Le maire de Bangui accusé de malversation financière
BBC - Publié le: 13-08-2019 - Mise-à-jour le: 13-08-2019 - Auteur: BBC
Le maire de Bangui accusé de malversation financière
C'est le ministre centrafricain de l'Administration du territoire, qui a accusé l'actuel Maire de Bangui, grand allié du président Touadéra, de malversation financière.
Selon le ministre, sur plus de 2 milliards FCFA de recettes perçues, seulement 13 millions ont été investis en faveur de la population, soit un taux de 0,6% pour l'ensemble du montant.
selon le correspondant de la BBC, Un rapport du Ministère de l'Administration du territoire publié la semaine dernière à Bangui, note que la masse salariale et les "assimilés" de 2018, occupent plus de 141% des recettes propres de la commune.
Augustin Yangana Yahoté, en charge de l'Administration du territoire explique que la goutte d'eau qui a débordé le vase, est le rejet du compte administratif de la Mairie de Bangui.
 
Interrogé, le Maire de la ville de Bangui, mis en cause dans cette affaire, qui s'est réservé de tout commentaire pour l'instant, a révélé qu'il y'a beaucoup de contre-vérités dans le rapport produit par son ministère de tutelle.
Il a promis de réagir après s'être entretenu sur le sujet avec le Président de la République, son allié du second tour de la Présidentielle de 2016.
L'on signale que le phénomène de détournements chroniques qui affecte tous les secteurs de l'administration publique en Centrafrique a amené la Haute Autorité à la Bonne Gouvernance à faire une dénonciation publique début août, annonçant des actions judiciaires.
Le Ministre remet le sort de l'actuel maire entre les mains des inspections générales d'Etat et des Finances.
 
Rédigé par: Awoulaba Cool   le: Mardi 13 Août 2019
Les maires en Afrique aiment percevoir les recettes fiscales surtout sur les marchés auprès des commerçants, mais nos marchés en Afrique sont sales et brulent souvent. Les ordures ne sont pas ramassées, triées, recyclées, valorisées, transformées. comme cela se fait ailleurs. Bref, ce n'est pas le premier maire en Afrique à faire cela ni le dernier d'ailleurs.