Côte d'Ivoire : un nouveau gouvernement à 13 mois de l'élection présidentielle
Présidence - Publié le: 04-09-2019 - Mise-à-jour le: 05-09-2019 - Auteur: Présidence
Côte d'Ivoire : un nouveau gouvernement à 13 mois de l'élection présidentielle
Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, a procédé, ce mercredi 04 septembre 2019, à la signature de deux décrets.
AU TITRE DU GOUVERNEMENT Sur proposition du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, le Président de la République a signé un décret portant nomination des Membres du Gouvernement. Ainsi sont nommés :
1- Ministre d'Etat, Ministre de la Défense : M. Hamed BAKAYOKO
2- Ministre des Affaires Etrangères : M. Marcel AMON-TANOH
3- Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique : M. Abdallah Albert Toikeusse MABRI
4- Ministre de l'Education Nationale, de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle : Mme Kandia KAMISSOKO CAMARA
5- Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l'Homme : M. Sansan KAMBILE
6- Ministre de l'Administration du Territoire et de la Décentralisation : M. Sidiki DIAKITE
7- Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile : Gal. Vagondo DIOMANDE
8- Ministre des Eaux et Forêts : M. Alain Richard DONWAHI
9- Ministre de l'Intégration Africaine et des Ivoiriens de l'Extérieur : M. Ally COULIBALY
10- Ministre de l'Agriculture et du Développement Rural : M. Kobenan Kouassi ADJOUMANI
11- Ministre des Ressources Animales et Halieutiques : M. Moussa DOSSO
12- Ministre du Plan et du Développement : Mme Nialé KABA
13- Ministre des Transports : M. Amadou KONE
14- Ministre de l'Emploi et de la Protection Sociale M. Pascal Abinan KOUAKOU
15- Ministre de la Promotion de la Riziculture : M. Gaoussou TOURE
16- Ministre de l'Economie et des Finances : M. Adama COULIBALY
17- Ministre de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme : M. Bruno Nabagné KONE
18- Ministre de la Santé et de l'Hygiène Publique : M. Aouélé Eugène AKA
19- Ministre de l'Economie Numérique et de la Poste : M. Mamadou SANOGO
20- Ministre de la Ville M. François Albert AMICHIA  
21- Ministre des Mines et de la Géologie : M. Jean Claude KOUASSI
22- Ministre de l'Assainissement et de la Salubrité : Mme Anne Désirée OULOTO
23- Ministre de la Modernisation de l'Administration et de l'Innovation du Service Public : Mme Raymonde GOUDOU COFFIE
24- Ministre de la Culture et de la Francophonie : M. Maurice BANDAMAN
25- Ministre de l'Equipement et de l'Entretien Routier : M. Amedé Koffi KOUAKOU
26- Ministre du Pétrole, de l'Energie et des Energies Renouvelables : M. Abdourahmane CISSE
27- Ministre de l'Environnement et du Développement Durable : M. Joseph SEKA SEKA
28- Ministre de la Femme, de la Famille et de l'Enfant : Mme Ramata LY-BAKAYOKO
29- Ministre de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de la Lutte contre la Pauvreté : Mme Mariatou KONE
30- Ministre du Commerce et de l'Industrie : M. Souleymane DIARRASSOUBA
31- Ministre de l'Artisanat : M. Sidiki KONATE
32- Ministre auprès du Premier Ministre chargé de la Coordination des Grands Projets: M. Claude Isaac DE
33- Ministre de la Fonction Publique : M. Issa COULIBALY
 34- Ministre de la Communication et des Médias, Porte-parole du Gouvernement : M. Sidi Tiémoko TOURE
35- Ministre du Tourisme et des Loisirs : M. Siandou FOFANA
36- Ministre des Sports : M. Paulin Claude DANHO
37- Ministre de l'Hydraulique : M. Laurent TCHAGBA
38- Ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l'Emploi des Jeunes, Porte-parole adjoint du Gouvernement : M. Mamadou TOURE
39- Ministre auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l'Etat : M. Moussa SANOGO
40- Ministre auprès du Premier Ministre, chargé de la Promotion de l'Investissement Privé : M. Emmanuel Esmel ESSIS
41- Ministre de la Promotion des PME : M. Félix ANOBLE 
 Secrétaire d'Etat chargé du Service Civique : M. Siaka OUATTARA
-Secrétaire d'Etat au Renforcement des Capacités : M. Epiphane BI ZORO
- Secrétaire d'Etat auprès du Ministre des Transports, chargé des Affaires Maritimes : M. Philippe LEGRE  
-Secrétaire d'Etat auprès du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l'Homme, chargée des Droits de l'Homme : Mme Aimée ZEBEYOUX
- Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Education Nationale, de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, chargé de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle : M. Brice KOUASSI
 Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de la Femme, de la Famille et de l'Enfant, chargée de l'Autonomisation des Femmes : Mme Mys Belmonde DOGO 
- Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme chargé du Logement Social M. Koffi N'GUESSAN Lataille
AU TITRE DE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE M. Adama KONE est nommé Ministre auprès du Président de la République, chargé des Affaires Economiques et Financières
Par ailleurs, le prochain Conseil des Ministres se tiendra le jeudi 05 septembre 2019 à 10 heures, au Palais de la Présidence de la République.
Fait à Abidjan, le mercredi 04 septembre 2019 Le Ministre, Secrétaire Général de la Présidence de la République : Patrick ACHI
Rédigé par: Diarrasse Napie   le: Vendredi 6 Septembre 2019
Erratum: De ne pas avoir de gouvernements pléthoriques "budgétivores" .
Rédigé par: Diarrasse Napie   le: Vendredi 6 Septembre 2019
Bismark: Lorsqu'ADO était au FMI, c'est tout le contraire qu'il conseillait aux pays africains. De ne pas avoir de gouvernements pléthoriques budgétaires et de limiter l'endettement public. D'ailleurs, les faits nous prouvent que plus un gouvernement est pléthorique et moins il est efficace. En effet, (par exemple) alors que nous avons un ministère des Eaux et Forêts qui est distinct du ministère de l'Agriculture, on ne peut pas vraiment dire que la forêt de Côte d'Ivoire est mieux protégée. En effet, selon la Banque mondiale, la déforestation s'est accélérée en Côte d'Ivoire. Alors qu'il y a un ministère de l'Entretien Routier distinct du ministère des Transports, on ne peut pas dire que nos routes soient mieux entretenues. En plus, la pagaille règne toujours dans les gares routières du pays, les criminels "gnambros" tuent toujours en toute impunité et, les coupeurs de routes sévissent toujours. On n'a toujours pas atteint l'autosuffisance alimentaire malgré un ministère des Ressources Animales et Halieutiques distinct du ministère de l'Agriculture et un tout nouveau ministère de la riziculture, en plus d'une toute nouvelle Agence gouvernementale pour le Développement de la Riziculture. Il ne s'agit ici donc pas de la recherche de plus d'efficacité et d'une meilleure performance du gouvernementale. Tout le monde l'aura donc bien compris, il s'agit ici de récompenser le plus grand nombre, en vue des prochaines échéances électorales.
Rédigé par: Fognon.   le: Jeudi 5 Septembre 2019
@Bismark. Tu as one fois vu qlq'1 tourne en elliptique? Je me demande on Tu trouves ses idees. Decidement, c'est pas au bon endroit. A+
Rédigé par: Bismark   le: Jeudi 5 Septembre 2019
En effet, cher @Lago Tape, jamais dans l'histoire de la Côte d'Ivoire on a vu un aussi gros gouvernement. 50 ministres, alors que lors des debats avec GBAGBO il nous faisait croire, à nous autre qui avons comme Bedié, cru en lui que 24 ou au plus 26 Ministres était largement suffisant pour un pays comme la Côte d'Ivoire. C'est sous lui que pour des raisons de recompense ou decalculs politiciens que l'Administration est devenue la plus budgetivoire, lui qui était au FMI au temps ou on nous parlait d'ajustement structurel ou encore de reduction du train de vie de l'Etat. En plus d'un SENAT qui ne sert à rien et qui est juste une instance de recompense de copins, il vient de former un Gouvernement de 50 personnes pour recompenser les copins et les motiver pour la campagne de 2020, une strategie de seduction du promu et de des parents de celui-ci. Sinon depuis longtemps qu'il est président, pourquoi c'est maintenant à un an de la fin de son règne qu'il nomme Zoro Bi Ballo, celui qui lui a permis d'avoir une raison de se faire ivoirien. A croire que nous sommes maintenant en droit de douter de son rôle réel au FMI. A-t-il vraiment eu un réel poste ou a-t-il été simplement un secrétaire dont le rôle était d'enregistrer les décisions? Ou bien ne croyait-il pas aux mesures que l'institution dont il se plait de dire avoir été DGA? En tout état de cause, au pied du mur, on a vu la qualité du maçon ADO. QUE DIEU NOUS AIDE
Rédigé par: Lago Tape   le: Mercredi 4 Septembre 2019
C'est le gouvernement ivoirien le plus pléthorique de toute l'histoire de la Côte d'Ivoire. 50 ministres/ secrétaires d'état pour une population qui compte près de 52% de pauvres et de 22 millions d'habitants dont plus de 70% a moins de 30 ans. A titre de comparaison, l'Allemagne avec 83 millions d'habitants n'a que 15 ministre fédéraux sous la chancelière Angela Merkel. C'est un gouvernement avec de nombreux doublons et cela est très "budgétivore": Comme le ministère de la Riziculture, le ministère des Eaux et Forêts, le ministère de l'Environnement, le ministère des Ressources Animales et Halieutique, un ministère de l'hydraulique.qui sont des pans du ministère de l'Agriculture. Il y a aussi un ministère de la Construction et de l'Urbanisme, un ministère de la Ville, un ministère de la Salubrité et de l'Hygiène Publique . Il y a un ministère des Transports, un secrétariat aux Affaires Maritimes, un ministère de l'Entretien Routier, un Ministère des Grands Projets qui auraient pu être regroupés encore au sein d'un seul et même ministère. En somme, c'est un gouvernement de récompense au RHDP (sans le PDCI-RDA), qui ne regorge pas de technocrates (de haut niveau), comme on pouvait l'espérer!
Rédigé par: Bismark   le: Mercredi 4 Septembre 2019
On tourne en rond quoi? Et on va prendre au moins 1 mois pour adapter les attributions et on repart pour la mangecratie. On se plaignait du nombre plétorique de Ministres budgetivore. Et on nous répond en augmentant le nombre. QUE DIEU NOUS AIDE