Etape de Dabakala: Ouattara lance le bitumage d'une route de 84km
lebanco.net - Publié le: 30-11-2019 - Mise-à-jour le: 30-11-2019 - Auteur: Jeremy Junior
Etape de Dabakala: Ouattara lance le bitumage d'une route de 84km
Au troisième jour de sa visite d'Etat dans le Hambol, Alassane Ouattara a annoncé le lancement du bitumage de l'axe Satamassokoro, Satamassokoura, Bassawa, le vendredi 29 novembre 2019. C'était à l'occasion du meeting qu'il a animé à la place Henri Konan Bédié de Dabakala, sur les terres de Jean-Louis Billon.
 Ce meeting auquel ont pris part de nombreux membres du gouvernement, ainsi que des élus et cadres de ce département de la région du Hambol, a été l'occasion pour le président de la République de faire le point des actions menées depuis son avènement à la tête de la Côte d'Ivoire. Il s'agit, entre autres, de la mise sous tension de plusieurs localités, la construction de centres de santé, l'adduction en eau potable, la construction d'infrastructures routières. 
Alassane Ouattara a souligné que le taux de couverture en électricité est passé à ce jour à 77% contre 6% en 2011. Selon lui, l'objectif est d'atteindre le taux de 98 % en 2020. Pour ce faire, le chef de l'Etat a annoncé la mise en service ce même jour du poste transport d'électricité au quartier Dabalakro. 
Pour le début de l'année 2020, a indiqué Alassane Ouattara, vont débuter les travaux de bitumage de la route Dabakala-Bassawa. 
Par ailleurs, au sujet de la mévente de l'anacarde, Alassane Ouattara dit avoir donné des instructions au gouvernement pour que les producteurs soient mieux rémunérés.  
On notait à ce meeting la présence de Jean-Louis Billon, fils du département et figure du Pdci, que Ouattara a présenté comme un de ses neveux. 
De notre envoyé spécial Jeremy Junior 
Rédigé par: Fatou Diagne   le: Lundi 2 Décembre 2019
Souhaitons aussi que cela ne soit pas une route "biodégradable" (de plus) qui sera emportée par la prochaine saison des pluies. L'Etat doit beaucoup insister aussi sur la qualité des ouvrages, sinon ce sera de l'argent gaspillé. La saison des pluies est devenue le premier indicateur de la qualité de nos ouvrages publics.
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Dimanche 1 Décembre 2019
"BI MICHEL" que ce monsieur "travaille" jusqu'à la dernière minute de son mandant est parfaitement normal. Ce qui est moins acceptable, c'est qu'il se pavane partout dans le but d'en obtenir un troisième (ou, à défaut, de faire élire un membre de sa clique). Ce tourisme préélectoral aux frais de l'Etat (sans compter les hélicos bousillés...), assorti d'une multitude de promesses improbables (n'oublions jamais que les promesses des politiques n'engagent que ceux qui les écoutent !) est totalement indécent, d'autant plus que tous les Ministres et les membres les plus importants de leurs cabinets sont également réquisitionnés pendant ces trois jours (sans compter la préparation), ce qui paralyse les services de l'Etat. Pour un président qui "travaille", il y a donc des centaines de hauts fonctionnaires qui ne travaillent pas. La Côte d'Ivoire peut-elle se permettre cela jusqu'en octobre 2020 ? Voilà le RHDP dans toute sa splendeur, le détournement à son seul profit des ressources et moyens de l'Etat.
Rédigé par: BI MICHEL   le: Samedi 30 Novembre 2019
Ce Monsieur travaillera jusqu'au dernier jour de son mandat là où certains (HKB) pensent qu'à 12 mois de la fin d'un mandat un président doit arrêter de travailler !