RDC : le système « Kabila bis » tente de museler Moïse Katumbi, dénonce Patrick Mundeke
radio okapi - Publié le: 11-06-2019 - Mise-à-jour le: 11-06-2019 - Auteur: radio okapi
RDC : le système « Kabila bis » tente de museler Moïse Katumbi, dénonce Patrick Mundeke
Le système « Kabila bis » en place décide encore de museler Moïse Katumbi, en lui refusant l'autorisation d'atterrissage à Goma au Nord-Kivu, a dénoncé lundi 10 juin, Patrick Mundeke, conseiller de la jeunesse de l'ex-gouverneur du Katanga.
« Nous savons maintenant que rien n'a changé. C'est le même système, la même méthode. Trop c'est trop. Ils ne peuvent pas lui donner l'autorisation de navigation pour l'empêcher d'atterrir à Goma », a-t-il fustigé, dans une interview accordée à Radio Okapi.
Selon lui, le système « Kabila bis » ne va pas intimider Ensemble pour le changement et Lamuka.
« Ils continuent avec des méthodes ridicules, tristes, en pensant nous intimider, mais on va gagner », a affirmé Patrick Mundeke.
Attendu lundi après-midi à Goma, le leader de Lamuka, Moïse Katumbi, n'a pas pu faire le déplacement. Sur Twitter, Il a annoncé n'avoir pas obtenu d'autorisation d'atterrir dans le chef-lieu du Nord-Kivu avec son jet privé.
« Je devais arriver à Goma ce lundi à midi mais faute d'autorisation, je suis encore contraint de reporter. Je m'excuse auprès de la population venue m'accueillir ! Je la remercie et lui demande de ne pas se décourager. Ce n'est que partie remise. Je reste de cour avec vous », a écrit Moïse Katumbi.
Les populations et les militants d'Ensemble pour le Changement qui se sont mobilisés à l'aéroport et au stade Afia où il devait tenir son meeting sont repartis déçus.
Le 26 mai dernier, une visite du coordonnateur de Lamuka à Goma, avait aussi été annulée faute d'autorisation d'atterrissage de son avion.