Dimbokro : Grande mobilisation pour accueillir le Chef de l'Etat
lebanco.net - Publié le: 25-09-2019 - Mise-à-jour le: 25-09-2019 - Auteur: Jeremy Junior, envoyé spécial
Dimbokro :  Grande mobilisation pour accueillir le Chef de l'Etat
La visite du Chef de l'Etat dans la région du N''Zi démarre par le Conseil des ministres qui va se tenir à la préfecture de la ville.  On note une forte mobilisation des habitants pour accueillir le chef de l''Etat.
Le corps préfectoral, les élus, cadres, élèves du lycée, des collèges et ceux du primaire se sont rassemblés tôt le matin pour accueillir Alassane Ouattara.
En ville, la mobilisation au rendez vous. Les populations, sorties massivement, ont pris d'assaut tout le long de la voie principale pour assister à l'évènement. Des danseurs traditionnels  se sont également joints à la fête pour apporter une note de gaieté.  
C'est aux environs de 10H que le Chef de l'Etat a foulé le sol de sa naissance, avant de regagner la résidence présidentielle.
Jeremy Junior, envoyé spécial
Rédigé par: Bismark   le: Vendredi 27 Septembre 2019
En fait @Fatou Diagne et @Forestier de Lahoum vous dites la meme chose, et je pqrtqge vos avis.
Rédigé par: Fatou Diagne   le: Vendredi 27 Septembre 2019
Non Forestier, ce n'est pas ce que j'ai voulu dire. Je dis que pour le pouvoir il est plus facile d'imposer la "mobilisation forcée" aux enseignants et aux élèves, plutôt que de le faire au secteur privé et aux enseignants.
Rédigé par: Fognon.   le: Jeudi 26 Septembre 2019
@ Bismark. C'est pas une surprise de lire tes boniments. Au moins si Tu reflrchissais avant de te prononcer, cela serait plus significant. Ceux qui ont utilise les eleves de tout niveau comme miliciens, patriotes, defenseurs de la republique sans direction ni soutien ont fait quoi de leur avenir? Cest bien ces citoyens delaisses, ignores, trahis qui meurent dans le desert Lybien, dans la med, qui sont devenus enfants en conflict avec la loi. Tu n'es pas du tout intelligent pour savoir la defference? Dis a tes enfants de ne jamais aller recueillir Ado. Leur absence creera plus de vide qui accommodera les autres.
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Jeudi 26 Septembre 2019
"Fatou Diagne" donc d'après toi, les enseignants ne produisent pas de richesse ? Non, c'est tout simplement notre avenir et notre future intelligence,, prospérité et bonne gouvernance qu'ils sont censés produire. Mais comme on privilégie le plaisir immédiat du Prince, cela passe après tout le reste.
Rédigé par: Fatou Diagne   le: Mercredi 25 Septembre 2019
Bismark: En Afrique un chef d'Etat ne peut pas effectuer une visite quelque part sans que les Autorités ne viennent l'accueillir et en plus il ne faudrait pas que les rues soient vides sur le passage du Chef de l'Etat. C'est plus facile de mobiliser les enseignants et les élèves en leur donnant un jour de congés (qui pourra être facilement rattrapé), plutôt que de vouloir mobiliser le secteur privé qui travaille pour produire de la richesse ou alors de vouloir mobiliser les paysans qui sont dans les champs et les campements.
Rédigé par: Bismark   le: Mercredi 25 Septembre 2019
Vous n'avez pas honte d'ecrire ces choses. Décidement on comprend aue vous n'êtes pas venu au pouvoir pour le bien des ivoiriens. Pourquoi fermer les école pour un accueil du Chef de l'Etat.Est-on obligé d'aller accueillir le Chef de l'Etat. Vous avez fait achemoiner les gens d'Abidjanm nous pensons aue cela suffit. Pourquoi mettre en peril l'avir des enfants. Au'est ce que la présence des enfants apporte ou enlève à lq présence du chef de l'Etat à Dimbokro. Depuis 9 ans vous êtes au pouvoirm c'est à un an de votre fin de mandat que vous vous rappelew de votre lieu de naissance et de Yamoussoukro. Et comme vous connaissew le peuple Baoulé qui mange pour lui toujours à froidm vous savez que les population ne sortiront pasm à part votre militants de Dimbokro. Alors vous ramassew les gens à Abidjan et craignant de ne pas avoir le nombrem vous faites sortir les élèves. C'est scandaleux pour un pays qui veut aller de l'avant. AUE DIEU NOUS AIDE
Rédigé par: Awoulaba Cool   le: Mercredi 25 Septembre 2019
Les partisans du président ADO espèrent (malgré tout) une mobilisation massive des populations du N'Zi qui sont déçues du pouvoir en place, car elles ont été longtemps délaissées. Et les autorités pour s'en assurer (et ne voulant prendre aucun risque en comptant seulement sur une mobilisation spontanée) ont ainsi décidé de réquisitionner par exemple tous les enseignants et élèves du lycée, des collèges secondaires et des écoles élémentaires et primaires, pour acclamer le chef de l'État le long du cortège à Dimbokro. C'est déjà la campagne électorale (qui ne dit pas son nom), avant même l'ouverture officielle de la campagne de 2020...