États-Unis: Le milliardaire Jeffrey Epstein se suicide en prison
RFI - Publié le: 10-08-2019 - Mise-à-jour le: 10-08-2019 - Auteur: RFI
États-Unis: Le milliardaire Jeffrey Epstein se suicide en prison
Aux États-Unis, le milliardaire Jeffrey Esptein a mis fin à ses jours dans une prison new-yorkaise où il attendait son procès. Le milliardaire américain était accusé d'abus sexuels sur mineurs.
Le corps inanimé de Jeffrey Esptein a été découvert ce samedi matin 10 août, dans sa cellule, aux alentours de 6h30, heure locale. Selon les médias américains, il se serait pendu. Les secours ont essayé de le réanimer avant qu'il ne soit finalement déclaré mort à son arrivée à l'hôpital.
Le FBI a immédiatement fait savoir qu'il ouvrait une enquête. Car, il y a quelques semaines, Jeffrey Esptein avait déjà été retrouvé inconscient dans sa cellule avec des marques sur le coup, ce qui laissait penser à une première tentative de suicide. Beaucoup ce samedi se demandent si l'administration avait fait le nécessaire pour renforcer sa surveillance.
Il risquait jusqu'à 45 ans de prison
Âgé de 66 ans, le milliardaire était au cour d'un scandale sexuel aux États-Unis. Il était accusé de trafic sexuel. Entre 2002 et 2005, il aurait abusé de dizaines de mineurs. Les plus jeunes âgées de seulement 14 ans, en échange de sommes d'argent.
Vendredi encore, les médias américains dévoilaient de nouveaux détails sur cette affaire Esptein et comment il avait mis en place tout un système. Il risquait jusqu'à 45 ans de prison.
Aujourd'hui, certaines de ses victimes se disent tristes de le voir échapper à la justice. L'une d'elles, Jennifer Araoz a déclaré: « Nous devons vivre avec les cicatrices de ce qu'il nous a fait alors qu'il n'aura jamais à faire face aux conséquences de ses crimes. »
Toutes espèrent que la justice poursuivra les investigations contre ses complices éventuels.
Rédigé par: Fognon.   le: Lundi 12 Août 2019
@ Forestier. Mon Frere, Tu as vu juste. Ce monsieur etait pret a vomir et cela allait etre tres scandaleux. Et comme c'est dit: si bouche pas, oreille va pas entendre et yeux peuvent pas voir encore moins l'esprit imaginer. A+
Rédigé par: Awoulaba Cool   le: Lundi 12 Août 2019
Comment peut-on se suicider dans la prison la mieux gardée des Etats-Unis ? Ne s'agit-il pas plutôt d'un assassinat maquillé en suicide ?
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Lundi 12 Août 2019
Il y a bien des gens haut placés que ce "suicide apparent" arrange.
Rédigé par: Fatou Diagne   le: Dimanche 11 Août 2019
Selon plusieurs témoignages, domestiques, secrétaire et recruteuses géraient au millimètre un sombre emploi du temps, avec prise de rendez-vous, transport, parfois même en jet privé, instructions et rétribution, souvent 200 à 300 dollars par visite, ainsi que des cadeaux. Des centaines de pages de documents judiciaires rendus publics étaient venues confirmer que ce grand pervers sexuel avait longtemps été un membre éminent de la jet-set, proche de nombreuses personnalités, y compris les présidents Bill Clinton et Donald Trump et le prince Andrew, fils de la reine Elizabeth II, qui avaient voyagé notamment dans ses jets privés. « Un type génial » selon Donald Trump « Je connais Jeff depuis quinze ans. Un type génial », disait Donald Trump dans un entretien au magazine New York en 2002. « C'est un plaisir de passer du temps avec lui. On dit même qu'il aime les jolies femmes autant que moi, et beaucoup sont plutôt jeunes. » Tous avaient affirmé après son inculpation ne pas avoir été au courant de ses délits présumés et n'avoir plus aucune relation avec lui depuis longtemps.
Rédigé par: Lago Tape   le: Dimanche 11 Août 2019
Il était riche et vicieux. C'était un prédateur sexuel qui se croyait intouchable. La plupart de ses victimes étaient des mineures de moins de 14 ans. Dès l'annonce de sa mort, plusieurs personnalités ont exprimé leur stupéfaction devant un tel dénouement, la prison fédérale de Manhattan étant réputée comme l'une des plus sûres du pays. Jeffrey Epstein, dont la fortune était estimée à 500 millions de dollars, était accusé d'avoir organisé, pendant plusieurs années, un réseau constitué de dizaines de jeunes filles sous influence, certaines collégiennes, avec lesquelles il avait des rapports sexuels dans ses nombreuses propriétés. Les témoignages qui sont ressortis via des documents judiciaires et des médias américains brossaient de ce brillant et riche financier, ex-professeur de mathématiques, l'image d'un prédateur insatiable de jeunes filles, qu'il faisait recruter par dizaines et venir dans ses somptueuses résidences