Etats-Unis : 12 morts après une fusillade dans une station balnéaire de Virginie
AFP - Publié le: 01-06-2019 - Mise-à-jour le: 01-06-2019 - Auteur: AFP
Etats-Unis : 12 morts après une fusillade dans une station balnéaire de Virginie
Douze personnes ont été abattues vendredi 31 mai par un tireur dans un bâtiment municipal de Virginia Beach (Etat de Virginie), station balnéaire de la côte est américaine. Le bilan, dans un premier temps établi à 11 morts, a été revu à la hausse après le décès d'une victime qui « a succombé à ses blessures sur le chemin de l'hôpital », a détaillé le chef de la police de Virginia Beach, James Cervera. Quatre autres personnes blessées sont soignées dans les hôpitaux de la région et d'autres auraient pu s'y rendre par leurs propres moyens, a précisé le responsable policier.
Il était peu après 16 heures vendredi (22 heures à Paris) quand le suspect, « un employé de longue date » est entré dans le bâtiment et a commencé « immédiatement à tirer à l'aveugle sur toutes les victimes », a raconté M. Cervera.
Repérant l'étage du bâtiment où se trouvait le tireur par le bruit du sifflement des balles, les policiers sont intervenus. « C'était un long échange de coups de feu entre ces quatre policiers et le suspect. »Touché, le tireur a succombé à ses blessures. M. Cervera a précisé qu'un policier avait été « sauvé » par son gilet pare-balles.
Sur place, les policiers ont retrouvé un pistolet avec de nombreux chargeurs vidés. Les lieux de la fusillade s'apparentent à une « zone de guerre », a estimé James Cervera.
Article réservé à nos abonnés Lire aussi  Fusillades et armes à feu aux Etats-Unis : la jeunesse en première ligne

Des réactions, du maire de Virginia Beach à Pharrell Williams

Informé de la tragédie, le président Donald Trump « continue à suivre la situation », a fait savoir la Maison Blanche.
Le maire de la station balnéaire, Bobby Dyer, a parlé, devant les journalistes, « du jour le plus catastrophique de l'histoire de Virginia Beach »« Je suis effondré », a réagi sur Twitter le sénateur démocrate de Virginie Tim Kaine. « Mon cour est avec tous ceux qui ont perdu un être cher », a poursuivi l'ancien colistier d'Hillary Clinton à la présidentielle 2016.
« Nous prions pour notre ville, pour les vies perdues, pour leurs familles et tous ceux affectés »a tweeté le chanteur Pharrell Williams, originaire de Virginia Beach.
« C'est inacceptable que l'Amérique reste l'unique pays développé où ceci est habituel. Nous devons agir »a estimé, sur Twitter, le candidat à l'investiture démocrate pour la présidentielle 2020 Pete Buttigieg.

La Virginie, siège de la National Rifle Association

Les Etats-Unis sont régulièrement endeuillés par les fusillades. Le 20 avril dernier, le pays a commémoré le vingtième anniversaire de la tuerie du lycée Columbine, où deux lycéens avaient ouvert le feu et tué douze de leurs camarades et un professeur.
La question des violences armées prend une dimension particulière en Virginie, car c'est dans cet Etat que siège la National Rifle Association (NRA), le premier lobby des armes aux Etats-Unis.
Cet Etat traditionnellement conservateur, mais qui se colore démocrate à mesure qu'il s'urbanise et se diversifie, a été le théâtre en 2007 d'une fusillade particulièrement meurtrière : un étudiant instable mentalement avait abattu 32 personnes sur le campus de l'université Virginia Tech.
Rédigé par: Fatou Diagne   le: Dimanche 2 Juin 2019
Aux États-Unis, l'intouchable droit au port d'arme: Autant le dire tout de suite : les quelque 357 millions d'armes à feu en circulation aux États-Unis ne risquent pas de disparaître de sitôt. « La majorité des Américains est favorable à une règlementation plus stricte de l'accès aux armes, témoigne-t-elle. Il n'est pas question de retirer l'accès aux armes, mais il faut vraiment une vérification des antécédents des acheteurs. Aujourd'hui n'importe quelle personne de plus de 18 ans peut s'acheter une arme à feu. « Confisquer les armes serait inimaginable pour les Américains. » D'après lui, si la majorité des habitants est peu mobilisée sur la question, la petite frange très attachée au port d'arme est, à l'inverse, extrêmement active. Surtout qu'avec 4 millions de membres et 250 millions de dollars de budget, la NRA (le lobby des armes à feu)n'a jamais été aussi puissante. Aux États-Unis, le droit à l'auto-défense est inscrit dans le second amendement de la Constitution depuis 1791 : « Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d'un État libre, le droit qu'a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé. » Or les dix premiers amendements constituent la « Déclaration des droits », à savoir les libertés de presse, de parole, de religion, de réunion, le droit de porter des armes, et le droit de propriété. Une partie de la Constitution considérée comme intouchable. La NRA considère que ce ne sont pas les armes qui tuent, mais les gens! Encore aujourd'hui, 42 % des Américains vivent dans une maison avec une arme à feu.
Rédigé par: Lago Tape   le: Dimanche 2 Juin 2019
Virginia Beach is etched into a collective conscience that also bears names such as Virginia Tech, Newtown, Orlando, Las Vegas, Sutherland Springs, Parkland and Pittsburgh. A common narrative thread runs though them - a mass shooting was unthinkable here - but each has a distinct story and grieves in its own way. Les États-Unis ont été de nouveau frappés par une fusillade. Un homme a ouvert le feu et a fait douze morts dans la station balnéaire de Virginia Beach, sur la côte est américaine. Cet employé des services municipaux de la station a été par la suite abattu par les forces de l'ordre. Virginia Beach, ville de 450 000 habitants, est située à quelque 300 kilomètres au sud de la capitale étasunienne, Washington DC, et est donc la dernière victime en date d'une fusillade dans un pays marqué par la violence des armes à feu. Au moins 150 fusillades depuis début 2019: Les États-Unis sont régulièrement endeuillés par des fusillades de ce type. Le droit de détenir une arme est garanti dans le pays par le deuxième amendement à la Constitution. Il y a eu 150 fusillades ayant fait plus de quatre victimes - blessées ou décédées - depuis le début de l'année 2019, selon Gun Violence Archive, une ONG spécialisée. La question des violences armées prend une dimension particulière en Virginie, car c'est dans cet État que siège la National Rifle Association (NRA), le premier lobby des armes aux États-Unis. Cet État traditionnellement conservateur, mais qui se colore démocrate à mesure qu'il s'urbanise et se diversifie, a été le théâtre en 2007 d'une fusillade particulièrement meurtrière : un étudiant instable mentalement avait abattu 32 personnes sur le campus de l'université Virginia Tech. Chaque fusillade meurtrière relance un débat sur la régulation des armes à feu, mais celui-ci tourne fréquemment à vide.
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Dimanche 2 Juin 2019
Malheureusement, ce genre d'événement devient d'une banalité navrante. Voilà pourtant une excellente raison pour modifier la Constitution des USA.