Marc Ravalomanana : « Nous n'avons pas l'intention de renverser le pouvoir en place »
madagascar-tribune. - Publié le: 07-10-2019 - Mise-à-jour le: 07-10-2019 - Auteur: Arena R.
Marc Ravalomanana : « Nous n'avons pas l'intention de renverser le pouvoir en place »
« Le régime en place doit savoir fixer ses priorités qui doivent correspondre aux besoins immédiats de la population », a lancé Marc Ravalomanana, le week-end dernier lors de son allocution en marge d'une cérémonie de présentation des candidats Tiako i Madagasikara (TIM) pour les élections communales et municipales du 27 novembre prochain.
L'ancien président et actuellement président national de l'alliance politique de l'opposition (RMDM) critique ouvertement le pouvoir actuel sur tous les bords. « Ils (les autorités au pouvoir, ndlr) doivent avoir confiance aux autres parce qu'en critiquant le régime nous n'avons pas du tout l'intention de renverser le pouvoir en place. Loin s'en faut », a-t-il poursuivi.
Marc Ravalomanana évoque une crise à la fois sociale et économique dans le pays actuellement. Il assimile la pénurie en eau qui sévit dans la capitale et ses environs ainsi que la fuite de sujets du baccalauréat comme une crise sociale et hausse des prix de produits de première nécessité comme une crise économique.
De son côté, le président de la République, Andry Rajoelina, accuse les partis de l'opposition d'avoir orchestré certaines perturbations comme la fuite des sujets du baccalauréat. « Les enquêtes menées ont permis de savoir que les responsables à l'origine de cette fuite ont une obédience politique, une appartenance politique, parmi les opposants du régime », a révélè le chef de l'Etat lors d'une émission télévisée diffusée simultanément sur trois chaînes dont la télévision nationale, dimanche soir.