Immigration clandestine : Des Ivoiriennes devenues esclaves en Afrique du Nord
lebanco.net - Publié le: 20-10-2019 - Mise-à-jour le: 21-10-2019 - Auteur: Karine Koré
Immigration clandestine : Des Ivoiriennes devenues esclaves en Afrique du Nord
Les Ivoiriennes sont de plus nombreuses à tenter l'aventure. Et manque de pot pour elles, plusieurs deviennent esclaves de personnes entre les mains desquelles elles tombent sur le chemin de l'aventure.
Selon Rfi, qui a rapporté l'information sur ses antennes, le dimanche 20 octobre 2019, les Ivoiriennes sont désormais plus nombreuses que les jeunes gens à quitter la Côte d'Ivoire pour l'immigration en Afrique du Nord et en Europe. Elles sont passées de 8% en 2015 à 46% en 2019. Ce qui montre l'ampleur du phénomène.
Malheureusement, nombre de ces filles sont victimes des marchands de bonheur et autres passeurs qui croisent leur chemin. Et le confrère de citer l'exemple d'une certaine Joséphine, qui est réduite à l'état de bête de somme dans une famille en Tunisie : « surexploitée dans une maison de 4hy du matin à 11h du soir, mal nourrie, privée de liberté et de son passeport, victime également de violences sexuelles ».
C'est le lieu d'interpeller les autorités ivoiriennes sur la situation de ces femmes, qui vivent le martyr loin de leur terre natale, pour avoir voulu aller chercher un mieux-être ailleurs.
Karine Koré
Rédigé par: L'Americain   le: Mardi 22 Octobre 2019
Fatou Diagne, je suis entierement d'accord avec toi que les routes, les echangeures et l'ectricite soient indispensables pour le developpement d'un pays. Mais se remplir le ventre 3 fois par jour me semble etre plus important au prealable. Combien de familles en Afrique arrivent a mettre quelque chose dans le ventre 3 fois par jour. Il ya quelques mois de cela, des refugiers Mauritaniens demandaient a quitter le Senegal parcequ'on les nourrissait pas bien. Nous avons des terres fertiles. Esseyons de developper l'agriculture comme l'ont fait les Amercains avant la revolution industrielle commencee par les Anglais. Ainsi, nous pourrons developper nos produits agricoles sur place. Le café, le cacao, l'arachide, l'anarcade peuvent etre transformes sur place. Meme le fer, la bauxite et autres richesses peuvent etre transformees sur place. Du coup, on pourra freiner l'immigration. Parland de politique, je supporte personnellement un troisieme mandate parcequ' Alpah Conde est le sauveur de la Guinee sur le plan economique. Rien qu'avec la realisation des barrages qui viennent mettre fin aux problemes d'electricite en Guinee comme tu le sais bien Fatou, rien qu'a cause de ca je le support. Les autres candidats ont prouve leur incapacite a gouverner. Voila quelques propositions pour vous Fatou, et mon frere Forestier De Lahou. Forestier De Lahou, tu veux o, tu veux pas o, je suis Ivoirien aussi pour avoir vecu labas pendant plus de 13 ans.
Rédigé par: L'Americain   le: Mardi 22 Octobre 2019
Fatou Diagne, ce debat peut-etre constructif si on le depassionne. mais tu es tellement attachee aux genres d'idees " mon pays est mieux que ton pays. Il ya ce-ci dans mon pays. Il n'y a pas ca dans ton pays" Essayons de depasser ces considerations frontalieres. Moi, je suis un panafricaniste. Ce-ci dit, je suis content que tu sois d'accord que c'est la meme misere partout en Afrique.Tu ne peux pas me parler de la Cote D'Ivoire parceque j'y ai vecu pendant 13 ans. Et j'ai toujours dit que sur le plan economique la C.I est en avance bien sur par rapport a la Guinee et au Senegal. Je connais bien les deux pays. Cependant je voudrais que tu comprennes le retard de la Guinee est due aux actions destabilitrices de la France contre la Guinee depuis le NON de 1958. De nos jours les videos et les temoignages circulent partout. Parlant de l'immigration, oui il ya beaucoup de Guineens en Cote d'I. Ils sont non seulement fonctionnaires internationaux, mais aussi homes d'affaires. Et puis les Guineens ont reussi en Cote d"ivoire plus que n'importe quels autres ressortissants Ouest Africains.Ils sont parmi les plus riches de ce pays. Parlant de nombre d'immigrants, tu as oublie de citer les Senegalais de Cote d"Ivoire. Malgre les echangeurs au Senegal, puisque tu es trop fascinee par ce beton, pourquoi il y a plus de Senegalais que de Guineens en Cote D'I? Je t'ai aussi informee que bientot la Guinee va desservir la sous-region en Electricite. Que Dieu nous donne longue vie. Tu sais la Guinee est l'un des pays les plus riches de la planete. Toute l'Afriq de l'Ouest peut profiter de sa richesse. Quand je prends un pays comme le Senegal, la richessse principale c'est l'arachide. Tous les fruits trouves sur le marche Senegalais viennent de la Guinee.En conclusion, au lieu de nous battre a cause des frontieres tracees par le colon, donnons nous la main et unissons n pour une Afrique forte economiquement et militairement pour nous faire respecter par les autres grandes nations.
Rédigé par: Fatou Diagne   le: Mardi 22 Octobre 2019
L'Americain: Tu as raison. C'est la même misère partout en Afrique. Sur ce point, je suis d'accord avec toi. (Quoique les Guinéens préfèrent la misère relative des Ivoiriens à la leur qui est plus rude car ils sont plus pauvres encore que les Ivoiriens. C'est pourquoi ils sont si nombreux en CI. Il y a plus de Guinéens en CI que d'Ivoiriens en Guinée et la majorité des Ivoiriens en Guinée sont des cadres internationaux et des diplomates). C'est à cause de la misère partout en Afrique que je suis contre les troisièmes mandats présidentiels et les changements constitutionnels impromptus dans nos pays respectifs, la Cote d'Ivoire et ton pays la Guinée. Même si on ne mange pas les routes, les autoroutes et les échangeurs, ce sont des éléments indispensables du développement ainsi que l'électricité et l'eau courante. Conakry est l'une des rares capitales d'Afrique qui ne dispose d'aucun échangeur. A cause de cela, pour parcourir seulement 100 KM en partant de Conakry on peut y mettre plus de quatre heures, voire même cinq heures. Cela est totalement inadmissible avec le fait que les Guinéens soient dans le noir sans eau potable. Sans bonnes routes, on ne peut acheminer la production agricole et sans électricité on ne peut rien transformer sur place en Guinée et sans électricité, la Guinée ne pourra jamais s'industrialiser. Ainsi la Guinée produit de la bauxite en abondance, mais ce sont les autres qui la transforment en aluminium et tirent profit de la valeur ajoutée du sous-sol guinéen (qui ne profite) pas aux Guinéens, mais aux voyous au pouvoir.
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Mardi 22 Octobre 2019
"L'Americain" qu'attends-tu pour venir, te faire élire et nous sortir de la merde, puisque tu as les solutions évidentes pour cela. Ah oui, j'oubliais un détail, tu n'est pas éligible.
Rédigé par: L'Americain   le: Lundi 21 Octobre 2019
(rire.) Je commence par rire en lisant certaines interventions ici. Il ya un mois de cela je disais a une certaine " Fatou Diagne" et ses supports qu'on ne mange pas les echangeres, les gros avions, les metros, qui representent pour eux un signe de developpement. Je leur disais egalement que c'est la meme merdre partout en Afrique, a des degres differents. Plus de 50 ans apres nos Independences, c'est toujours la meme misere partout. On veut aller vite en besongne. Depuis que l'homme blanc nous a colonises, on a voulu copier tout sur eux. Leur maniere de s'habiller, de manger, de parler. Mais on est toujours passer a cote. Assurons le minimum a nos populations respectives pour freiner l'immigration. Developpons l'agiculture, creons des "PME" et encourangeons les initiatives privees. Enfin, creons les Etats Unis d'Afrique pour etre plus fort. N'est-ce pas l'union fait la force.
Rédigé par: konan kouadio sylvester   le: Lundi 21 Octobre 2019
courage a vous
Rédigé par: Baruni   le: Lundi 21 Octobre 2019
Comment est-ce possible nos chefs d'Etats et les chefs de tous ces pays se rencontrent régulièrement sans que nos chefs à nous ne demandent à leurs hommologues de prendre des mesures pour que cesse cette honte? L'Union Africaine ne pourrait-elle pas servir de cadre pour débattre et trouver des solutions efficaces, au moins pour ce qui concerne le Mghreb, dont les pays sont bel et bien membres de l'Union Africaine? On a l'impression que les chefs d'Etats africains ont peur d'attirer l'attention de leurs homologues sur cette affaire. Ou bien ils travaillent en silence?
Rédigé par: Diarrasse Napie   le: Lundi 21 Octobre 2019
Beugre Julien: On nous bassine tous les jours avec des indices en hausse constante, des indicateurs flatteurs, des taux de croissance mirobolants, et puis en même temps on nous dit que cette magnifique croissance ivoirienne n'est pas inclusive (du tout). En clair, elle ne profite qu'à une infime minorité, tandis que pour la majorité, c'est la pauvreté et la misère. Bref, c'est le désespoir qui fait que les jeunes ivoirien(ne)s constituent les plus forts contingents des illégaux qui arrivent en radeaux sur les plages italiennes et aussi le plus fort contingent des personnes esclavagisées en Libye et dans les pays arabes. Bref, la croissance dont on nous vante tant les bienfaits n'est que virtuelle, sans aucun impact sur la réduction de la pauvreté. Pire, cette croissance non vertueuse et non inclusive appauvrit l'ivoirien, tout en détruisant le peu de forêts qui reste et elle pollue l'air et l'eau potable. C'est une croissance qui amène aussi l'érosion côtière. Bref! C'est un désastre!
Rédigé par: Diarrasse Napie   le: Lundi 21 Octobre 2019
Beugre Julien: On nous bassine tous les jours avec des indices en hausse constante, des indicateurs flatteurs, des taux de croissance mirobolants, et puis en même temps on nous dit que cette magnifique croissance ivoirienne n'est pas inclusive (du tout). En clair, elle ne profite qu'à une infime minorité, tandis que pour la majorité, c'est la pauvreté et la misère. Bref, c'est le désespoir qui fait que les jeunes ivoirien(ne)s constituent les plus forts contingents des illégaux qui arrivent en radeaux sur les plages italiennes et aussi le plus fort contingent des personnes esclavagisées en Libye et dans les pays arabes. Bref, la croissance dont on nous vante tant les bienfaits n'est que virtuelle, sans aucun impact sur la réduction de la pauvreté. Pire, cette croissance non vertueuse et non inclusive appauvrit l'ivoirien, tout en détruisant le peu de forêts qui reste et elle pollue l'air et l'eau potable. C'est une croissance qui amène aussi l'érosion côtière. Bref! C'est un désastre!
Rédigé par: Big Mike   le: Lundi 21 Octobre 2019
Merci chers internautes de ne pas comprendre et de continuer à polémiquer sur du vent.Ces filles ou ces jeunes paresseux fuient leur pays où des étrangers arrivent ici très très pauvres, mais qui font des petits boulots et arrivent à nous nourrir, nous loger et nous vêtir aujourd'hui. Et si ces jeunes s'adonnaient aux mêmes petits boulots pour se prendre en charge.Arrêtons d'accuser les politiques, tout n'est pas politique mais de bons sens. Quitter son pays pour aller être vigile, nounou, servante, etc, alors qu tous ces petits boulots se trouvent et même très bien remunérés
Rédigé par: Ifriquiya   le: Lundi 21 Octobre 2019
Victor Nelson: Cela se passe en Lybie, Tunisie, Maroc, Algérie, Liban, Koweït, Arabie Saoudite et dans tous les pays du Golfe Persique..
Rédigé par: Ifriquiya   le: Lundi 21 Octobre 2019
Victor Nelson: Cela se passe en Lybie, Tunisie, Maroc, Algérie, Liban, Koweït, Arabie Saoudite et dans tous les pays du Golfe Persique..
Rédigé par: Beugré Julien   le: Lundi 21 Octobre 2019
Si le pays était vraiment ce que chante le RDR, ces jeunes ne quitteraient pas la CÔTE D'IVOIRE pour aller souffrir ailleurs. Quand on vous dit qu'on ne mange pas GOUDRON. Créez plutôt des entreprises pour ces jeunes.
Rédigé par: Le Gondwanais   le: Lundi 21 Octobre 2019
La situation économique au Gondwana (émergent) est tellement dure que les enfants de ce pays s'en vont massivement au Maroc, Tunisie, Liban pour devenir des servantes, serveuses et se retrouvent ainsi dans un engrenage dans lequel on les transforme en prostituées. Pourtant selon les chiffres (officiels), le Gondwana a l'une des plus fortes croissances en Afrique.(et au monde), sans compter que le Gondwana est parmi les premiers exportateurs mondiaux de café, cacao, palmier à huile, hévéas, coton, anacarde, mangue, igname. Mais, cette forte croissance n'est pas inclusive (selon le jargon des économistes). En effet, les inégalités sont flagrantes et la pauvreté ne recule pas du tout. Au contraire la précarité et la pauvreté des populations augmentent. Voila pourquoi, on a autant de jeunes filles du Gondwana qui, (croyant fuir la pauvreté au pays) deviennent des victimes des réseaux de prostitution au Maroc, en Tunisie, Libye, Liban, France, Italie.
Rédigé par: Lago Tape   le: Dimanche 20 Octobre 2019
Mon pays est le 1er producteur mondial de cacao, de noix de cajou, et a la plus forte croissance en Afrique depuis 10 ans aiment scander les "messieurs Tout Va Bien". Et puis, il y a les autres productions agricoles, les mines, le tourisme. Formidable alors! Pays agricole , grenier sous-régional, mon pays attire (malheureusement) un tourisme bas de gamme. Dans l'esprit de nombreux prédateurs sexuels occidentaux, mon pays fait office de Thaïlande d'Afrique de l'ouest pour baiser (pour pas cher ou gratuitement) les "freshnies" mineures ou pour marier une belle et jeune Africaine, sans compter toutes celles qui se retrouveront prostituées en Occident, au Maghreb ou au Liban... Une poignée de devises, visa et viagra en poche, l'occidental ou le phénicien souvent ventru, grabataire, parfois même édenté, y parvient aisément à convoler en troisième ou quatrième noce avec de très jeunes jolies créatures tendres et naïves pour la circonstance que seuls mes voisins pourraient décrypter le dessein. Le bilan économique de mon pays est tellement positif, que de jeunes Ivoiriennes postulent bénévolement pour des tâches ingrates au Maghreb et finissent ainsi malgré elles, en prostituées et en esclaves sexuelles. De jeunes Ivoirien(ne)s (qui selon le Ministère de l'Emploi-Jeunes sont en situation de ni-ni (ni formation-ni expérience-ni emploi), (et ils sont entre 2 et 3 millions selon le Ministère de l'Emploi) désertent ainsi par milliers leur patrie bien aimée, pour faire du "tourisme désagréable" au Maroc, en Libye pays hostiles aux subsahariens . Il n'est pas rare de rencontrer de jeunes Ivoirien(ne)s en croisière (en radeaux de fortune) dans la Méditerranée, au risque de se noyer. Mais on nous dit que "Tout va bien. Nous sommes en voie "d'émergence"...Tout cela est CARICATURAL, bien entendu. Excusez-moi d'avoir été un peu désagréable, car dans l'Afrique authentique, le silence est un délit, si on laisse les imbéciles-heureux continuer de nous dire que "Tout va bien".
Rédigé par: Victor Nelson   le: Dimanche 20 Octobre 2019
C'est inconcevable de savoir qu'un tel phénomène existe sans toutefois le résoudre: on sait le nom de la personne et le pays dans lequel elle subit des atrocités....inconcevable !