il faut savoir que les autres voulaient faire trainer les choses pour que les élections ne soit pas possibles pour aller à une transition. On aurait gagné quoi dans une transition ?
Rédigé par: Beugré Julien   le: Lundi 2 Décembre 2019
Mais pourquoi les opposants historiques se comportent ainsi? Mouton même reule avant de cogner.