Pluie torrentielle à Abidjan : 3 morts et d'importants dégâts matériels
lebanco.net - Publié le: 12-10-2019 - Mise-à-jour le: 12-10-2019 - Auteur: Jeremy Junior
Pluie torrentielle à Abidjan : 3 morts et d'importants dégâts matériels
La pluie qui s'est abattue sur Abidjan dans la matinée du vendredi 11 octobre 2019 a fait officiellement 3 morts, tous membres d'une même famille. Il s'agit d'un enfant de 3 ans, de sa mère et de son père, décédés des suites d'une décharge de foudre sur leur maison, située à Audouin Santé, dans la commune de Songon.
Ailleurs, la pluie a plutôt occasionné d'importants dégâts matériels. C'est le cas du quartier Akeikoi-Extension, dans la commune d'Abobo. Les commerçants du marché de ce quartier n'oublieront pas de sitôt cette journée pluvieuse, qui leur aura été grandement préjudiciable.
Des commerçants ont vu leurs magasins inondés par de l'eau de la forte pluie qui s'est abattue ce jour. On lisait la tristesse et la désolation sur des visages. Malgré leur état d'esprit, les commerçants victimes de cette situation ont sorti les marchandises qui n'ont pas été touchées par l'eau et ont dégagé les flaques à l'aide de balais.
Pour éviter de marcher dans la boue et se salir, certains d'entre eux ont eu l'ingénieuse idée de placer des gravats sur une partie du chemin qui mène à leurs magasins. Ainsi, ils facilitaient l'accès de leurs marchandises aux clients. 
Pour faire face à la boue, des commerçantes ont choisi de nouer des sachets à leurs pieds. Pour les clients, la situation était pire. Contraints de marcher lentement dans la boue noirâtre du marché, plusieurs d'entre eux se salissaient. N'eut-été la prompte réaction d'un homme, une dame a failli trébucher.
Des odeurs nauséabondes dégagées par certaines marchandises en putréfaction venaient en rajouter au calvaire des passants et commerçants.  C'est le cas d'une poubelle placée à l'opposé de l'entrée principale du marché. 
La poubelle en question est entourée de toutes parts par des flaques d'eau puantes, dans laquelle baignent des objets et marchandises en décomposition. Certains passants se bouchaient les narines quand ils passaient par là. D'autres crachaient à cause de l'odeur qui s'avère insupportable. Ceux qui souffraient le plus de cette situation sont les commerçants situés a quelques pas de là.
 
Jeremy Junior 
 
 
 
   
 
Rédigé par: Lago Tape   le: Dimanche 13 Octobre 2019
erratum: Nos pays. ne sont jamais préparés .
Rédigé par: Lago Tape   le: Samedi 12 Octobre 2019
Il faut que la Côte d'Ivoire se dote de plans anti-catastrophes naturelles et notamment d'un plan anti-inondations, parce que les pluies diluviennes sont récurrentes et imprévisibles. Cela existe déjà en Afrique du Sud par exemple, mais pas dans les pays d'Afrique de l'Ouest qui semblent toujours surpris par les pluies diluviennes et ne sont jamais préparées. C'est bien d'envoyer la ministre de la solidarité présenter les condoléances du gouvernement quand il y a des morts, mais cela serait beaucoup mieux de se préparer à l'avance pour ne pas subir les conséquences des pluies diluviennes. Il existe un District Autonome d'Abidjan, un Préfet d'Abidjan, des Maires dans les différentes communes, un Ministère de la Salubrité, un Ministère de la Ville, un Ministère de la Construction et de l'Urbanisme, des Sapeurs-pompiers, des gendarmes et des policiers. Bref, toutes ces structures peuvent et doivent contribuer au futur plan anti-inondations dont Abidjan a urgemment besoin.