Politique nationale : Bruno Koné : « Les Ivoiriens sont réconciliés »
lebanco.net - Publié le: 07-09-2019 - Mise-à-jour le: 07-09-2019 - Auteur: Karine Koré
Politique nationale :  Bruno Koné : « Les Ivoiriens sont réconciliés »
A peine reconduit à la tête du gouvernement, Bruno Koné, est déjà sur le terrain pour mobiliser les populations de sa région pour la cause du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix( Rhdp). Au cours d'une rencontre qu'il a tenue sur ses terres, précisément dans le département de Kouto, le vendredi 6 septembre 2019, il s'est prononcé sur la question de la réconciliation.
En fait, le ministre de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme était en train de tirer dans les pieds des adversaires du régime qui, faute de pouvoir attaquer son bilan, trouvent qu'il a échoué à réconcilier les Ivoiriens. « « Ils n'ont plus d'angle d'attaque, donc ils s'appuient sur des sujets difficiles à mesurer, comme la question de la réconciliation. Dans les faits, nous voyons tous que les Ivoiriens sont réconciliés...», a répondu le fraîchement nommé Coordonateur général du Rhdp dans la région de la Bagoué.
A l'occasion de la même rencontre, Bruno Koné a exhorté ses lieutenants sur le terrain à ratisser large dès maintenant dans la perspective de l'élection présidentielle 2020. Il leur a, en effet, demandé de « maintenir la dynamique et faire adhérer le grand nombre à la vision houphouetiste du président Alassane Ouattara». Et ce haut cadre du Rhdp d'ajouter : « Il faut donc commencer à travailler dès aujourd'hui, à constituer vos équipes, à mettre en place vos comités, car 2020 c'est dans un an ».
Il a annoncé pour bientôt la publication de la liste de personnes responsabilisées pour l'animation des sections Rhdp dans la région et cela à toutes les échelles. Notons que Bruno Koné est député de Kouto-Blességué, dans la région de la Bagoué, comprenant notamment les départements de Kouto, Tengrela et Boundiali.
 
Karine Koré
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Dimanche 8 Septembre 2019
C'est du Bruno Koné pur jus. Rien à dire, impeccable, on est tous convaincus : TOUT VA TRES BIEN !!!
Rédigé par: Fatou Diagne   le: Dimanche 8 Septembre 2019
Ce ministre aime les déclarations superficielles sans aucun fondement. La seule chose qui lui importe est de demeurer ministre et mari de la nièce du président. Pour cela, il est prêt à dire n'importe quoi et à toutes les compromissions.C'est dommage pour la Côte d'Ivoire, mais cela est encore plus dommage pour lui-même!
Rédigé par: Flatioh   le: Samedi 7 Septembre 2019
Monsieur,attaquez vous au fond et evitez de répandre des affirmations dont la véracité reste à prouver. Il est evident que les ivoiriens vivent en convivialité ? Les conflits ponctuels enregistrés jusqu'ici relèvent d'intérêts partisants avec parfois une coloration communautaire ou ethnique qui découle de la manipulation de ceux qui se mettent en marge et utilisent la réconciliation à des fins politiques. Si vous n'êtes pas reclus dans votre coin,alors parcourez la Côte d'ivoire du Sud au Nord et de l'Est à l'Ouest et dites nous où les populations ne vivent pas en harmonies.
Rédigé par: Bonébo   le: Samedi 7 Septembre 2019
Eh oui, les ivoiriens sont réconciliés depuis. Seuls les gor auxquels se joignent de plus en plus les pdci-stes, peuvent estimer que la CIV n'est pas réconciliée. Pis ils en font un fond de commerce. La CDVR a été confiée à Banny et Sery bally (RIP), autrement dit au Pdci et au FPI entier. Qu'on s'en prenne à ces deux partis si la réconciliation n'a pas abouti. La CDVR a réussi la gymnastique d'équilibrer les nombres de victimes camp loyaliste /camp FRCI ! En fait pour beaucoup, réconciliation est synonyme de gbagbo retrouvant son fauteuil. Quel drôle de rêve ! Le faible taux de participation ne profite en rien à l'opposition. Voyez-vous supposons que le taux soit de 20%, ce conformément à un appel au boycott qu'aurait lancé l'opposition. Il aurait plus judicieux si l'opposition pesant effectivement ces 80% d'appeler cette majorité à voter NON et la constitution nouvelle aurait été simplement rejetée. Comment se priver d'un telle victoire !? Comment peut-on empêcher sa majorité de peser dans la balance, constater le OUI l'a emporté et se satisfaire d'avoir empêché la majorité de voter, elle-même qui assurément nous aurait fait un NON cinglant à la nouvelle constitution ! En termes plus clairs, l'opposition ne peut et ne doit en rien tirer fierté ou orgueil devant le faible taux de participation. Sauf à vouloir être la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf. Tous comptes faits, Ado le Rdr et le Rhdp ont pour leur part, tjrs affiché leurs bonnes intentions vis-à-vis de la réconciliation et de la paix. On attend de voir ce que proposent ceux d'en face. Et bien sûr les actions que compte mener dans ce sens le couple jeune, beau et nouveau gbagbo/Bédié
Rédigé par: Diarrasse Napie   le: Samedi 7 Septembre 2019
Bruno Nabagné Koné est bien connu pour nier la réalité des problèmes. Si on l'écoute, "tout va bien en Côte d'Ivoire"... C'est étrange comme vision et comportement.Bref!
Rédigé par: IVOIRO.USA   le: Samedi 7 Septembre 2019
Il n'y a pas plus aveugle que celui qui refuses de voir. Il n'y a pas plus sourd que celui qui refuses d'entendre. Mr le ministre les ivoiriens ont voté à 84% en 2010. Le référendum et l'élection présidentielle de 2015 ont enregistré les plus faibles taux de participation.(cherche à savoir le pourquoi ) Le gouvernement de Alassane n'a même pas été capable de réconcilier le RHDP à plus forte raison la Cote d'ivoire. Mr le ministre tu peux continuer à manger et dormir pour le peut de temps qui vous reste .